ENTELOGNATHUS PRIMORDIALIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une remise en cause de l'histoire évolutive des vertébrés ?

La découverte d’Entelognathus primordialis viendrait invalider ces hypothèses et proposer un nouveau scénario évolutif pour l'origine des gnathostomes. Le site fossilifère de Chine ayant livré ce spécimen renferme des restes de premiers vertébrés remarquablement bien conservés. Les vertébrés complets aussi anciens sont extrêmement rares et souvent porteurs de caractéristiques clés permettant de polariser l'ordre d'apparition des différentes structures anatomiques. L'étude de ce fossile d'une dizaine de centimètres de longueur montre que ses plaques osseuses et son crâne sont typiques des placodermes. Mais en y regardant de plus près, sa gueule entrouverte laisse apparaître une série d'os jamais observée chez les placodermes et uniquement connue chez les ostéichthyens : prémaxillaires et maxillaires sur la mâchoire supérieure et dentaires et infradentaires sur la mâchoire inférieure. Tout aussi surprenant, les os des mâchoires d'Entelognathus ne présentent pas de dents, contrairement aux ostéichthyens.

Cette mâchoire complexe, et auparavant supposée « moderne », présente chez Entelognathus primordialis, l'un des plus anciens placodermes complets connus, n'est donc plus une caractéristique unique aux ostéichthyens. L'ancêtre commun hypothétique des gnathostomes ne ressemblait donc pas à une sorte de requins (animal cartilagineux à mâchoires simples et recouvert de petites écailles), mais plus vraisemblablement à un vertébré qui pouvait s’apparenter à Entelognathus : un animal recouvert de larges plaques osseuses sur l'avant du corps et sans doute avec des mâchoires complexes. Les requins et les acanthodiens présentent donc des structures anatomiques dérivées par rapport à ces conditions de départ, avec une réduction de l'ossification du corps et une miniaturisation du revêtement dermique. Les requins, comme les acanthodiens, ne seraient donc pas primitifs – idée également influencée par la représentation populaire de l’image du requin –, mais dérivés au sein de l'histoire év [...]

Entelognathus et les vertébrés à mâchoires

Dessin : Entelognathus et les vertébrés à mâchoires

Dessin

Position phylogénétique d'Entelognathus primordialis et évolution des vertébrés à mâchoires. Entelognathus primordialis est un poisson placoderme possédant de grandes plaques osseuses sur le crâne ainsi que des mâchoires complexes, auparavant uniquement connues chez les ostéichthyens... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de paléontologie au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gaël CLÉMENT, « ENTELOGNATHUS PRIMORDIALIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/entelognathus-primordialis/