ENFANCE (Les connaissances)Développement psychomoteur

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'enfant de un à trois ans : l'âge de la déambulation et du langage

À un an, l'enfant est capable de se tenir debout, d'abord avec appui, puis sans appui, en élargissant son polygone de sustentation, jambes écartées. À l'hypertonie des premiers mois a succédé une hypotonie telle que l'on peut faire prendre aux différents segments du corps des positions véritablement acrobatiques : témoin la souplesse avec laquelle l'enfant de cet âge suce son pied.

Au début de la deuxième année apparaît la marche indépendante. On peut la situer en moyenne à treize ou quatorze mois, mais les écarts sont considérables (neuf à dix-huit mois) ; elle n'est véritablement assurée que vers deux ans. À ce moment l'enfant court, sait se relever quand il tombe, monte un à un les degrés de l'escalier. L'acquisition de la marche constitue une étape capitale puisque c'est à partir de ce moment que l'enfant est capable d'explorer par lui-même le monde qui l'entoure, allant de découverte en découverte et acquérant ainsi une autonomie de plus en plus grande.

À trois ans, la coordination des mouvements est assurée. La préhension est devenue de plus en plus fine et l'on a pu dire que la main devenait l'« outil, l'instrument de l'intelligence ». L'enfant de quinze mois imite les gestes simples. À dix-huit mois, il boit à la tasse ; à vingt-quatre mois, il essaie de s'habiller tout seul.

Le contrôle sphinctérien apparaît entre quinze et vingt mois ; l'enfant « demande » et ne doit plus se souiller si l'on répond au besoin qu'il exprime. L'importance affective du contrôle sphinctérien est grande. La première selle faite à la demande de la mère signifie que l'enfant, pour obéir au désir de celle-ci, diffère la satisfaction d'un besoin naturel.

L'acquisition du langage suppose que soient réunis un certain nombre de facteurs : maturité et intégrité des systèmes sensoriels de réception et d'expression, capacités intellectuelles adéquates, enfin, un ensemble de stimulations et de motivations, lequel dépend de la qualité affective et culturelle du milieu.

On a signalé la périod [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : professeur à la faculté de médecine de la Pitié-Salpêtrière, médecin des Hôpitaux, chef de clinique de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'hôpital de la Salpêtrière

Classification

Autres références

«  ENFANCE  » est également traité dans :

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

« La psychanalyse des individus, écrivait S. Freud dans Moïse et le monothéisme (1938), nous apprend que les impressions les plus précoces, recueillies à une époque où l'enfant ne fait encore que balbutier, provoquent un jour, sans même resurgir dans le conscient, des effets obsédants. » Dans la continuité de cette intuition géniale, […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - La socialisation

  • Écrit par 
  • Philippe MALRIEU
  •  • 5 483 mots
  •  • 1 média

L'enfant grandit au sein de relations interpersonnelles au cours desquelles il élabore des attitudes de sociabilité, à la fois d'attachement et de rejet, à l'égard des sujets qui l'entourent. Activité complexe, où les émotions, les imitations, les agressions, les identifications, plus tard les comparaisons entre personnes, jouent des rôles multiples. Mai […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Ce serait une erreur de considérer la psychanalyse comme un corpus scientifique constitué une fois pour toutes, comme un système clos du savoir. Non seulement elle est un système ouvert, mais elle est constitutivement ce qui, dans l'ordre de la connaissance, doit être perpétuellement repensé, relu, réinterpré […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - Approche historique de l'enfance

  • Écrit par 
  • Marie-France MOREL
  •  • 5 886 mots

C'est à partir de 1960, avec la publication du livre pionnier de Philippe Ariès, L'Enfant et la vie familiale sous l'Ancien Régime, que l'enfance devient véritablement objet d'histoire. Depuis lors, ses progrès ont été stimulés par les recherches contemporaines consacrées à l'enfant et à la f […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - Évolution de la relation adultes-enfants

  • Écrit par 
  • Alain RENAUT
  •  • 5 424 mots

Les sociétés contemporaines font l'expérience multiforme d'une fragilisation de l'autorité. Cette fragilisation concerne toutes les formes de pouvoir s'exerçant sur les individus, mais elle se révèle particulièrement insistante partout où il y va d'une relation entre adultes et enfants. Les éducateurs et les parents ressentent aujourd'hui des difficultés in […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - Le droit de l'enfant

  • Écrit par 
  • Alain BRUEL
  •  • 9 294 mots

Branche spéciale du droit, le droit des mineurs embrasse l'ensemble des dispositions juridiques ayant trait à la protection et au statut de l'enfant. Ce droit ne s'est constitué qu'à une époque relativement récente dans l'histoire juridique française.Jusqu'au milieu du xixe siècle, les rapports familiaux étaient considérés comme relevant du droit natu […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - L'enfant dans la société de consommation

  • Écrit par 
  • Benoît HEILBRUNN
  •  • 4 982 mots
  •  • 1 média

On assiste à une évolution du rôle des enfants dans les pratiques de consommation familiale en raison de la modification de la structure et de la fonction de la famille, mais aussi de l'évolution des pratiques marketing des entreprises qui tendent à considérer l'enfant comme un consommateur à part entière. L'enfant acquiert despouvoirs dont il ne disposait pas auparavant et qui peuvent s'envisager […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - La maltraitance des enfants

  • Écrit par 
  • Danièle RAPOPORT
  •  • 3 329 mots

S'il est un domaine qui témoigne des nouveaux regards portés sur l'enfance par notre société, c'est bien celui de la maltraitance. Considéré en français comme un néologisme jusque dans les années 1990-1995, ce terme commence en réalité à être utilisé dans le langage courant dès le début des années 1980. Les médias s'emparent du mot, à la suite des profession […] Lire la suite

FAMILLE - Le statut de l'enfant dans la famille contemporaine

  • Écrit par 
  • François de SINGLY
  •  • 4 281 mots
  •  • 1 média

L'enfant a-t-il pris dans la famille, comme dans le reste de la société, une place qui ne serait pas la sienne ? À en croire le titre d'un ouvrage récent – L'Enfant chef de famille (2003) – de Daniel Marcelli, pédopsychiatre reconnu, on pourrait le craindre puisqu'il serait devenu « roi ». Il est vrai que le père, en France, a perdu une p […] Lire la suite

PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

  • Écrit par 
  • Roger LÉCUYER
  •  • 1 345 mots

En 1911, le médecin pédiatre René Cruchet affirmait qu’à la naissance l'enfant n'est qu'un réflexe. Il affirmait même qu'« il n'y a aucune différence de comportement entre un nouveau-né qui a un cerveau et un qui n'en a pas »… […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Didier-Jacques DUCHÉ, « ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-developpement-psychomoteur/