ENGAGEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Problématique de l'engagement

L'engagement comme conduite

La conduite d'engagement est un type d'attitude qui consiste à assumer activement une situation, un état de choses, une entreprise, une action en cours. Elle s'oppose aux attitudes de retrait, d'indifférence, de non-participation. Elle doit, bien entendu, se traduire par des actes, mais, en tant que conduite, elle ne s'identifie à aucun acte particulier, elle est plutôt un style d'existence, une façon de se rapporter aux événements, aux autres, à soi-même.

On peut distinguer, dans l'engagement-conduite, trois composantes particulièrement importantes : l'implication, la responsabilité, le rapport à l'avenir. Celui qui, en face d'une situation donnée, adopte une attitude d'engagement prend pour ainsi dire cette situation sur lui, se sent et se déclare concerné par elle. Il est porté par le sentiment d'être impliqué dans ce qui se passe, et le comportement qu'il adopte traduit objectivement ce sentiment et le lie de façon effective à la situation qu'il assume. On peut naturellement être pris dans une situation de façon passive, soit qu'on n'en soit pas conscient, soit qu'on se sente impuissant à la modifier, soit qu'on accepte de se laisser modeler par elle sans intervenir. Dans ce cas, l'être de la situation reste extérieur par rapport à l'être de celui qu'elle concerne. L'implication, au contraire, effectue un recouvrement de ces deux êtres : celui qui s'engage inscrit de façon active son être dans la situation et, en même temps, il l'assume dans le mouvement de sa propre existence, lui prêtant pour ainsi dire sa substance et faisant désormais dépendre son sort de ce qui adviendra du destin extérieur qu'il a pris en charge.

Or les situations qui peuvent requérir notre engagement ont toujours une signification proprement humaine ; elles ne sont pas simplement des configurations naturelles, elles mettent en jeu d'autre [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur de la série Malraux à la Revue des lettres modernes
  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle
  • : professeur émérite à l'université catholique de Louvain (Belgique)

Classification


Autres références

«  ENGAGEMENT  » est également traité dans :

LITTÉRATURE ENGAGÉE

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 420 mots

En 1948, avec Qu'est-ce que la littérature ?, Jean-Paul Sartre (1905-1980) tente de déterminer ce qu'est la littérature engagée. Mais si l'expression connaît une théorisation, tardive et singulière, à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, le fait même n'est pas nouveau. Il existe dans l'histoire littéraire et politique nombre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-engagee/#i_4002

ACTION COLLECTIVE

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 471 mots

Dans le chapitre « Les approches psychosociologiques »  : […] Le jeu de l'influence et du charisme, les mécanismes de contagion mentale et le rôle des croyances, des attentes et des frustrations ont été les premiers facteurs évoqués pour expliquer les raisons incitant les individus à adhérer et participer à des entreprises collectives. Ainsi, Gustave Le Bon ( Psychologie des foules , 1895) rend compte de la formation d'une foule par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-collective/#i_4002

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La littérature des bidonvilles, jusqu'à Sharpeville (1960) »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la république connaît une urbanisation forcenée. Les Noirs s'entassent dans les faubourgs des centres industriels en plein essor. Dans les zones rurales, les bantoustans (enclaves indigènes) deviennent des réservoirs de main-d'œuvre bon marché. La législation de l'apartheid étend partout le filet de ses interdits. L'Africain se prolétarise. La littératur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-afrique-du-sud/#i_4002

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Pourparlers et « porteurs de valises » »  : […] Le 25 juin 1960, les premiers pourparlers entre le F.L.N. et le gouvernement français s'ouvrent à Melun. Ce sera un échec, mais la négociation a créé un grand espoir en France, la paix et le retour du contingent semblent proches. Pendant ce temps, les leaders algériens Ferhat Abbas et Lakhdar Ben Tobbal parcourent le monde pour recueillir des soutiens lors du prochain débat de l'O.N.U. La représen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_4002

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les années 1950-1965 : les liens du présent et du passé »  : […] Le renouvellement s'effectue, dans les années cinquante, grâce à la génération rassemblée, sans organisation rigide, autour du Groupe 47. Refusant les idéologies, ces écrivains veulent affronter la réalité de la « reconstruction adenauerienne » où ils analysent les survivances morales du passé. C'est l'ère d'un « réalisme critique » où la description sociologique s'allie aux recherches formelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_4002

ALTÉRITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 5 371 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Paul Ricœur : une dialectique du soi et de l'autre »  : […] La construction d'une dialectique unilatérale du Même et de l'Autre s'avérant impossible, aussi bien avec Husserl qui dérive l' alter ego de l' ego , qu'avec Levinas pour qui c'est l'Autre qui assigne le moi à sa responsabilité, Paul Ricœur va alors tenter d'opposer une troisième modalité de l'altérité : « l'être-enjoint en tant que structure de l'ipséi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alterite-philosophie/#i_4002

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 467 mots

Dans le chapitre « L'expression d'une « société civile transnationale » ? »  : […] Il convient pourtant de faire preuve de prudence avant d'y voir un « mouvement social global » ou encore l'expression d'une « société civile transnationale ». Plusieurs enquêtes comparatives ont montré que les cibles et les priorités de mobilisations se revendiquant de la galaxie altermondialiste variaient selon les continents : l'attention pour les flux financiers et politiques financières des in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altermondialisme/#i_4002

ALTHUSSER LOUIS (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Saül KARSZ, 
  • François MATHERON
  •  • 4 564 mots

Dans le chapitre « « Je ne suis pas marxiste » »  : […] Cette phrase de Marx, Althusser l'applique tout d'abord à son auteur : ce n'est pas parce qu'une œuvre est signée de Karl Marx qu'elle relève nécessairement du marxisme. Pour en décider, un travail d'analyse et d'argumentation se révèle indispensable, afin d'identifier le dispositif théorique et les visées politiques qu'on nomme le marxisme. Les écrits de Marx étant écrits, ils constituent justem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-althusser/#i_4002

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « De la critique politique à la critique culturelle »  : […] Si l'analyse réflexive des conditions de terrain s'est faite attendre, en revanche, le regard distancié sur la discipline a pris très tôt la forme d'une critique politique, à travers l'appel à l'engagement des anthropologues pour la défense des peuples colonisés (Leiris, 1969), ou la dénonciation de toute collusion entre l'anthropologie et l'impérialisme colonial (Asad, 1973 ; Hymes, 1974 ; Copans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-reflexive/#i_4002

APOLITISME

  • Écrit par 
  • Étienne SCHWEISGUTH
  •  • 1 346 mots

Dans le chapitre « La tendance à la dépolitisation »  : […] De nos jours, on observe, dans l'ensemble de l'Europe occidentale, une tendance à la désaffection des citoyens à l'égard de la vie politique. Après une phase de hausse de la participation électorale, liée au développement économique et culturel qui a suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale, la tendance est à la baisse dans tous les pays depuis les années 1980, le niveau atteint se révélant souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apolitisme/#i_4002

ARAGON LOUIS (1897-1982)

  • Écrit par 
  • Daniel BOUGNOUX
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'énigme Aragon »  : […] Quelles que soient les circonstances par lesquelles on éclaire les développements successifs de cette œuvre, son lecteur ne pourra que butter pour finir sur le sentiment lancinant d'une énigme. (« Moi le Sphinx d'au delà / Les Thèbes futures »). Lui-même rappelle, au seuil de son Œuvre poétique : « Que parole en grec est le radical d'énigme [...]. Et c'est l'injustice, la me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-aragon/#i_4002

ASTURIAS MIGUEL ÁNGEL (1899-1974)

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Bernard FOUQUES
  •  • 3 210 mots

Dans le chapitre « Les romans à thèse »  : […] Avec la trilogie de la compagnie « bananière », Asturias porte son engagement aux limites extrêmes. Il avait contribué à la chute du dictateur Estrada Cabrera ; il participera à la lutte contre l'impérialisme des grandes compagnies nord-américaines. Ce combat connaît un moment de triomphe au Guatemala sous la présidence de Juan José Arévalo et surtout de Jacobo Arbenz. Miguel Ángel Asturias s'enga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-angel-asturias/#i_4002

AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure BERNADAC, 
  • Nicole BRENEZ, 
  • Antoine GARRIGUES, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 10 101 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Art, social et politique »  : […] Dans ces éléments se trouvent d'emblée réunies l'idée d'une émancipation de la société par l'art et celle de la capacité qu'a ce dernier de répondre rapidement à toute situation nouvelle. L'art n'influe pas seulement sur des situations sociales ou politiques : il engendre aussi des formes aux contenus sociopolitiques. Mais si l'avant-garde en art maintiendra longtemps sa dimension guerrière, révo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avant-garde/#i_4002

BEAUVOIR SIMONE DE (1908-1986)

  • Écrit par 
  • Éliane LECARME-TABONE
  •  • 2 814 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Simone de Beauvoir et Sartre »  : […] La destinée posthume de Simone de Beauvoir a dissocié son œuvre de celle de Jean-Paul Sartre . Il est cependant impossible de parler d'elle sans évoquer son rapport avec Sartre qu'elle s'est employée elle-même à ériger en mythe. Simone de Beauvoir raconte dans La Force de l'âge l'invention par Sartre de cette relation de couple originale fondée sur la “nécessité” (entre eux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-de-beauvoir/#i_4002

BERIO LUCIANO

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 4 839 mots

Dans le chapitre « La tentation de la scène »  : […] Berio compose pour la scène à partir des années 1960. Ces œuvres ressortissent souvent au genre de l'opéra, auquel il apporte toutefois la fluidité et la nouveauté d'approche du théâtre musical ou de l'oratorio. Berio choisit généralement de mélanger des textes appartenant à des époques différentes, provoquant ainsi des échos et des correspondances. Il propose une autre conception du spectacle o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luciano-berio/#i_4002

BLANCHOT MAURICE (1907-2003)

  • Écrit par 
  • Christophe BIDENT
  •  • 2 336 mots

Dans le chapitre « Politique et communauté »  : […] En 1958, après dix ans de retrait à Èze-village, près de Nice, Blanchot revient à Paris. C'est le début de l'engagement public à l'extrême gauche, en compagnie de ceux qui deviennent, après Bataille (qui meurt en 1962) et Lévinas (qui ne partage pas ce combat), ses plus proches amis : Robert et Monique Antelme, Marguerite Duras, Louis-René des Forêts, Maurice Nadeau, Elio et Ginetta Vittorini. C' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-blanchot/#i_4002

BOURDIEU PIERRE (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 095 mots

Dans le chapitre « Un engagement politique »  : […] Comment exposer enfin l'itinéraire politique du sociologue engagé que fut aussi Pierre Bourdieu ? Faut-il, en particulier, distinguer un avant et un après les grandes grèves de novembre-décembre 1995, en méconnaissant la fonction critique de l'ordre social inhérente à la sociologie telle qu'il n'a jamais cessé de la concevoir, ou récuser cette césure en méconnaissant l'évidence commune de la visib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bourdieu/#i_4002

BRANDYS KAZIMIERZ (1916-2000)

  • Écrit par 
  • Agnieszka GRUDZINSKA
  •  • 650 mots

Né à Lodz dans une famille d'origine juive totalement polonisée, Kazimierz Brandys passe son baccalauréat et fait ses études à Varsovie. Lorsque, en 1939, il obtient sa maîtrise en droit, l'avenir qui s'ouvre devant lui n'est nullement radieux : il lui faut cacher ses origines. Au sortir de la guerre, il adhère au Parti communiste et devient membre de l'Union des écrivains polonais. Commence pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazimierz-brandys/#i_4002

BREYTENBACH BREYTEN (1939- )

  • Écrit par 
  • Jean SÉVRY
  •  • 1 029 mots

Au même titre que André Brink ou J. M. Coetzee, Breytenbach né en 1939 à Bonnieval (province du Cap) appartient à la communauté afrikaner. Comme eux, il va rompre avec elle pour venir rejoindre à sa façon le monde de l'anglophonie. Homme d'ici et de nulle part, il poursuit entre son continent, la France et l'Espagne un long et douloureux exil. Mais contrairement à ces écrivains qui ne se sont en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breyten-breytenbach/#i_4002

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une tradition imagiste »  : […] Depuis les années 1920, Montréal était devenu un centre d'activité poétique, grâce à l'influence d'imagistes tels qu'Ezra Pound mais aussi grâce à l'esprit novateur de la revue littéraire The McGill Fortnightly Review (fondée en 1925), de jeunes poètes comme Raymond Knister, W. W. E Ross, F. R. Scott, A. M. Klein, Earle Birney, ou Dorothy Livesay, plus tard suivis par Miriam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_4002

LE CAPITAL, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 123 mots
  •  • 2 médias

Das Kapital ( Le Capital ) est considéré par Karl Marx (1818-1883) lui-même comme son œuvre majeure. Empruntant à différents champs disciplinaires (l'économie, la sociologie, la philosophie, l'essai politique) et s'inscrivant dans la continuité d'Adam Smith, David Ricardo et John Stuart Mill, Marx entreprend une « critique de l'économie politique », co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-capital/#i_4002

CARRIÈRE, sociologie

  • Écrit par 
  • Mathilde SEMPÉ
  •  • 1 129 mots

Dans le chapitre « Carrière militante »  : […] Admise dans son acception militante, la carrière enferme les différentes étapes de l’engagement politique. Employée en 2001 par un ensemble de contributeurs à la Revue française de science politique , elle permet de saisir en quoi les comportements militants portent l’empreinte des agissements antérieurs « et conditionnent à leur tour le champ des possibles à venir, resituant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carriere-sociologie/#i_4002

CIXOUS HÉLÈNE (1937- )

  • Écrit par 
  • Bertrand LECLAIR
  •  • 1 601 mots

Dans le chapitre « Une amitié exemplaire »  : […] Rencontré dès la fin des années 1950, Jacques Derrida restera, à tous les sens du terme, le premier lecteur d'Hélène Cixous : premier lecteur de ses œuvres, il resta surtout le premier lecteur parce que le plus subtil, le plus intelligent, ce dont témoigne sa longue étude H.C. pour la vie, c'est-à-dire... Insister. À Jacques Derrida (2006) en a donné à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helene-cixous/#i_4002

COP 21

  • Écrit par 
  • Catherine AUBERTIN
  •  • 3 289 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les contributions déterminées au niveau national »  : […] Lors de la COP 20, qui s’était tenue à Lima (Pérou) en décembre 2014, il avait été décidé que les États signataires transmettraient, avant la conférence de Paris, leurs engagements de réduction d’émissions de GES. Ces contributions, encore appelées INDCs ( intended nationally determined […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cop-21/#i_4002

CORÉE - Arts

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Arnauld LE BRUSQ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 11 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un mouvement de contestation politique et sociale »  : […] L'art contemporain coréen est aussi lié au contexte politique : l'aspiration générale à la démocratie sous une dictature. Rappelons l'assassinat du général Park Chung-hee en 1979, la répression sanglante des manifestations de Kwangju en 1980, la contestation étudiante des années 1980. Ces circonstances expliquent l'engagement de nombreux artistes qui paient un tribut à l'avènement du régime libér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-arts/#i_4002

CORTÁZAR JULIO (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Jacqueline OUTIN, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 4 201 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Littérature et engagement politique »  : […] Réaliser ainsi la synthèse de ce qui semble a priori inconciliable, c'est là une obsession constante chez Cortázar, et cette obsession va trouver une expression nouvelle dans le Livre de Manuel (1974) : « Personnellement, dit-il dans l'introduction de ce roman, je ne regrette pas cette hétérogénéité qui a même fini, heureusement, par ne plus me sembler telle après un long pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julio-cortazar/#i_4002

CRITIQUE D'ART EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 6 626 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « « Partiale, passionnée, politique » »  : […] Savante, la critique a en effet pour but essentiel d'exprimer un engagement sur l'art vivant dont Baudelaire a résumé la force : une conception « partiale, passionnée, politique » répond seule à l'« à quoi bon ? » formulé au début du Salon de 1846. On a souvent opposé à cette pugnacité l'« empathie » de Gautier, qui souhaite comprendre plus que juger l'art de son temps. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-en-france-au-xixe-siecle/#i_4002

