ENGRAIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Utilisation : la fertilisation

La fertilisation comprend l'ensemble des techniques concernant l'apport de matières destinées à maintenir ou à augmenter la fertilité d'un sol. On distingue habituellement les amendements, minéraux basiques et organiques, qui exercent une action sur les propriétés physiques, chimiques et biologiques du sol, et les engrais, destinés à améliorer l'alimentation des cultures et renfermant des éléments majeurs (azote, phosphore, potassium), des éléments secondaires (soufre, magnésium, calcium et sodium), des éléments mineurs (ou micro- ou oligoéléments). Seule l'utilisation des engrais, habituellement dénommée fertilisation minérale, sera traitée ici (pour l'utilisation des amendements, cf. sols).

Accumulation et assimilabilité

L'objectif premier de la fertilisation minérale est d'apporter les compléments nécessaires à une terre incapable d'assurer par elle-même une nutrition de la plante conduisant au rendement optimal.

On ne peut parler de « fertilisation équilibrée » en soi, mais de fumure corrigeant le déséquilibre nutritif qu'entraînerait un sol pauvre en certains éléments ou, à l'inverse, un sol trop riche en certains autres.

Dans la plupart des sols pauvres, la quantité optimale d'engrais à apporter à une culture est généralement supérieure à la quantité « exportée » par la récolte (quantités d'éléments minéraux contenus dans les plantes récoltées) ou perdue par lessivage. Ces pratiques d'apport amènent progressivement les réserves du sol à un niveau plus satisfaisant à partir duquel l'agriculteur pourra adopter une fertilisation d'entretien, qui compensera la disparition des éléments exportés par les récoltes, immobilisés par fixation ou rétrogradation dans les sols ou éliminés par le lessivage.

Dans la plupart des régions où l'agriculture s'est bien développée, les réserves des sols sont entretenues par la pratique de la fertilisation et l'objectif de celle-ci se limite alors à compenser les « exportations » de cultures.

Le problème n'a pas de solution générale. Il dépend, pour chacun des éléments, de son comportement dans le sol où il est incorporé, ce comportement étant lui-même influencé par le climat. Cependant, en raison de l'interaction entre climat et sol, on peut souvent établir des présomptions, en général suffisantes (quitte à procéder à des vérifications périodiques de l'enrichissement ou de l'appauvrissement par l'analyse physicochimique d'échantillons de terre).

Les éléments nutritifs présents dans le sol sous forme de cations (K, Na, NH4, Mg, Ca, Cu, Zn), bien retenus par l'argile et par les composants humiques, migrent peu en profondeur, sauf dans les sols sableux ou les sols peu argileux et peu épais, particulièrement sensibles au lessivage. Dans le cas d'argiles altérées, le potassium (éventuellement l'ammonium) peut passer en des sites moins accessibles aux échanges (rétrogradation).

Le comportement du phosphore dans les sols est variable. Très fortement retenu dans les sols contenant beaucoup d'hydroxydes de fer et d'aluminium (en particulier sols ferrallitiques ou latéritiques), il est beaucoup plus mobile et reste très assimilable dans les sols bien pourvus en calcium. Dans les terres calcaires, il passe sous des formes progressivement insolubles (apatitiques), et l'agriculteur doit constamment maintenir une fertilisation d'environ 30 p. 100 supérieure à l'entretien. Ce cas mis à part, on peut estimer que le phosphore apporté par les engrais conserve son assimilabilité dans la plupart des sols des pays tempérés.

Le problème du maintien de l'assimilation des engrais azotés se pose d'une manière différente. Pour ce qui est des pertes, les nitrates et l'urée sont facilement lessivés, alors que l'azote ammoniacal est retenu par le pouvoir absorbant du sol. Les pertes gazeuses par dénitrification restent mal connues et vraisemblablement très variables suivant les conditions de sol. En zone tempérée, on admet une valeur d'environ 15 kilogrammes de N par hectare cultivé, ce qui représente près de 10 p. 100 des apports annuels moyens. Toutes les formes d'azote présentes dans le sol entrent dans un cycle d'évolution qui les fait passer, plus ou moins rapidement, grâce à l'activité biologique du sol, de formes minérales à des formes organiques et inversement, évolution qu'il est possible d'orienter par les techniques culturales. Ce cycle peut modifier considérablement le risque de lixiviation de l'azote non consommé par les plantes, les p [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Engrais : consommation mondiale

