ENFANCE, psychanalyse

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Ce serait une erreur de considérer la psychanalyse comme un corpus scientifique constitué une fois pour toutes, comme un système clos du savoir. Non seulement elle est un système ouvert, mais elle est constitutivement ce qui, dans l'ordre de la connaissance , doit être perpétuellement repensé, relu, réinterprété ; ce qui doit aussi porter les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-enfant-et-psychanalyse/#i_92468

AMBIVALENCE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 177 mots
  •  • 1 média

elle-même et à un renversement de l'activité en passivité). En second lieu, le plaisir de regarder/le plaisir de montrer. Au stade sadique-anal, par exemple, l'enfant tente de manipuler ses objets (et d'abord ses objets d'amour). Ce comportement résulte de la pulsion d'emprise qui est une modalité plus socialisée du sadisme. Dans Pulsions et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambivalence-psychanalyse/#i_92468

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Approches psychopathologiques »  : […] De l'interprétation psychanalytique, l'opinion n'a généralement retenu que les propositions excessives de Bruno Bettelheim, aux États-Unis, ou de Maud Mannoni, en France. Confondant l'autisme avec les effets des grandes carences affectives, ces derniers avaient, de manière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme/#i_92468

CONTE

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 5 801 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'enfant et le conte »  : […] Pour Bruno Bettelheim, le conte a surtout le mérite d'exprimer des réalités que l'enfant pressent mais dont il ne veut pas – ou ne peut pas – parler. Ainsi les plus célèbres de nos contes merveilleux évoquent à mots couverts le tabou de l'inceste (Peau d'Âne fuit son père qui voudrait l'épouser), la crainte de la castration (le loup de Prokofiev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conte/#i_92468

DOLTO FRANÇOISE (1908-1988)

  • Écrit par 
  • Gérard GUILLERAULT
  •  • 1 381 mots

Dans le chapitre « Psychanalyste des enfants »  : […] Dolto va élaborer, réélaborer, inventer en quelque sorte, une pratique spécifique de la psychanalyse directe avec les enfants. Incontestablement, c'est d'abord à ce niveau que l'on doit évaluer l'impact considérable de son apport, la place primordiale que cela lui confère dans la mise en œuvre et la transmission de la psychanalyse, au point de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-dolto/#i_92468

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

(1938), nous apprend que les impressions les plus précoces, recueillies à une époque où l'enfant ne fait encore que balbutier, provoquent un jour, sans même resurgir dans le conscient, des effets obsédants. » Dans la continuité de cette intuition géniale, des psychanalystes qui ont consacré une grande part de leur activité au travail clinique avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-petite-enfance/#i_92468

ENFANCE (Les connaissances) - La socialisation

  • Écrit par 
  • Philippe MALRIEU
  •  • 5 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théories »  : […] Dans une troisième voie, les psychanalystes et certains tenants de l'anthropologie culturelle admettent que la relation sociale fondamentale est sexuelle. Pour Freud, la libido s'investit en des objets successifs, se fixe à chacun d'eux, non sans rencontrer les interdits de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-socialisation/#i_92468

ÉROGÈNES ZONES

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 330 mots

Définies par Freud dans Trois Essais sur la théorie de la sexualité comme des « régions de l'épiderme ou de la muqueuse qui, excitées d'une certaine façon, procurent une sensation de plaisir d'une qualité particulière », les zones érogènes tiennent une place de première importance dans la sexualité infantile, où la primauté n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zones-erogenes/#i_92468

FANTASME, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Carlos MAFFI
  •  • 1 285 mots

du fantasme », qui formalise l'éventail d'idées ciselées par Klein à partir de 1922. L'analyse d'enfants – véritable cheval de Troie du kleinisme – incite à soutenir, contre les thèses freudiennes, que les figures parentales des petits enfants sont déjà fantasmatiques. Pour Freud, l'après-coup pubertaire était fondamental pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantasme-psychanalyse/#i_92468

FREUD ANNA (1895-1982)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 708 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « À côté du père  »  : […] elle se voua au perfectionnement clinique de la psychanalyse des enfants et des adolescents. Plus tard, elle devait présider l'I.P.A. avec une main de fer. En 1922, elle présenta à la Société psychanalytique de Vienne son premier travail : « Fantasmes et rêveries diurnes d'un enfant battu », puis, cinq ans plus tard, fit paraître son ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-freud/#i_92468