LE DEGRÉ ZÉRO DE L'ÉCRITURE, Roland Barthes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 260 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « L'impasse de l'écriture » »  : […] Cet ouvrage inaugural correspond aux prémisses de la réflexion barthésienne, qui ne cessera d'évoluer. Il n'en fixe pas moins quelques axes et thèmes fondamentaux. Barthes se situe d'abord par rapport à Sartre, référence obligée à l'époque, vis-à-vis duquel il assume sa dette : « Qu'est-ce que l'écriture ? » renvoie au « Qu'est-ce qu'écrire ? » de Qu'est-ce que la littérature ? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-degre-zero-de-l-ecriture/#i_4002

LE DERNIER GENET. HISTOIRE DES HOMMES INFÂMES (H. Laroche)

  • Écrit par 
  • Philippe DI MEO
  •  • 1 365 mots

Dans le Dernier Genet. Histoire des hommes infâmes (Seuil, Paris, 1997), Hadrien Laroche se penche sur une période peu fréquentée de l'œuvre de Jean Genet, et souvent incomprise : celle qui fut marquée par des interventions dans le débat politique, par le biais d'articles, de préfaces et d'entretiens rassemblés après la mort de l'écrivain par Albert Dichy sous le titre l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-dernier-genet-histoire-des-hommes-infames/#i_4002

LES DERNIERS JOURS DE L'HUMANITÉ, Karl Kraus - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 309 mots

L'écrivain et publiciste viennois Karl Kraus (1874-1936), directeur et auteur de la revue Die Fackel ( La Torche ) fut sans doute le plus virtuose des satiristes et polémistes de langue allemande. Pour lui, les faits de langue étaient le révélateur le plus sûr de la constitution éthique et esthétique d'une culture et d'une personnalité. Depuis l'été 191 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-derniers-jours-de-l-humanite/#i_4002

DORT BERNARD (1929-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 1 020 mots

Bernard Dort est né à Metz en 1929. La carrière de cet ancien élève de l'E.N.A. passé par Sciences Po ne fut jamais qu'une subtile, talentueuse et studieuse école buissonnière au profit de l'art du théâtre et de sa pédagogie : collaborateur de quelques publications prestigieuses, des Temps modernes et des Cahiers du Sud , dans les années 1950, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-dort/#i_4002

DOS PASSOS JOHN (1896-1970)

  • Écrit par 
  • Jeanine PAROT
  •  • 2 389 mots

Dans le chapitre « La prise de conscience »  : […] C'est au Moyen-Orient où il voyage, entre autres pays, comme journaliste, qu'il écrit un deuxième roman marquant : Manhattan Transfer – la gare de triage de New York – (1925). Il y aborde le mode de vie américain selon une optique déjà axée sur le rôle déterminant de la société par rapport à l'individu, et utilise une écriture polyphonique pour atteindre à une image plus per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-dos-passos/#i_4002

DREYFUS (AFFAIRE)

  • Écrit par 
  • Vincent DUCLERT
  •  • 4 877 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des avancées démocratiques majeures »  : […] L'importance de cette sortie de crise est désormais mieux connue grâce aux recherches d'histoire politique, sociale et intellectuelle qui ont porté sur l'affaire Dreyfus depuis les années 1970. La venue de la période commémorative a donné un second souffle à l'histoire de l'événement et à sa portée politique, soulignant cette fois le rôle de l'Affaire dans le processus d'acculturation démocratique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dreyfus-affaire/#i_4002

ENVIRONNEMENT - Environnement et économie

  • Écrit par 
  • Sylvie FAUCHEUX, 
  • Christelle HUE
  •  • 6 537 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les impasses de la rationalité économique conventionnelle »  : […] Des tensions sont évidentes entre les intérêts économiques immédiats des individus et leur empathie ou leur notion de justice. Face à la question de l'engagement de la société à assurer le bien-être des générations futures, la rationalité économique conventionnelle suggérerait que les individus choisiront « rationnellement » d'investir leur ressource pour leur propre épargne plutôt que pour les g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-environnement-et-economie/#i_4002

ENZENSBERGER HANS MAGNUS (1929- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 514 mots

Poète et essayiste, mais aussi auteur dramatique et romancier, Hans Magnus Enzensberger s'est illustré dans tous les genres littéraires, y compris les pièces radiophoniques, les livrets d'opéra, les livres pour la jeunesse et les scénarios de films. Écrivain engagé, se méfiant de l'ordre établi et des pensées toutes faites, il est l'intellectuel contestataire par excellence. Couronné à trente-qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-magnus-enzensberger/#i_4002

EXISTENTIALISME

  • Écrit par 
  • Yves STALLONI
  •  • 1 089 mots

Indépendamment de ses fondements théoriques et de ses retentissements philosophiques, l’existentialisme mérite d’être considéré dans une perspective littéraire et même sociologique. Une des raisons de sa popularité est sans doute que cette philosophie de l’existence ne propose pas un système achevé. Elle formule plutôt un rapport au monde dont on pourra également trouver trace chez des penseurs an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/existentialisme/#i_4002

FANATISME

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 3 351 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fanatisme et esprit religieux »  : […] Outre qu'elle s'accorde avec le sens originel du mot, l'idée qu'il n'y a de fanatisme que religieux trouverait aisément à se confirmer dans le fait que la religion est partout présente où règne le pouvoir de l'esprit sur le corps et l'autorité d'un homme sur ses semblables. Tant que les hommes, persuadés de leur impuissance native, persisteront à s'agenouiller à la promesse d'un réconfort que leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fanatisme/#i_4002

FANON FRANTZ (1925-1961)

  • Écrit par 
  • Philippe LUCAS
  •  • 898 mots

« C'est un Paraclet », a dit de lui Aimé Césaire. « Il y a des vies qui constituent des appels à vivre. » L'œuvre et le nom de Frantz Fanon, après avoir « appelé » l'engagement des existentialistes français dans les années qui ont précédé la décolonisation, et notamment celle de l'Algérie, nourrissent la révolte et les espoirs des « damnés de la terre ». Passionnément lue et commentée dans la comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantz-fanon/#i_4002

FERRAT JEAN (1930-2010)

  • Écrit par 
  • Alain POULANGES
  •  • 2 252 mots

« C'était un homme engagé mais il n'était pas hurleur de sentences. Il le faisait avec poésie. » C'est ainsi que Georges Moustaki dépeint son ami Jean Ferrat. Artiste porté par l'idéal communiste, depuis le début des années 1950, Ferrat a signé quelque deux cents chansons qui courent encore dans les rues, emportées par sa voix de velours. Ses colères et ses combats sont toujours enveloppés de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ferrat/#i_4002

FO DARIO (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Laetitia DUMONT-LEWI, 
  • Valeria TASCA
  •  • 2 261 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Théâtre et pouvoir »  : […] La notoriété de l’homme de théâtre en tant qu’acteur et auteur va de pair avec sa reconnaissance comme personnalité publique, de par l’engagement politique qui habite son œuvre. Dès 1962, Franca Rame et lui acquièrent une réputation nationale comme trublions du monde du spectacle. Appelés à diriger la très populaire émission de variétés Canzonissima , sur la première chaîne d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dario-fo/#i_4002

FOI

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 468 mots

Dans le chapitre « Origine et sens du mot « foi » »  : […] Les mots latins fides (foi) et foedus (pacte, accord, alliance) proviennent d'une même racine indo-européenne, beidh- , qui a donné aussi en grec pistis et qui suggère d'une manière générale l'idée de confiance (cf. G. Dumézil, Idées romaines  ; G. Freyburger, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foi/#i_4002

FOUGERON ANDRÉ (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 573 mots

Le peintre André Fougeron trouve sa place dans l'histoire de l'art de l'immédiat après-guerre, précisément dans la chronique des années 1947-1953, lorsque le Parti communiste tente d'imposer un art social, au service de la classe ouvrière et de ses luttes, un art de propagande directement lié aux événements de la politique intérieure française : le « réalisme socialiste ». Il en sera la figure of […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-fougeron/#i_4002

FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 6 922 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  L'art et la révolution »  : […] Durant ce long siècle et demi, il n'est pas jusqu'à l'histoire de l'art qui n'ait été frappée du sceau de la révolution. On peut ici distinguer deux ordres de faits. Il y a, d'une part, la conséquence, dans le domaine artistique, d'innovations techniques majeures. C'est par exemple le cas de la photographie qui, à partir de l'invention du daguerréotype en 1839 , conduisit à bouleverser les concep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-le-temps-des-revolutions/#i_4002

FRIED ERICH (1921-1988)

  • Écrit par 
  • Gérald STIEG
  •  • 804 mots

Né à Vienne de parents juifs, Erich Fried a dû quitter l'Autriche après l'Anschluss en 1938. Établi en Angleterre, d'abord comme travailleur occasionnel, puis comme collaborateur de la B.B.C., il devient un remarquable traducteur de Dylan Thomas, de T. S. Eliot et surtout de Shakespeare. Au centre de sa propre œuvre, il y aura, du début (avec les recueils de poèmes Allemagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-fried/#i_4002

GARCÍA LORCA FEDERICO (1898-1936)

  • Écrit par 
  • Marie LAFFRANQUE
  •  • 3 362 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Solitaire, solidaire »  : […] Dans ces conditions, engagement esthétique, critique sociale et attitude politique s'avèrent intimement liés, et, en toute logique, le destin du poète est celui de son peuple. Federico García Lorca l'a toujours éprouvé ainsi. La faim des autres lui a toujours coupé la parole. Il eût donné, dit-il, le jardin romantique de son adolescence pour en faire un potager. Sa dernière œuvre, dont le début s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-garcia-lorca/#i_4002

GELMAN JUAN (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 695 mots

« Tout m’oblige à travailler, avec les mots, avec mon sang.  » Ce vers extrait de son Arte poética pourrait servir d’exergue à l’œuvre de l’écrivain argentin Juan Gelman, poète de la douleur et du déracinement, à la renommée internationale. Une part importante de sa vie fut consacrée au combat contre les dictatures d’Amérique lat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-gelman/#i_4002

GENET JEAN (1910-1986)

  • Écrit par 
  • René de CECCATTY
  •  • 3 109 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un théâtre de la transgression »  : […] En avril 1947, Genet devient un auteur de théâtre. Les Bonnes , inspirées du crime des sœurs Papin, sont créées à l'Athénée dans une mise en scène de Louis Jouvet. La romancière Violette Leduc, révélée simultanément par les mêmes protecteurs – Sartre, Beauvoir, Cocteau, Jouhandeau –, bâtarde elle aussi et si profondément admirée par Genet qu'il lui dédie sa pièce, réagit trè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-genet/#i_4002

GIDE ANDRÉ (1869-1951)

  • Écrit par 
  • Éric MARTY
  •  • 3 665 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La rupture de 1925 »  : […] Le 14 juillet 1925, Gide s'embarque avec Marc Allégret, alors apprenti cinéaste, pour un voyage d'un an au Congo et au Tchad dont il rapportera Voyage au Congo (1927) et Retour du Tchad (1928), qui marquent un retournement important : Gide, jusque-là très distant à l'égard du discours politique, s'engage pleinement dans la dénonciation du système colo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-gide/#i_4002

GRASS GÜNTER (1927-2015)

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Construire la concertation, déconstruire les dissertations »  : […] Bien éloigné des stéréotypes de la littérature engagée, Grass semble écrire sous le coup de l'indignation morale. Écrivain dans la cité, il ne veut pas se tenir à l'écart de l'action politique, mais il y apporte sa grande méfiance envers les théories, son sens du concret et sa vision de l'individuel. Ainsi en allait-il dès Le Tambour . « Les personnages qui entourent [Oscar] […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-grass/#i_4002

GUATTARI FÉLIX (1930-1992)

  • Écrit par 
  • Yannick OURY-PULLIERO
  •  • 1 225 mots
  •  • 1 média

Né le 30 mars 1930, à Villeneuve-les-Sablons (Oise), Félix Guattari passa son enfance et son adolescence dans une proche banlieue ouvrière de Paris, à La Garenne. Les bouleversements considérables de cette période ont marqué profondément son existence : lui-même faisait très souvent référence à ce qu'il avait baptisé le « complexe de 1936 ». Indirectement touché — vu son jeune âge — par l'éclateme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-guattari/#i_4002

HABERMAS JÜRGEN (1929- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 793 mots

Dans le chapitre « Epistémologie des sciences sociales et politiques »  : […] Cette phase de gestation est scandée par des coups d'éclat qui ont durablement marqué la théorie sociale et la philosophie politique. Dépassant l'opposition des sciences exactes et des sciences de l'esprit, Habermas distingue dans La Technique et la science comme « idéologie » (1968 ; trad. franç. 1973) et Connaissance et intérêt (1968 ; trad. franç. 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurgen-habermas/#i_4002

HALIMI GISÈLE (1927- )

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE
  •  • 1 110 mots

Née en 1927 à La Goulette, en Tunisie, Gisèle Zeiza est issue d'une famille judéo-arabe pauvre, peu cultivée et traditionaliste. Refusant son destin tout tracé d'épouse et de mère soumise, elle achève ses études secondaires, entre à l'université à Tunis puis, à Paris, obtient sa licence en droit qui la conduit aux barreaux de Tunis en 1949 puis de Paris, à partir de 1956. Depuis son enfance, Gisèl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gisele-halimi/#i_4002

HANDKE PETER (1942- )

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 491 mots

Dans le chapitre « La défiance envers le politique »  : […] Né le 6 décembre 1942 à Griffen, en Carinthie, d'une mère cuisinière qui, enceinte et délaissée par le père de l'enfant, employé de banque nazi, épouse en hâte un sous-officier allemand ( Le Malheur indifférent ), Handke a trop bien connu les épreuves de l'extrême pauvreté matérielle et morale pour ne pas ressentir au plus intime de lui-même l'abandon où sont réduits les oppr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-handke/#i_4002

HAŠEK JAROSLAV (1883-1923)

  • Écrit par 
  • Jeanne BEM
  •  • 1 441 mots

Dans le chapitre « L'aventure et l'engagement »  : […] Un milieu petit-bourgeois paupérisé, un père autoritaire et tôt disparu expliquent les orientations fondamentales de Hašek : sa conscience de l'exploitation capitaliste et son travail de sape contre l'autorité, son instabilité encore. Jaroslav Hašek est né à Prague en 1883. À la mort du père (1896), professeur « suppléant » de mathématiques puis employé de banque, la mère vit de travaux de couture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaroslav-hasek/#i_4002

HEMINGWAY ERNEST (1899-1961)

  • Écrit par 
  • Roger ASSELINEAU
  •  • 2 809 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mort de l'individualisme et « engagement » »  : […] Après le succès de ses premiers romans et son second mariage, il s'était installé en 1928 à Key West, à l'extrême pointe de la Floride, toujours en marge des États-Unis. Il s'en éloigna même davantage quelques années plus tard en allant à Cuba où il résida (aux environs de La Havane) jusqu'en 1960. Tous ses loisirs se passaient à pratiquer sur son yacht, le Pilar , la pêche à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-hemingway/#i_4002

HESSEL STÉPHANE (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Diplomate et personnalité éminente de la Résistance et de la gauche françaises, Stéphane Hessel naît le 20 octobre 1917, à Berlin. Ses parents, Helen Grund et Franz Hessel, tous deux allemands, bourgeois bohêmes proches du milieu artistique et intellectuel parisien d’avant la Première Guerre mondiale, ont accepté la liberté dans leur amour. À l’âge de sept ans, Stéphane Hessel quitte l’Allemagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-hessel/#i_4002

HORVÁTH ÖDÖN VON (1901-1938)