Engrais : consommation mondiale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Consommation d'engrais dans le monde

Consommation d'engrais dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Engrais : action de doses croissantes

Engrais : action de doses croissantes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Exportation par les plantes des éléments fertilisants

Exportation par les plantes des éléments fertilisants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : ingénieur agronome, secrétaire général honoraire de l'Association nationale professionnelle pour les engrais et les amendements
  • : responsable agriculture environnement et statistiques
  • : directeur de recherche honoraire à l'Institut national de la recherche agronomique
  • : ingénieur agronome (I.N.A. Seris), membre de l'Académie d'agriculture de France, ingénieur-conseil

Classification

Autres références

«  ENGRAIS  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Perspectives »  : […] Les acquisitions et locations de terres à la suite de la crise de 2007-2008 ont été si amples et si rapides qu'elles entraînent un risque élevé de concentration croissante du contrôle de la terre et de ses ressources, et d'exclusion de très nombreuses populations rurales pauvres. Or, pour beaucoup d'entre elles, la terre est la principale ou la seule source possible de moyens d'existence : elles n […] Lire la suite

AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

  • Écrit par 
  • François PAPY
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La diversification des modes de production »  : […] De son côté, pour faire face aux exigences croissantes de la société et renouer des liens avec elle, le monde agricole reconsidère ses modes de production, essayant de concilier production (en quantité et qualité) et préservation des ressources. Mais que de conceptions différentes ! On est loin du modèle unique qui prévalait dans la période antérieure. Des qualificatifs variés, sans signification […] Lire la suite

AGRICULTURE DURABLE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 5 427 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Agriculture durable et gestion de l’environnement »  : […] Les tenants de l’agriculture durable rejettent les modèles et itinéraires techniques excessivement simplifiés, tels que les monocultures céréalières ou encore les élevages laitiers fondés exclusivement sur des vaches de race Holstein nourries à partir de maïs ensilé. Ils dénoncent en outre le fait que les agricultures productivistes aient avant tout été préoccupées par des performances productives […] Lire la suite

AGRONOMIE

  • Écrit par 
  • Stéphane HÉNIN, 
  • Michel SEBILLOTTE
  •  • 9 159 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un nouveau problème pour l'agronomie : la protection de l'environnement »  : […] Avec l'intensification des activités humaines, l'accroissement des populations urbaines, il a fallu revoir des solutions anciennes et en rechercher de nouvelles. L'environnement est devenu un nouveau problème pour l'agronomie. On a commencé à demander au xx e  siècle et l'on demande toujours à l'agriculture de contribuer à la lutte contre les pollutions, et, simultanément, on l'accuse de polluer. […] Lire la suite

AMMONIAC

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 053 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisations »  : […] De 80 à 90 p. 100 de l'ammoniac produit sont utilisés comme engrais, soit directement sous forme de sels d'ammonium, sulfate, phosphate, soit après transformation à l'état de sels de l'acide nitrique ( nitrate d'ammonium, nitrate de potassium) ou d' urée. On a mis au point aux États-Unis l'utilisation non seulement d'engrais liquides constitués par des solutions aqueuses de composés « azotés » : […] Lire la suite

AMMONIFICATION ou AMMONISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ammonification et fertilité »  : […] Que devient l'ammoniac ainsi formé ? En montrant qu'il pouvait être assimilé par les plantes, Liebig ruinait en 1840 le vieux mythe de l'« humus nutritif ». Boussingault devait ensuite préciser, en 1851-1855, les modalités de la minéralisation de l'azote organique, en mettant en évidence la formation des nitrates, autre forme d'azote minéral assimilable. Ainsi naissait l'idée d'un cycle biogéochi […] Lire la suite

CHLORURES NATURELS

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 1 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sylvine »  : […] La sylvine est le plus précieux des minerais de potasse car elle contient 63,17 p. 100 de K 2 O. La sylvine ne peut pas précipiter à température normale dans un bassin alimenté par de l'eau de mer. Elle ne se forme directement qu'à partir d'eaux beaucoup plus pauvres en MgSO 4 , mais elle provient souvent de modifications de séquences salines par augmentation de la température lors de l'enfouissem […] Lire la suite