GARDINER MURIEL (1901-1985)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 175 mots

une carrière de psychiatre dans les services hospitaliers pour enfants et adolescents, de psychanalyste pour enfants, d'expert-psychiatre dans les écoles de plusieurs États (en établissant notamment un programme prophylactique pour les écoles du New Jersey). Elle se spécialise dans la « psychiatrie préventive » et dans le traitement d'enfants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muriel-gardiner/#i_92468

HOMME AUX LOUPS L'

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 105 mots

L'enfance de Sergeï se trouvera éclairée par cette cure et, comme il le dira plus tard dans ses Mémoires, sa rencontre avec Freud aura constitué l'élément central de son existence ; c'est elle qui lui permet de comprendre et d'organiser les éléments de son passé et de son avenir. Au cours de son analyse, Sergeï se rappelle avoir connu, dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-aux-loups/#i_92468

INDIVIDU & SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 4 488 mots

Dans le chapitre « L'ordre symbolique »  : […] particulières puisqu'elle en est la condition de possibilité, est l'ordre du langage. Pris, dès sa naissance, dans les rets du langage, l'enfant devient sujet en assumant pour son propre compte ce dernier, en y inscrivant sa parole. Avant même de naître, il est marqué par la manière dont sa venue est attendue par l'entourage, et par la place qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu-et-societe/#i_92468

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 558 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychologie et psychanalyse »  : […] sexuel par des objets et des relations non sexuelles remonte aux premiers essais que fait l'enfant pour s'exprimer par la parole. En outre, je fus forcé de me rendre compte que j'avais faussé l'explication précédente en établissant, par souci de clarté, une succession chronologique entre les deux phases de l'auto-érotisme et de l'amour objectif. » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sciences-humaines/#i_92468

KLEIN MELANIE (1882-1960)

  • Écrit par 
  • Jean-Bertrand PONTALIS
  •  • 2 230 mots
  •  • 1 média

travaux de Melanie Klein dans le domaine de la psychanalyse des enfants, tenue pour une application et une spécialisation « impure » de la psychanalyse proprement dite. C'est seulement depuis quelque temps, surtout en France, que partisans comme détracteurs y voient la contribution à la pensée psychanalytique la plus originale et la plus féconde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanie-klein/#i_92468

LATENCE PHASE DE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 496 mots

Période du développement de l'enfant pendant laquelle les pulsions paraissent ne plus se manifester. On préfère à ce sujet utiliser la notion de phase ou de période plutôt que celle de stade, qui implique l'idée d'une nouvelle organisation pulsionnelle de la personnalité. Cette phase est définie par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phase-de-latence/#i_92468

MAHLER MARGARET (1897-1985)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 139 mots

Psychanalyste américaine d'origine autrichienne, Margaret Mahler compte parmi les plus grands théoriciens du développement du très jeune enfant. Née à Sopron (actuellement en Hongrie), elle s'installa comme pédiatre à Vienne, où elle poursuivit son analyse avec Helen Deutsch et fréquenta le cercle des disciples et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/margaret-mahler/#i_92468

MANNONI MAUD (1923-1998)

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 924 mots

Dans le chapitre « Psychanalyste d'enfants »  : […] que la psychanalyse elle-même rejetait, la débilité mentale – un certain niveau culturel étant exigé pour le traitement –, elle met au jour l'importance de la place de l'enfant dans le fantasme parental (L'Enfant arriéré et sa mère, 1964). Dès lors, la cure avec un enfant ne peut se concevoir sans interroger le « discours collectif » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maud-mannoni/#i_92468

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « Une instauration éternellement neuve »  : […] expérience d'une révélation appelant une adoration symétrique remonte à une rencontre originaire. L'enfant s'émerveille parce qu'il demande une relation fusionnelle avec une mère éternelle. Celle-ci s'émerveille à son tour parce qu'elle reconnaît en autrui son propre émerveillement archaïque ; elle accorde la fusion demandée en obtenant du même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_92468