  • Écrit par 
  • Renée SAUREL
  •  • 2 566 mots

Dans le chapitre « Le destin tragique d'un « sans-patrie » »  : […] Ödön von Horváth naît en 1901 près de Trieste, sur l'Adriatique. Il est donc citoyen de l'Empire austro-hongrois, qui sera démembré après 1918. Son père est fonctionnaire diplomatique ; à cette situation, Horváth doit une enfance errante : il vit ses premières années à Presbourg (aujourd'hui Bratislava), puis à Vienne, à Venise, à Belgrade, à Munich et à Budapest. Écrivain d'expression allemande, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odon-von-horvath/#i_4002

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 430 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sartre : portrait de l'intellectuel engagé »  : […] Jean-Paul Sartre, dès 1945, devint le paradigme de l'intellectuel français. Ce fut par une conférence, L'Existentialisme est un humanisme (1946) et par un roman inachevé, Les Chemins de la liberté (1945-1949) qu'il exposa l'essentiel de sa théorie. La notion d'engagement lui permit de donner une base éthique et sociale à la fonction de l'intellectuel. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_4002

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « De la critique de l'idéologie à la contestation des formes poétiques »  : […] La quatrième génération fait cohabiter des personnalités conflictuelles : il y a des isolés comme G. Giudici (1924-2011) mais aussi le noyau regroupé autour de la revue Officina (1955-1959) avec Pasolini (1922-1975) , F. Leonetti (1924), R. Roversi (1923-2012) puis plus tard Franco Fortini (1917-1994). Alors que le néo-réalisme s'épuise, ces auteurs tentent une difficile tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_4002

JACQUARD ALBERT (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Jacques TESTART
  •  • 1 004 mots
  •  • 1 média

Généticien, essayiste et militant, Albert Jacquard est né en 1925 dans une famille jurassienne, catholique et conservatrice. Son enfance fut surtout marquée par un accident dramatique qui le laissera défiguré . Après des études brillantes à l’École polytechnique, Albert Jacquard devient haut fonctionnaire à la Seita (Société nationale d’exploitation industrielle des tabacs et allumettes) puis au m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-jacquard/#i_4002

JANKÉLÉVITCH VLADIMIR (1903-1985)

  • Écrit par 
  • Pierre-Alban GUTKIN-GUINFOLLEAU
  •  • 3 320 mots

Dans le chapitre « Un philosophe engagé »  : […] La Seconde Guerre mondiale va arrêter net ce brillant début de carrière universitaire. Jankélévitch est mobilisé comme lieutenant d’infanterie en septembre 1939, puis blessé en juin 1940. Alors qu’il est hospitalisé à Marmande, il apprend qu’il a été révoqué en juillet 1940 de son poste universitaire en application des lois raciales « pour les fils des étrangers », promulguées par Vichy. En décemb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-jankelevitch/#i_4002

JASPERS KARL (1883-1969)

  • Écrit par 
  • Jeanne HERSCH
  •  • 2 619 mots

Dans le chapitre « Savoir et limites »  : […] La philosophie est pour Jaspers suprêmement sérieuse. Elle engage l'être entier, elle est cet engagement même, avec la conscience de plus en plus claire que nous prenons de son caractère absolu. Mais c'est un engagement sans credo, puisque l'une des démarches décisives de la quête philosophique consiste à en démontrer l'impossibilité. Et c'est un engagement sans subordination à aucune autorité in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-jaspers/#i_4002

JEANSON FRANCIS (1922-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 345 mots

Philosophe, fondateur d'un réseau de soutien au Front de libération nationale (F.L.N.) algérien. Né à Bordeaux, Francis Jeanson fait des études de lettres et de philosophie, avant de gagner l'Espagne en 1943 pour échapper au S.T.O. et rejoindre les Forces françaises libres en Afrique du Nord. En 1945, alors qu'il est journaliste à Alger républicain , il fait la connaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-jeanson/#i_4002

JELINEK ELFRIEDE (1946- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 646 mots

Prix Nobel de littérature en 2004, romancière, essayiste, auteur de nombreuses pièces de théâtre, de pièces radiophoniques et d'un scénario de film ( Malina , adaptation du roman d'Ingeborg Bachmann pour Werner Schroeter), traductrice et intellectuelle engagée, Elfriede Jelinek est sans doute l'écrivain le plus dérangeant et le plus énigmatique de l'Autriche contemporaine. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elfriede-jelinek/#i_4002

LA SAGA DES INTELLECTUELS FRANÇAIS (F. Dosse) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 938 mots

Dans le chapitre « Le temps de l’engagement »  : […] Les paroles prononcées en 1957 par Albert Camus à la réception de son prix Nobel de littérature sont à ce titre toujours d’actualité. « Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse. » Nous sommes alors en pleine guerre d’Algérie, un moment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-saga-des-intellectuels-francais/#i_4002

LAVAU GEORGES (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Yves MÉNY
  •  • 879 mots

Reçu major au concours d'agrégation de droit public en 1948 Georges Lavau est nommé professeur à Grenoble, où il enseignera jusqu'en 1962. C'est dans cette université, cette ville que se forgent ses choix intellectuels et politiques. Très vite, en effet, il dénonce les insuffisances des études juridiques dès qu'elles sortent de la pure technique. Elles ne sont pas en mesure « d'expliquer la vie po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lavau/#i_4002

LAVILLIERS BERNARD (1946- )

  • Écrit par 
  • Jean-Dominique BRIERRE
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Stéphanois »  : […] De son vrai nom Bernard Oulion, le chanteur naît le 7 octobre 1946 à Saint-Étienne (Loire), ville ouvrière où il grandit sur un arrière fond de lutte des classes. Sa mère est institutrice et son père, ancien résistant, militant communiste et leader syndicaliste, travaille à la manufacture d'armes de la ville. Dans ce milieu modeste, la culture occupe une place de choix et on écoute beaucoup de mus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-lavilliers/#i_4002

LISCANO CARLOS (1949- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 800 mots

Lorsque paraît en 2005 La Route d Ithaque (1994, El Camino a Í taca ), son premier roman traduit en France, Carlos Liscano, né à Montevideo en 1949, n’est pas tout à fait un inconnu. « Ma Famille », nouvelle tirée de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-liscano/#i_4002

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « Reprises et achoppements »  : […] Cette structure du champ littéraire a été ré-interrogée par les ébranlements politiques et idéologiques qui ont secoué l'Occident au xx e  siècle. Ainsi l'essai de Jean-Paul Sartre, Qu'est-ce que la littérature ? (1947), reprend l'idée de la spécificité de la poésie comme exploration des ressources du langage, dans la lig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_4002

LONDRES ALBERT (1884-1932)

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 507 mots

Né le 1 er novembre 1884 à Vichy, Albert, Jean, Marie Londres fait ses études au lycée de Moulins qu'il quitte en 1902 pour aller travailler à Lyon. En 1903, il monte à Paris et publie ses premiers poèmes intitulés Suivant les heures . Il retrouve à Paris des amis lyonnais : Charles Dullin et Henri Béraud en particulier. Il fait ses débuts de journal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-londres/#i_4002

LOUÉS SOIENT NOS SEIGNEURS. UNE ÉDUCATION POLITIQUE (R. Debray)

  • Écrit par 
  • Jean-Noël JEANNENEY
  •  • 1 444 mots

Au service d'une histoire des sensibilités françaises, des livres émergent de temps en temps dont on peut gager aussitôt qu'ils aideront plus tard à comprendre l'itinéraire, les tensions, les déchirements d'une génération de clercs. Ainsi de Loués soient nos seigneurs. Une éducation politique (Gallimard, Paris, 1996), où la maturité de Régis Debray se penche sur sa jeunesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loues-soient-nos-seigneurs-une-education-politique/#i_4002

LOYAUTÉ

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 3 711 mots

Dans le chapitre « Attachements, engagements et dévouements »  : […] La loyauté à l'égard de l'entreprise met en jeu des sentiments et des attitudes qui se manifestent au-delà de l'environnement immédiat et du réseau des solidarités primaires. De même qu'elle produit des conduites en dehors du milieu où elle est requise, la loyauté résulte aussi de conditions qui débordent la vie du salarié dans son entreprise. Un salarié « satisfait », content de son travail, a d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loyaute/#i_4002

LUXUN [LOU-SIUN] (1881-1936)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 2 759 mots