COLZA

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 217 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Colza et développement durable »  : […] Le colza est une plante qui présente l’inconvénient de nécessiter des quantités importantes d’engrais , en particulier d’engrais azotés, et des quantités significatives de produits phytosanitaires destinés à lutter contre les ravageurs (limaces, insectes…). Ses besoins en engrais azotés par hectare, comparables à ceux du blé, rendent la culture du colza sensible à la volatilité du prix des hydroca […] Lire la suite

EAU - Les défis de l'eau

  • Écrit par 
  • Ghislain de MARSILY
  •  • 7 682 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Qualité des milieux aquatiques et des écosystèmes »  : […] Les atteintes à la qualité des milieux aquatiques dans les pays développés sont aujourd'hui, par ordre d'importance, la pollution diffuse d'origine agricole, les pollutions urbaines, la pollution industrielle et enfin les retombées des pollutions atmosphériques. Les pollutions agricoles concernent d'abord les excès de fertilisation azotée, qui contaminent les nappes souterraines et les rivièr […] Lire la suite

EAU (notions de base)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 6 215 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les problèmes liés à l'irrigation »  : […] L'efficacité de l'usage de l'eau dépend étroitement d'un ensemble de facteurs parmi lesquels la qualité du sol joue un rôle essentiel. Du point de vue de l'environnement, l'irrigation se heurte à plusieurs difficultés. Mal gérée, elle peut épuiser la ressource en eau, accroître les effets des maladies d'origine hydrique, perturber les pêcheries et, surtout, anéantir les sols par engorgement et sa […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

4-31 août 2020 Liban. Explosion dévastatrice et meurtrière dans le port de Beyrouth.

Le Premier ministre Hassan Diab, s’exprimant devant le conseil de défense, confirme que la déflagration a été causée par l’explosion d’un stock de deux mille sept cent cinquante tonnes de nitrate d’ammonium, un engrais azoté, entreposé « depuis six ans dans un entrepôt sans mesures de précaution ». Ce drame frappe un pays confronté depuis le printemps à une profonde crise financière qui affecte gravement le niveau de vie de la population. […] Lire la suite

1er août 2018 Canada. Réduction de la taxe carbone.

Ces réductions concernent les secteurs particulièrement polluants tels que la production de ciment, de fer, d’acier, de chaux et d’engrais azotés, confrontés à la concurrence des entreprises américaines.  […] Lire la suite

22-25 juillet 2011 Norvège. Attentats meurtriers à Oslo

Les services de renseignement, alertés par Interpol de l'achat massif, par le suspect, d'engrais destiné à la confection de la bombe, ainsi que la police, qui a tardé à intervenir sur l'île d'Utøya, sont mis en cause.  […] Lire la suite

21-29 septembre 2001 France. Explosion meurtrière dans l'usine A.Z.F. de Toulouse

Classée « Seveso » selon la directive européenne de 1982 relative aux « risques d'accidents industriels majeurs » inhérents à son exploitation, l'usine, qui fabriquait des engrais chimiques, appartenait au groupe TotalFinaElf. L'explosion se produit dans un bâtiment du site de stockage, où se trouvait un silo contenant 300 tonnes de nitrate d'ammonium, matière particulièrement explosive. […] Lire la suite

7-20 février 1990 France. Prise en compte des revendications écologistes par le gouvernement

Le 20, Brice Lalonde, secrétaire d'État à l'Environnement, envisage le dépôt d'un projet de loi destiné à faire financer par les agriculteurs la lutte contre la pollution de l'eau provoquée par l'utilisation abusive des engrais chimiques, nitrates notamment. Accentué par la sécheresse de 1989 qui a été suivie en février de pluies trop abondantes, le phénomène touche des villes entières (Châteauroux, Belfort) dont l'eau est déclarée impropre à la consommation et, plus généralement, toute la Bretagne. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Albert DAUJAT, Philippe ÉVEILLARD, Jean HEBERT, Jean-Claude IGNAZI, « ENGRAIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/engrais/