ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL EN FRANCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les formations technologiques

Les filières technologiques des lycées généraux et technologiques ont hérité d'un passé plus long et plus prestigieux que les lycées professionnels. Des écoles ont ouvert dès le début du xixe siècle pour former les cadres intermédiaires des industries modernes naissantes. La IIIe République leur a attribué en 1881 un statut juridique commun, mais les a placées sous la tutelle du ministère du Commerce et de l'Industrie, ce qui les distinguait clairement de l'enseignement secondaire et soulignait leur caractère professionnel. En 1920 elles ont été transférées au ministère de l'Instruction publique, mais sont restées très indépendantes.

Tout change en 1959, après le retour du général de Gaulle au pouvoir. Une grande réforme dite de « démocratisation de l'enseignement » est alors mise en œuvre avec deux objectifs : rationaliser le système éducatif, en réalisant notamment des économies d'échelle, et faciliter l'accès d'un plus grand nombre d'élèves aux études secondaires et supérieures pour répondre aux besoins de cadres de l'économie nationale alors en pleine croissance. Dès 1959, toutes les écoles techniques prennent le nom de lycées techniques. Les diplômes spécifiques auxquels elles préparaient sont transformés en baccalauréats techniques dés le début des années 1960. Comme dans l'enseignement professionnel, ces établissements comprennent des formations pratiques en atelier ou en bureau, mais les horaires en sont plus réduits, tandis que les formations technologiques et de sciences appliquées sont d'un niveau plus exigeant. En 1962 est créé un brevet de technicien supérieur (B.T.S.) que les lycées techniques préparent en deux années après le baccalauréat. C'est le début d'une évolution qui a conduit les lycées techniques à être progressivement assimilés par l'enseignement secondaire. Dans les années 1980, ils perdent leur autonomie et deviennent des « filières » technologiques au sein des lycées, qui prennent progressivement le nom de lycées d'enseignemen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences à l'Institut universitaire de formation des maîtres de l'université de Nantes

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Vincent TROGER, « ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL EN FRANCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-technologique-et-professionnel-en-france/