Dans le chapitre « De la politique par la littérature »  : […] Luxun, de son vrai nom Zhou Shuren, est né à Shaoxing dans la province du Zhejiang, au sud-est de la Chine. Son père est un lettré pauvre, qui meurt prématurément en laissant ses fils dans la gêne. Le jeune homme parvient à mener jusqu'au bout des études secondaires en suivant les cours – gratuits – d'écoles occidentales non traditionnelles, et obtient en 1901 une bourse pour le Japon, où il décid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luxun-lou-siun/#i_4002

MANN HEINRICH (1871-1950)

  • Écrit par 
  • André GISSELBRECHT
  •  • 2 020 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Critique du bourgeois »  : […] Sa première période est celle d'une révolte esthétisante, sous le double signe du « Renaissancisme » de Nietzsche et de la haine flaubertienne du bourgeois, marquée par la trilogie romanesque des Déesses (1903). En même temps, l'individualisme aristocratique y est démasqué comme rêve élitaire : dans la critique sociale, vitalisme et esthétisme s'effacent derrière une dénonci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-mann/#i_4002

MIRON GASTON (1928-1996)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 005 mots
  •  • 1 média

Parmi les écrivains québécois, Gaston Miron n'est pas le plus connu (du moins hors du Québec), ni celui dont l'œuvre est la plus abondante, ni le plus novateur, le plus « sauvage » ou le plus débridé, mais il est peut-être le plus poète et le plus québécois. Car son œuvre, ainsi que la trajectoire de son existence et même sa présence physique, se sont confondues avec l'affirmation de l'identité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-miron/#i_4002

MOBILISATION DES RESSOURCES

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 3 808 mots

Dans le chapitre « Critiques et extension du paradigme de la mobilisation des ressources »  : […] L’approche entrepreneuriale de la mobilisation des ressources a d’abord été contestée par des chercheurs pour lesquels l’organisation, au contraire d’être une condition sine qua non de toute mobilisation, contribue à tirer les mécontents de la rue aux salles de réunion. Pour Frances Piven et Richard Cloward, qui reprennent à leur compte les analyses classiques sur « la loi d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilisation-des-ressources/#i_4002

MONOD THÉODORE (1902-2000)

  • Écrit par 
  • Isabelle JARRY
  •  • 1 516 mots

Dans le chapitre « L'humaniste »  : […] La connaissance et l'amour de la nature ont fait de Théodore Monod un écologiste de la première heure. Militant antinucléaire, antimilitariste, défenseur des droits de l'homme et des animaux, il a combattu sur tous les fronts : pour le respect de toute forme de vie, en particulier contre la souffrance animale, pour la non-violence et pour la paix. Là se rejoignent en lui le croyant, fidèle aux en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-monod/#i_4002

MONTAND YVES (1921-1991)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 453 mots

Dans le chapitre « « ... Les souvenirs et les regrets aussi... » »  : […] Le succès d'Yves Montand se poursuivra sur le fond d'un engagement très explicite et sans ombres au côté du P.C.F., au moins jusqu'en 1956. S'il n'adhéra jamais au Parti communiste, il fut une star de gauche qui milita avec Simone Signoret pour la cause ouvrière ou encore contre le maccarthysme. Il entend néanmoins assurer un rôle critique auprès des dirigeants communistes en demandant par exempl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-montand/#i_4002

MORRIS WILLIAM (1834-1896)

  • Écrit par 
  • Philip Prichard HENDERSON
  •  • 1 986 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De l'art pour tous à l'engagement politique »  : […] William Morris obtient la renommée et le succès en tant que poète avec le récit romantique The Life and Death of Jason (1867), bientôt suivi par The Earthly Paradise (1868-1870 ; Paradis terrestre ). Dans cette suite de poèmes narratifs d'inspiration classique et médiévale, Morris révèle son malheur personnel, notamment dans les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-morris/#i_4002

MOUNIER EMMANUEL (1905-1950)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DOMENACH
  •  • 1 360 mots

Dans le chapitre « Le personnalisme communautaire »  : […] Cependant, Mounier n'est pas un moraliste. Il est convaincu que le mal tient d'abord à une culture qui a fait de l'homme un individu abstrait, coupé des autres et de la nature. Descartes, en fondant l'esprit moderne, a consacré la scission. Il faut donc « refaire la Renaissance », c'est-à-dire reconstruire un humanisme capable d'intégrer à une civilisation nouvelle toutes les données de l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-mounier/#i_4002

MUSATTI CESARE (1897-1989)

  • Écrit par 
  • Silvia VEGETTI FINZI
  •  • 1 040 mots

En dépit de ses dénégations, Cesare Musatti était connu comme le « père de la psychanalyse italienne ». Il eût préféré en être tenu pour le « frère jumeau » (comme le suggère son livre Mia sorella gemella la psicoanalisi , Rome, 1982), en en laissant la paternité prestigieuse au Triestin Edoardo Weiss. Son rapport à la psychanalyse se fondait sur une coïncidence extraordinair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesare-musatti/#i_4002

NADEAU MAURICE (1911-2013)

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 118 mots
  •  • 1 média

Maurice Nadeau est né à Paris le 21 mai 1911 . Avant de diriger L a Quinzaine littéraire , bimensuel à la fois élégant et austère, Nadeau a exercé divers métiers. Orphelin de père, pur produit de la méritocratie républicaine, le fils de Zilda Clair, une servante qui ne savait pas lire, poursuivra des études qui le mèneront à l’École normale supérieure de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-nadeau/#i_4002

NIZAN PAUL (1905-1940)

  • Écrit par 
  • Jacqueline LEINER
  •  • 1 613 mots

Dans le chapitre « Le militant, le journaliste et le reporter »  : […] « Les actions peuvent être des philosophies », avait déclaré Nizan. Fidèle à ce précepte, il met sa plume et son temps au service du marxisme-léninisme. Intéressées par cette pensée d'avant-garde, de nombreuses revues s'ouvrent à lui : La Revue marxiste (1929), Bifur (1930), Monde (1931), La Revue des vivants ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-nizan/#i_4002

NOTRE HISTOIRE INTELLECTUELLE ET POLITIQUE 1968-2018 (P. Rosanvallon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christophe LE DIGOL
  •  • 1 163 mots

Dans le chapitre « Rendre le monde intelligible »  : […] Alors étudiant à HEC, Pierre Rosanvallon, anonyme parmi tant d’autres, vit un Mai-68 tout en discussions et en écoute, préférant les armes de la critique « aux satisfactions de l’activisme », selon ses propres mots. De la CFDT au Collège de France, sa trajectoire personnelle s’entrelace, sans toutefois se confondre, avec l’évolution politique et intellectuelle du pays. L’ouvrage livre le témoignag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notre-histoire-intellectuelle-et-politique-1968-2018/#i_4002

OLSON MANCUR (1932-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BERTHELOT
  •  • 1 018 mots

Né dans le Dakota du Nord, Mancur Olson effectua l'essentiel de sa carrière au département d'économie de l'université du Maryland, où il dirigea un centre de recherche spécialisé dans le soutien aux économies en développement. C'est cependant son œuvre théorique, exprimée surtout dans The Logic of Collective Action (1965) qui assura son renom. Olson s'y interroge sur les fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mancur-olson/#i_4002

OZ AMOS (1939-2018)

  • Écrit par 
  • Ziva AVRAN
  •  • 1 972 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'engagement politique »  : […] Membre du mouvement La Paix maintenant qu’il a contribué à fonder après la guerre du Kippour (1973), familier des médias auxquels il livre autant ses réflexions idéologiques que ses réactions ponctuelles, Amos Oz a assumé, depuis ses débuts, son rôle d'écrivain engagé. Ses premiers articles, consacrés aux territoires occupés, publiés dans la presse quotidienne peu de temps après la guerre de Six […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amos-oz/#i_4002

PAMUK ORHAN (1952- )

