ENTHALPIE

HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 3 566 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Action de l'hydrogène sur les composés minéraux »  : […] L'hydrogène est susceptible de réduire les composés minéraux lorsque ceux-ci sont thermodynamiquement peu stables et peuvent conduire à un hydrure plus stable. L'hydrogène réagira ainsi avec les oxydes, les sulfures et les halogénures des éléments les moins électropositifs : Le pouvoir réducteur de l'hydrogène vis-à-vis des oxydes dépend du taux de vapeur d'eau présente et de la température. Com […] Lire la suite

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Équation d'état des gaz réels  »  : […] Les premières expériences qui ont montré qu'aucun gaz réel ne suit exactement la loi de Boyle-Mariotte ont été réalisées en 1847 par Victor Regnault (1810-1878). L'étude de la compressibilité des gaz a été ensuite poursuivie pendant plus d'un siècle, avec une précision croissante qui atteint 10 —4 dans les expériences modernes. Les déviations des gaz réels par rapport au gaz parfait sont mises en […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE - Lois fondamentales

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 3 735 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les potentiels thermodynamiques, les états d'équilibre et la stabilité de l'équilibre »  : […] L'élimination de la différentielle non exacte d Q entre les expressions données plus haut du premier et du second principe conduit aux relations : On en déduit les critères d'évolution suivants : pour un système maintenu à V et à S constants, l'énergie E décroît ( d E ≤ 0) et il en est de même à p et à S constants pour l'enthalpie ( d H ≤ 0). Le signe d'égalité correspond à l'état d'équilibre. Co […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE - Thermodynamique chimique

  • Écrit par 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 7 295 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chaleur de réaction »  : […] Soit une réaction du type : l'effet thermique accompagnant la réaction, à pression constante, de a moles de la substance A sur b moles de B pour donner l moles de L +  m moles M s'appelle chaleur de réaction à pression constante notée Q. On voit (Th. 3), en faisant d P = 0, qu'une intégration immédiate entre états final et initial donne : ce qui donne un sens physique à l' enthalpie H. Comme H […] Lire la suite

TURBINES À VAPEUR

  • Écrit par 
  • Paul CHAMBADAL
  •  • 2 956 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Étage de turbine à réaction »  : […] L'inégalité p 1  >   p 2 , qui caractérise le fonctionnement d'un étage à réaction, permet de représenter la variation d'enthalpie ΔH dans celui-ci sous la forme : où ΔH f et ΔH m sont respectivement les variations d'enthalpie dans l'aubage fixe et dans l'aubage mobile. Le rapport : est, par définition, le degré de réaction de l'étage ; pour un étage à action, comme ΔH m  = 0, on a évidemment σ […] Lire la suite

<!-- <script language="javascript" type="text/javascript"> if (isMobile.any() === null) { document.write('<ins class="adsbygoogle" id="adsense_text3" style="display:block" data-ad-format="fluid" data-ad-layout-key="-g8+17+6z-bd+5p" data-ad-client="ca-pub-6024595326767178" data-ad-slot="5515571784"></ins>'); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } </script> -->