ÉPARQUE

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le rôle éminent du préfet de la ville »  : […] Un préfet de la ville – dont le titre sera hellénisé sous le nom d'«   éparque » – apparaît en 359. Comme son collègue de Rome, il a pour charge de rendre effective l'autorité impériale dans le ressort de la capitale, jusqu'à 100 milles au-delà des murs. En fait, sa puissance est plus grande que celle de l'ancien praefectus urbi  : il a sous ses ordres les services de l'annone et des vigiles qui, […] Lire la suite