NARCISSISME

  • Écrit par 
  • Michèle MONTRELAY
  •  • 4 668 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le stade du miroir et l'image du corps »  : […] L'œuvre de Jacques Lacan s'est ouverte par la reprise de cette question. Le moi, dit Lacan, n'est pas d'emblée instance « désexualisée » de synthèse, d'adaptation à la réalité. Il prend son origine dans la captation de l'enfant par sa propre image, expérience qui ne cessera plus de projeter son ombre sur le monde environnant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcissisme/#i_92468

NÉVROSE

  • Écrit par 
  • René DIATKINE
  •  • 4 773 mots

Dans le chapitre « Le symptôme névrotique et son déterminisme »  : […] dans l'organisation du symptôme névrotique chez l'adulte a son origine dans la prime enfance du sujet. La découverte de la sexualité infantile a été progressive dans l'œuvre de Freud. Il fut d'abord surpris par la très grande fréquence des agressions sexuelles de nature incestueuse retrouvées dans les souvenirs oubliés des hystériques, et il n'osa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose/#i_92468

NÉVROSE INFANTILE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 835 mots
  •  • 1 média

Les particularités spécifiques des névroses infantiles ont été isolées relativement tard dans l'évolution de la psychiatrie. Au début de la psychanalyse, la névrose infantile est considérée comme ayant la même symptomatologie que celle de l'adulte, mais aussi comme étant son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose-infantile/#i_92468

NOSTALGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 5 257 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un processus psychologique »  : […] intense issue le plus souvent de satisfactions passées auxquelles le sujet n'a pu totalement renoncer, telles par exemple les satisfactions sexuelles qui sont attachées aux zones érogènes infantiles et que le sujet a dû abandonner au profit de la seule satisfaction génitale. Dans ce même contexte de l'évolution libidinale, c'est aussi la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nostalgie/#i_92468

OBJET, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Carlos MAFFI
  •  • 1 356 mots

Dans le chapitre « Après Freud »  : […] L'analyse de très jeunes enfants a amené Melanie Klein à revoir la théorie freudienne considérant un objet purement passif au service de la décharge pulsionnelle. S'appuyant sur son expérience clinique et la découverte freudienne de l'animisme caractéristique de l'enfant, Klein donne des jeux à ses jeunes patients. Elle observe alors qu'ils font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet-psychanalyse/#i_92468

ŒDIPE COMPLEXE D'

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 5 298 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Formes du complexe »  : […] du désir de l'Autre d'où, et d'où seulement, peut s'articuler pour lui la question de son être, quand face au père et à la mère (à ceux qui en portent les signifiants) se posent pour lui les questions de la vie, du sexe et de la mort : désir de savoir, dit Freud, qui, joignant sa force à la crue libidinale par laquelle alors la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-d-oedipe/#i_92468

PERVERSIONS

  • Écrit par 
  • Jean CLAVREUL
  •  • 2 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Perversion et psychanalyse »  : […] imaginaire des pratiques perverses chez tous les sujets, normaux et névrosés. Une hypothèse génétique conduit ainsi à considérer l'enfant comme un « pervers polymorphe », c'est-à-dire capable de s'adonner à toutes les perversions, lesquelles existent donc sous forme de pulsions partielles. Seuls les processus du refoulement et de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perversions/#i_92468

PHOBIE

  • Écrit par 
  • François PERRIER
  •  • 3 385 mots

se trouve renforcé du fait que la phobie apparaît tout autant comme un moment de la maturation du devenir psycho-affectif de l'enfant que comme le symptôme pathognomonique d'un type de névrose de l'adulte. Si le surgissement d'une phobie est toujours un recours contre l'angoisse, il témoigne chez l'enfant d'une tentative de structuration de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phobie/#i_92468

PROJECTION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 1 771 mots

Dans le chapitre « Projection et identification »  : […] un mécanisme fondamental du développement de la personnalité de l'enfant ; elle est, en effet, le mouvement inverse, symétrique et complémentaire de l'identification, car s'identifier, c'est non seulement intérioriser l'image d'autrui, mais aussi projeter sa propre image sur celle du modèle. À l'origine, au stade oral primitif, c'est l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projection-psychanalyse/#i_92468

PSYCHANALYSE (théories et pratiques)