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR
  •  • 2 029 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une histoire parallèle »  : […] Orhan Pamuk a pu observer, au sein de sa propre famille, la transition du mode de vie ottoman traditionnel à celui qui caractérise la modernité occidentale. Son premier roman, Cevdet Bey et ses fils , une saga familiale qui se déroule sur trois générations, reflète ce passage, comme il le dit lui-même, à la façon des Buddenbrook […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pamuk-orhan-1952/#i_4002

PIGNON ÉDOUARD (1905-1993)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 1 092 mots

Le peintre Édouard Pignon est issu d'une famille de mineurs du Pas-de-Calais (il est né à Bully) ; il fut lui-même galibot avant de devenir cimentier-plafonneur parce qu'il ne supportait pas l'absence de lumière au fond de la mine. En 1926, il décide, contre l'avis de tous, de devenir peintre et part s'installer à Paris. Il exerce alors plusieurs métiers : manœuvre aux usines Citroën, pointeau, fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-pignon/#i_4002

PISCATOR ERWIN (1893-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 1 009 mots

Erwin Piscator est avec Max Reinhardt l'un des grand rénovateurs de la mise en scène théâtrale en Allemagne, particulièrement sous la république de Weimar, où se déroule la partie la plus féconde de sa carrière. Il peut être considéré comme le promoteur du théâtre politique ou « épique » dont il partage la paternité avec Bertolt Brecht. Né près de Wetzlar dans une famille protestante qui compte pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-piscator/#i_4002

PRESSE - Journalisme et journalistes

  • Écrit par 
  • Dominique MARCHETTI
  •  • 7 023 mots

Dans le chapitre « Journalismes « engagé » et « objectif » »  : […] Dans l'histoire de la presse française, deux conceptions s'affrontent d'emblée : d'une part, les journalistes qui privilégient les commentaires politiques et littéraires (chroniques, éditoriaux, etc.) et, d'autre part, ceux qui défendent l'objectivité des faits et les dissocient des commentaires. Les premiers travaillent dans les journaux d'opinion, livrant une critique politique et culturelle en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-journalisme-et-journalistes/#i_4002

RAME FRANCA (1929-2013)

  • Écrit par 
  • Laetitia DUMONT-LEWI
  •  • 784 mots
  •  • 1 média

« Pourquoi les femmes n’ont-elles jamais de prix Nobel ? Parce qu’elles n’ont pas d’épouse pour les aider ». Cette boutade, Franca Rame, femme de théâtre italienne, aimait à la répéter bien avant que son mari, l’acteur-auteur Dario Fo, obtienne en 1997 le prix Nobel de littérature. Née en 1929 à Parabiago (Lombardie) dans une famille de comédiens ambulants, Franca Rame a fait ses débuts sur les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franca-rame/#i_4002

RAY SATYAJIT (1921-1992)

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 1 258 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un art du temps »  : […] De Renoir et du néo-réalisme, Satyajit Ray gardera cette idée qu'un artiste doit être le témoin engagé de l'époque dans laquelle il vit, qu'il s'agisse de la misère des campagnes ( Pather Panchali ) ou de la corruption qui règne dans le monde des affaires ( Les Branches de l'arbre , 1990). Du passé de la Renaissance bengali, il gardera l'attachement pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satyajit-ray/#i_4002

REICH WILHELM (1897-1957)

  • Écrit par 
  • Jacquy CHEMOUNI
  •  • 2 838 mots

Dans le chapitre « L'engagement politique »  : […] L' engagement politique de Reich est inséparable de ses conceptions psychanalytiques. Convaincu que les problèmes et souffrances psychologiques sont la conséquence des conditions sociales, il jette dès 1929 dans Matérialisme dialectique, matérialisme historique et psychanalyse les bases d'une théorie qui allie Freud et Marx. Il visite cette même année la Russie en compagnie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-reich/#i_4002

RORTY RICHARD (1931-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 1 536 mots

Dans le chapitre « Une pensée de la solidarité »  : […] Le pragmatisme est une philosophie de la contingence. Pour Rorty, il n'y a de « nécessité » que celle de nos choix en faveur du bien commun et de l'accomplissement individuel – autrement dit des perspectives qui nous sont offertes dans la double dimension publique et privée de notre existence. Cette dernière distinction, mobilisée dans Irony, Contingency and Solidarity (198 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-rorty/#i_4002

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 946 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le milieu littéraire roumain après 1989 »  : […] Le renversement du communisme et la chute de Ceauşescu, en décembre 1989, ont surpris une grande partie des intellectuels et gens de lettres roumains, avertis de façon confuse qu'il s'agissait d'événements de même nature que ceux qui se déroulaient dans les pays frères de l'ancien bloc socialiste, et également persuadés, à cause de la rigidité du régime, que celui-ci pouvait durer encore longtemps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_4002

ROY ARUNDHATI (1961- )

  • Écrit par 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 1 111 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une écrivaine-militante »  : […] Après la parution de son premier roman, Arundhati Roy choisit non pas de rejoindre le rang des écrivains diasporiques mais de rester à Delhi et de continuer à s’engager en faveur de causes écologistes, féministes et altermondialistes, dont elle rend compte dans ses nombreux essais polémiques. Ceux-ci traitent des essais nucléaires et de la construction de grands barrages en Inde ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arundhati-roy/#i_4002

SAND GEORGE (1804-1876)

  • Écrit par 
  • Georges LUBIN
  •  • 1 350 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'engagement politique »  : […] Buloz prétendant limiter sa liberté d'expression, Sand se brouille avec lui, fonde La Revue indépendante , prend une position de plus en plus engagée, affiche des opinions ardemment démocratiques, va jusqu'à se dire « communiste ». Elle publie Horace (1841), le grand cycle de Consuelo (1842-1844), fresque immense et foisonnante, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-sand/#i_4002

SARAMAGO JOSÉ (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 000 mots
  •  • 1 média

Le Portugal occupe une place centrale dans l'univers romanesque de José Saramago , où l'histoire et la fable, le mythe et le reportage, le réalisme et la fantaisie ne cessent de s'entremêler. « La chose la plus importante au monde est de savoir dire non à l'injustice » ; cette déclaration de l'écrivain, membre du Parti communiste à partir de 1959, révèle l'idéal moral qui inspire une œuvre foison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-saramago/#i_4002

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sartre « polygraphe » »  : […] À l'origine, un enfant naît de l'écriture et, si l'on en croit le récit d'enfance des Mots , trouve son salut dans le plagiat des romans d'aventures – Pardaillan, notamment –, lequel plagiat finit par former un romancier tout-terrain, sûr de soi et n'admirant aucun maître. Ensuite se révèle un khâgneux, puis un normalien surdoué et graphomane, excellent dans tous les genres d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_4002

SARTRE JEAN-PAUL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 535 mots

21 juin 1905 Naissance, à Paris, de Jean-Paul Sartre. 1906 Mort de son père, Jean-Baptiste Sartre. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1915 Sartre entre au lycée Henri-IV. 1924 Entre à l'École normale supérieure, avec Paul Nizan et Raymond Aron. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sartre-reperes-chronologiques/#i_4002

SCIASCIA LEONARDO (1921-1989)

  • Écrit par 
  • Mario FUSCO
  •  • 2 640 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le porte-parole de la « sicilitude » »  : […] Pourtant, Sciascia n'a pas toujours eu recours à la fiction narrative. Il est aussi l'auteur d'un grand nombre d'essais proprement dits, notamment de critique littéraire, dont témoignent en particulier une série d'études consacrées à Pirandello, qui ont apporté des vues très neuves, en établissant avec netteté l'importance de l'élément sicilien dans les œuvres de celui-ci. Mais les intérêts de Sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-sciascia/#i_4002

SEGHERS ANNA (1900-1983)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 2 179 mots

Dans le chapitre « Littérature et antifascisme »  : […] Vingt ans plus tôt, en 1928, Anna Seghers (Netty Radvanyi, née Reiling en 1900 à Mayence, morte à Berlin en 1983) s'est fait connaître en publiant une longue nouvelle, Der Aufstand der Fischer von Santa Barbara ( La Révolte des pêcheurs de Santa Barbara ), un texte d'une grande force pour lequel elle reçut, des mains de Hans Henny Jahnn, le prix Kleist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-seghers/#i_4002

