ENTREPRISEFinancement

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les modes de financement utilisés

Les modes de financement peuvent être envisagés selon deux approches. Selon l'approche traditionnelle, on distingue trois sources de financement : les fonds propres, les dettes et les modes dits alternatifs. La place prise par les marchés financiers dans le financement de l'économie a conduit à une approche qui fait plutôt la distinction, au sein du financement externe, entre financement direct, celui par lequel les entreprises s'approvisionnent directement sur les marchés financiers, et financement intermédié, auprès d’un intermédiaire financier tel qu'une banque.

Le tableau présentant les différents systèmes de financement d'une économie permet de faire le lien entre les divers types de financement externe et la matérialisation du droit du prêteur. Si l'on excepte le financement direct hors marché, celui des entreprises non cotées qui ouvrent leur capital par émission de titres généralement non négociables, le financement est assuré soit par les marchés de capitaux, soit par le système bancaire. Le financement par les marchés de capitaux est toujours matérialisé par des titres négociables lesquels, selon qu'ils représentent un droit de propriété sur l'entreprise (actions, c’est-à-dire parts du capital) ou seulement un droit de créance (obligations). L'émission (sur le marché primaire) ou ultérieurement l'échange (sur le marché secondaire) de ces titres a lieu sur le marché financier. En cas d'emprunts à court terme, les droits de créance accordés aux prêteurs sont matérialisés par des titres de créances négociables (T.C.N.). Les transactions relatives aux T.C.N. ont lieu sur le marché monétaire. Le financement par le système bancaire prend la forme d'emprunt à long, moyen ou court terme que l'entreprise rembourse selon les modalités prévues dans le contrat d'octroi de prêt.

Entreprise : modes de financement

Tableau : Entreprise : modes de financement

Excepté le financement direct (hors marché) auquel recourent des entreprises non cotées qui ouvrent leur capital par émission de titres généralement non négociables, le financement est assuré soit par les marchés de capitaux, soit par le système bancaire. Le financement par les marchés... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

D'un point de vue théorique, toute entreprise peut exercer un choix parmi les différentes sources de financement présentées. Mais, en fait, seules les entreprises cotées en Bourse, soit une toute petite minorité (679 entreprises françaises cotées en 2011), ont accès à toutes les possibilités.

Au cours de son existence, hormis l'autofinancement, tous les financements auxquels l'entreprise a recours sont des financements externes, qu'ils soient directs, c'est-à-dire par les marchés financiers, ou intermédiés, comme ceux qui sont octroyés par les banques.

Au point de vue macroéconomique, on oppose l'économie d'endettement, où les entreprises font appel essentiellement aux emprunts, à l'économie de fonds propres, où le financement a surtout lieu par augmentation de capital ou autofinancement. Notons toutefois l'existence de financements intermédiaires entre ces deux catégories, les financements dits hybrides, ou par quasi-fonds propres (cf. infra).

Le financement par fonds propres

Les fonds propres peuvent être d'origine interne, ce qui correspond à l'autofinancement, ou d'origine externe.

Les ressources propres internes

Les ressources propres internes proviennent des résultats dégagés par l'activité de l'entreprise et mis en réserve au cours des exercices précédents. C'est l'autofinancement, source de financement la plus utilisée par les entreprises dans la plupart des pays industrialisés et mobilisée prioritairement pour financer les nouveaux projets d’investissement.

Les ressources propres externes

À la création de l'entreprise, les propriétaires, ou actionnaires dans les sociétés par actions, constituent le capital social. Les augmentations de capital pourront ensuite avoir lieu de différentes manières :

– par apports en numéraire ou en nature ;

– par conversion de dettes en actions, lorsque l'entreprise qui a des difficultés à payer ses fournisseurs propose cette conversion ;

– par rachat d'une entreprise par ses salariés (R.E.S.), procédure qui permet aux salariés, lorsque certaines conditions sont réunies, de racheter l'entreprise ;

– par capital-risque, lorsque, dans le cas des entreprises innovantes, les entrepreneurs font appel à un « capital-risqueur » faute de pouvoir recourir à un financement classique.

En effet, l'importance du risque encouru et le manque d'assise financière des jeunes entreprises innovantes font qu'elles recourent alors à une technique particulière. L'organisme de capital-risque accepte d'avancer les fonds nécessaires moyennant sa participation à la gestion pendant u [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Bilan comptable

Bilan comptable
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Entreprise : bilan comptable

Entreprise : bilan comptable
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Cycle d'exploitation de l'entreprise

Cycle d'exploitation de l'entreprise
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Entreprise : flux de trésorerie

Entreprise : flux de trésorerie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : Ph. D. University of Texas, Austin, Texas, États-Unis, professeur agrégé en sciences de gestion, professeur à Grenoble École de management
  • : professeur émérite à l'université Paris-Est et à l'E.S.C.P. Europe

Classification

Autres références

«  ENTREPRISE  » est également traité dans :

ENTREPRISE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 1 277 mots

Les entreprises sont des organisations, des groupes humains structurés et finalisés. Fondées sur des liens juridiques, techniques, sociaux et psychologiques, elles assument des fonctions économiques de production, de distribution de biens ou de services, afin d'assurer leur survie et d'atteindre des objectifs de développement et de rémunération de leurs ayants droit.Même si elle relève aujourd'hui […] Lire la suite

ENTREPRISE - Théories et représentations

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 6 342 mots

Au-delà de l'interrogation première sur la nature de la firme, une théorie de la firme doit répondre à deux grandes catégories de questions. Elles sont soit internes et portent sur l'architecture et le fonctionnement de l'entreprise, soit externes et concernent la place et le rôle de l'entreprise dans l'organisation économique et sociale.Selon […] Lire la suite