  • Écrit par 
  • Jacques SÉDAT
  •  • 6 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les psychanalystes et la théorie »  : […] Wissenstrieb). L'origine de la théorie chez l'enfant est coextensive à l'activité des processus psychiques. Les « théories sexuelles infantiles » constituent la réponse à la question : « D'où viennent les enfants ? » – Woher die Kinder kommen ? – (« Les Théories sexuelles infantiles » [1908], in La Vie sexuelle, P.U.F., 1969). Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-theories-et-pratiques/#i_92468

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « Couples d'opposés et polarités dans la genèse du moi »  : […] d'emprise, et à la muqueuse anale, zone érogène définissant ce stade. Dans la suite du développement prégénital, l'opposition phallique-castré représente la dualité existentielle où s'exprime ce que Freud a qualifié, pour les enfants des deux sexes, comme l'hypothèse de l'universalité du pénis. Ruth Mack Brunswick a repris et développé cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_92468

PSYCHODRAME

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 3 556 mots

Dans le chapitre « Psychodrame et psychanalyse »  : […] La méthode qu'utilisent les psychanalystes diffère sensiblement du psychodrame tel que le conçoit Moreno. Au lieu d'induire activement la spontanéité ou de compter sur les effets cathartiques, on laisse le patient ou le groupe choisir un thème et le jouer à sa guise. Le rôle du psychanalyste est d'interpréter, en termes de désir, de conflits et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychodrame/#i_92468

PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 030 mots

Dans le chapitre « Les psychoses infantiles »  : […] C'est très tardivement que la psychiatrie infantile s'est libérée de classifications et de descriptions empruntées à la clinique des adultes. L'individualisation des psychoses infantiles par rapport aux concepts de démence précoce et de schizophrénie en est une illustration. Jusqu'au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/#i_92468

ROMAN FAMILIAL

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 848 mots

C'est dans le livre d'Otto Rank, Le Mythe de la naissance du héros (1909), que Freud inséra un petit texte intitulé « Le Roman familial des névrosés ». Le phénomène auquel se rattache ledit « roman » est le processus général de distanciation entre parents et enfants, processus qui, pour Freud, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-familial/#i_92468

SCÈNE PRIMITIVE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SEMPÉ
  •  • 358 mots

Freud a donné le nom de scène primitive ou scène originaire (Urszene) à celle où l'enfant se voit assister à des rapports sexuels de ses parents, soit qu'il les ait observés réellement, soit qu'il se les soit représentés sur un mode fantasmatique. À côté du traumatisme de la séduction, du complexe de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scene-primitive/#i_92468

SUBLIMATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 5 841 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les sources infantiles et l'excès de plaisir »  : […] a cessé de souligner l'importance de la « préformation organique », sur laquelle s'étaie l'éducation, lors de la « construction » de digues psychiques, capables de réfréner les pulsions sexuelles. L'action différée de représentations mnémoniques et l'incompatibilité des différentes pulsions sexuelles sont ainsi les symptômes de l'impuissance du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublimation-psychanalyse/#i_92468

SURMOI

  • Écrit par 
  • Jean-Michel VAPPEREAU
  •  • 5 140 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « De l'identification aux trois instances »  : […] que Freud l'a brossé dans son ouvrage majeur. La formation de cette instance est liée aux parents par l'intermédiaire de leur voix, puis aux autres – aux éducateurs, aux professeurs et à la foule innombrable, jusqu'à l'opinion publique. En 1921, l'Idéal du moi est mis en fonction dans la théorie de l'identification. Dans Psychologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surmoi/#i_92468

TIC

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 906 mots

Contraction musculaire brusque, involontaire mais consciente, le tic affecte d'un mouvement rapide et répété un endroit précis du corps, peu susceptible de changement. Il se manifeste à l'état de veille et, le plus souvent, chez des individus émotifs, avec une tendance à s'exacerber lorsque s'accroissent les difficultés. Clignement des yeux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tic/#i_92468

WINNICOTT DONALD WOODS (1896-1971)

  • Écrit par 
  • François GANTHERET
  •  • 2 204 mots

en pédiatrie avant d'accéder, en 1923, au poste de médecin-assistant au Paddington Green Children's Hospital, où il allait exercer pendant quarante ans. Une formation analytique engagée, dès le début des années trente, avec James Strachey, puis avec Joan Riviere, le conduisit à prendre rapidement une part active aux activités de la Société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donald-woods-winnicott/#i_92468