SENTIMENT

  • Écrit par 
  • Olivier REBOUL
  •  • 3 550 mots

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un sentiment ? »  : […] En fait, le mot « sentiment » connote des sens très divers, et les auteurs ne retiennent le plus souvent que l'un d'eux au détriment des autres. Ainsi, pour Malebranche, le sentiment est la perception confuse des choses et de soi-même ; les moralistes anglais du xviii e  siècle l'identifient avec la bienveillance, la sympathie spontanée ; Théodul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment/#i_4002

SIGNORET SIMONE (1921-1985)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 759 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le choix de l'engagement »  : […] Étonnant parcours que celui de cette femme qui fut l'une des rares comédiennes françaises à atteindre une stature internationale. Rarement vedette de l'écran aura été plus populaire. Pourtant, Simone Signoret a toujours récusé l'étiquette de « star », encore plus celle de « monstre sacré ». Peut-être fut-elle davantage que cela : une sorte de conscience critique, qui jugea avec intransigeance l'hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-signoret/#i_4002

SONTAG SUSAN (1933-2004)

  • Écrit par 
  • André BLEIKASTEN
  •  • 971 mots

Romancière, nouvelliste, dramaturge, cinéaste et surtout essayiste mondialement connue, l'Américaine Susan Sontag aimait la France, sa langue et sa culture, ses philosophes, ses écrivains et ses cinéastes. Cet amour, les Français le lui rendaient bien. Ils avaient fini par la considérer comme une des leurs. Susan Sontag était assurément le plus parisien des écrivains américains. Née le 16 janvier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/susan-sontag/#i_4002

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Intérêt d'une approche socioculturelle »  : […] Devant de telles difficultés, plusieurs solutions s'offrent à l'analyse. La première, et la plus faussement radicale, consiste à déclarer la tâche impossible : il n'y a pas d'histoire de ce qui n'a ni origine, ni limite disciplinaire, ni consistance actuelle : qui se réclamerait aujourd'hui, en tous cas en France et dans le domaine philosophique, du structuralisme ? Le structuralisme n'aura été qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_4002

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'espoir, la révolte et la révolution »  : […] Libérer l'esprit, c'est, d'abord, s'opposer à ce qui le détermine. On trouve donc, dans le surréalisme, un aspect de révolte et de négation. On a parlé, en ce sens, de nihilisme, de satanisme. Et il faut convenir que les surréalistes ont souvent semblé s'opposer à tout ordre : ils injurient Dieu, rejettent l'idée de patrie, font parfois l'éloge du crime, d'où le scandale que, souvent, ils ont pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_4002

TEMPS MODERNES LES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 765 mots

Revue par excellence de l'« intellectuel de gauche » des années 1950-1960, Les Temps modernes furent à la fois la revue de Sartre et le lieu d'expression privilégié d'un mouvement vite dominant dans la vie intellectuelle et littéraire d'alors : l'existentialisme. Dès le premier numéro, publié en octobre 1945 chez Gallimard, Sartre lance le thème-leitmotiv de ces années d'apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-modernes-les/#i_4002

TRAITÉ SUR LA TOLÉRANCE, Voltaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 956 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une affaire publique »  : […] En 1761, dans la très catholique Toulouse, on découvre, dans la maison du marchand de tissus Jean Calas, le corps pendu de son fils aîné, Marc Antoine. La famille est de confession protestante. On songe d'abord à un suicide, puis à un meurtre. Et on accuse bientôt les Calas d'avoir tué leur fils sur le point d'abjurer. On inculpe le père, Jean Calas, la mère, et Pierre, le fils cadet, et on enterr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-sur-la-tolerance/#i_4002

VERCORS JEAN BRULLER dit (1902-1991)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 993 mots

Écrivain dont l'œuvre considérable fut, pendant longtemps, mieux connue et appréciée à l'étranger qu'en France. Avant Le Silence de la mer (1942), son récit le plus fameux, écrit pendant la Résistance, et qui inaugure les éditions de Minuit clandestines, Vercors s'appelait Jean Bruller. Il était graveur et dessinateur, s'attachant à dénoncer l'absurdité du monde, par exemple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bruller-dit-vercors/#i_4002

VIDAL-NAQUET PIERRE (1930-2006)

  • Écrit par 
  • Alain SCHNAPP
  •  • 1 110 mots

Dans le chapitre « Un historien dans la cité »  : […] De la cité des crises aux crises de la République il n'y avait qu'un pas. Les premiers livres où Vidal-Naquet affirme son statut d'historien sont des œuvres politiques liées à son engagement sans faille contre la guerre d'Algérie : L'Affaire Audin (1958) reconstitue l'enlèvement et l'assassinat par les parachutistes français d'un jeune mathématicien communiste engagé contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-vidal-naquet/#i_4002

VOLTAIRE

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 5 181 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le militantisme actif »  : […] La postérité a retenu de Voltaire ses engagements en faveur de Calas, Sirven, Lally Tollendal, le chevalier de La Barre, Étallonde, Monbailli. À son retour à Paris en 1778, les Parisiens acclamèrent l'auteur d' Irène , sa dernière tragédie, et le défenseur des Calas. Le xix e  siècle, lui, finit par oublier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voltaire/#i_4002

VONNEGUT KURT (1922-2007)

  • Écrit par 
  • André BLEIKASTEN
  •  • 1 468 mots

Dans le chapitre « Un humoriste noir »  : […] Vonnegut eut tout au long de sa carrière ses dévots et ses détracteurs. Pendant vingt ans, il passa pour un vulgaire auteur de science-fiction. Ce n'est qu'après la publication d 'Abattoir-5 que la critique commença à le prendre au sérieux. On le compta alors parmi les « humoristes noirs » et, comme Joseph Heller, Terry Southern, John Barth, Donald Barthelme, Richard Brautiga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-vonnegut/#i_4002

WEIL SIMONE (1909-1943)

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY, 
  • François HEIDSIECK
  •  • 3 987 mots

Dans le chapitre « Les trois leçons de Simone Weil »  : […] Née à Paris, dans une famille d'israélites cultivés, Simone Weil, élève d'Alain, dont elle retient le rationalisme volontaire, devient agrégée, professeur de philosophie, et déjà milite dans le mouvement anarchiste. Elle décide, en 1934 et 1935, de travailler en usine comme manœuvre sur machines à l'entreprise Alsthom, puis chez Renault. Elle s'engage, en 1936, aux côtés des républicains dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-weil/#i_4002

LES YEUX D'ELSA, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 959 mots

Dans le chapitre « Une œuvre de « contrebande » »  : […] À la différence d'un René Char, qui prend le maquis et ne publiera qu'après la guerre ses Feuillets d'Hypnos , Aragon croit possible de mener le combat avec ses propres armes : les mots. Ainsi, Les Yeux d'Elsa se veulent une contribution poétique à la Résistance : l'hymne à l'amour est aussi hymne à la France, à travers sa poésie. L'épopée pointe sous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-yeux-d-elsa/#i_4002

ZINN HOWARD (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Ambre IVOL
  •  • 767 mots

L' historien américain Howard Zinn, né à Brooklyn, est décédé à l'âge de quatre-vingt-sept ans, mettant fin à une carrière d'intellectuel engagé longue de près de soixante ans. Porte-parole des oubliés d'une historiographie privilégiant les parcours des « grands hommes », il s'est attaché à retracer minutieusement dans son œuvre les formes de luttes collectives des gens ordinaires. Zinn incarnait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-zinn/#i_4002

ZOLA ÉMILE

  • Écrit par 
  • Henri MITTERAND
  •  • 3 092 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Survol biographique »  : […] Son premier roman, La Confession de Claude , inspiré d'une ancienne et malheureuse expérience passionnelle, paraît en 1865. Vivant désormais de sa plume, Zola publie successivement Le Vœu d'une morte (1866), Thérèse Raquin , coup d'envoi de l'esthétique naturaliste (1867), Les Mystères de Marseille (1867), et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-zola/#i_4002

Voir aussi

Pour citer l’article

Christiane MOATTI, Jacques LECARME, Jean LADRIÈRE, « ENGAGEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/engagement/