ENTREPRISE - Gouvernance d'entreprise

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 4 747 mots

Le champ de la corporate governance, du « gouvernement » ou de la « gouvernance » d'entreprise s'est constitué principalement au cours des années 1990. On en attribue cependant l'origine à la thèse d'Adolf Berle et Gardiner Means (The Modern Corporation and Private Property, 1932) : au début du xxe siècle, selon […] Lire la suite

ENTREPRISE - Gestion d'entreprise

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 6 975 mots
  •  • 1 média

Les références à la gestion se multiplient dans des usages familiers comme dans des contextes professionnels ou universitaires. La diversité de ces usages n'exclut pas une certaine confusion, car les contenus et les connotations associés à cette notion demeurent complexes et parfois disparates.La notion de gestion se réfère à la fois à un ensemble de pratiques spontanées ou structurées (les techni […] Lire la suite

ENTREPRISE - Les relations interentreprises

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 622 mots

Les entreprises fabriquent rarement l'intégralité de leurs produits intra-muros. Leurs moyens sont trop limités pour qu'elles puissent élaborer seules tous les éléments qui composent leurs produits ; elles recourent donc au marché et à des accords qui obéissent à des procédures distinctes des opérations banales d'achat-vente pratiquées par les particuliers. L […] Lire la suite

ENTREPRISE - Communication d'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DÉCAUDIN
  •  • 6 719 mots
  •  • 3 médias

Il est aujourd'hui admis par tous que les entreprises doivent communiquer. En effet, si certains consommateurs peuvent leur reprocher d'augmenter leurs prix de vente pour financer les budgets de communication, il convient aussi de noter que cet investissement, qui contribue à développer le volume des vente […] Lire la suite

ENTREPRISE - Sociologie de l'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Michel MORIN
  •  • 3 535 mots

La sociologie de l'entreprise est enseignée comme telle et fait l'objet de manuels depuis les années 1990. Elle permet de réunir des connaissances accumulées tout au long du xxe siècle. Auparavant, les pères fondateurs de la sociologie avaient une vision trop large pour s'intéresser de près au fonctionnement des entreprises. Au xix […] Lire la suite

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Joan Violet Robinson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le profit au cœur de la croissance »  : […] Le livre s'écarte de la théorie néo-classique en ne considérant pas le taux d'intérêt comme le paramètre essentiel du processus d'expansion. Joan Robinson constate que la vision néo-classique part de l'idée que les entreprises n'ont aucun autofinancement, ou, tout au moins, que leur mode de décision dépend exclusivement de leurs conditions de financement. Or, pour une entreprise, le financement, […] Lire la suite

ACTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre BALLEY
  •  • 8 143 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'actionnariat populaire »  : […] On n'entendra pas ici par actionnariat populaire la diffusion progressive de l'actionnariat dans des couches de plus en plus modestes de la population, à la faveur de l'enrichissement général des nations industrielles et de l'extension de la classe moyenne, mais un effort conscient entrepris de longue date pour essayer de surmonter la méfiance, voire l'hostilité foncière du monde du travail salar […] Lire la suite

ACTUALISATION, économie

  • Écrit par 
  • Alain COTTA
  •  • 746 mots

Le terme actualisation désigne, en économie, un procédé qui permet de comparer l'évaluation d'un même bien ou celle des services qu'il rend en différents moments du temps. Quelle que soit l'évaluation d'un bien (prix de marché, coût de production, etc.), il est en effet très souvent nécessaire, notamment lorsqu'il s'agit d'établir des prévisions, de comparer l'évaluation de ce bien en différents m […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 mars 2020 France. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Celui-ci comprend le report du paiement des charges fiscales et sociales des entreprises, le financement de la prise en charge du dispositif de chômage partiel, le paiement des indemnités journalières aux salariés contraints de s’arrêter de travailler pour garder leurs enfants et le financement du fonds d’indemnisation destiné aux indépendants et commerçants. […] Lire la suite

24 janvier 2020 France. Condamnation d'un recruteur de djihadistes.

La cour d’assises spéciale de Paris condamne Mourad Farès à vingt-deux ans de prison pour participation à une association de malfaiteurs terroriste, direction ou organisation d’une association de malfaiteurs terroriste et financement d’une entreprise terroriste. Il est reconnu coupable d’avoir incité et aidé des candidats au djihad à gagner la Syrie, en 2013, et d’y avoir dirigé un groupe de combattants francophones. […] Lire la suite

17-23 avril 2019 Pérou. Suicide de l'ancien président Alan García.

Le 17, l’ancien président Alan García se donne la mort à Lima, alors que des policiers venaient l’arrêter pour le placer en détention provisoire dans le cadre de l’affaire Odebrecht, du nom de l’entreprise brésilienne de BTP accusée d’avoir corrompu de nombreuses personnalités politiques latino-américaines pour obtenir des contrats. Revenu dans son pays en novembre 2018 à la demande de la justice, Alan García avait fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire. […] Lire la suite

3-9 décembre 2018 Pérou. Référendum anticorruption.

Trois autres anciens présidents, Pedro Pablo Kuczynski, Ollanta Humala et Alejandro Toledo, sont impliqués ou inculpés dans des affaires de corruption liées à l’entreprise brésilienne Odebrecht – l’ancien président Alberto Fujimori a quant à lui été condamné en avril 2009 pour crimes contre l’humanité. Le 9, les électeurs approuvent par référendum, par plus de 85 p. […] Lire la suite

28 septembre 2018 Suisse. Adoption du projet fiscal 17.

 100 dans une entreprise verront leurs dividendes imposés à 70 p. 100 sur le plan fédéral et à 50 p. 100 au moins au niveau cantonal. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel ALBOUY, Geneviève CAUSSE, « ENTREPRISE - Financement  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-financement/