ÉNERGIE PSYCHIQUE

AFFECT QUANTUM D'

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 235 mots

Quantité d'énergie psychique, dont la production est susceptible d'accompagner toute impression psychique, le quantum d'affect ( Affektbetrag ) est d'abord une valeur (pour reprendre la traduction française proposée par Freud en 1893), c'est-à-dire qu'il possède une teneur qui, comme telle, dépasse nos instruments de mesure, mais ne s'en impose pas moins « énergiquement » au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quantum-d-affect/#i_88859

COMPLEXE, psychanalyse et psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 097 mots
  •  • 1 média

Le terme « complexe » appartient au vocabulaire de la psychologie des profondeurs et de la psychanalyse. C'est le psychiatre suisse Carl Gustav Jung qui, en 1902-1903, dénomme ainsi les phénomènes qu'il découvre lorsqu'il réalise son expérience des associations de mots. En effet, Jung, soucieux d'établir les théories de la psychologie à partir de méthodes expérimentales, élabore la situation d'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-psychanalyse-et-psychologie/#i_88859

INVESTISSEMENT, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 979 mots

La notion d'investissement, ainsi que celles qui lui sont liées (désinvestissement et contre-investissement), tient une place de première importance dans l'œuvre de Freud. Elle vient du mot allemand besetzen , qui peut désigner l'occupation militaire d'une place ou, dans le langage financier, le placement d'un capital dans une entreprise avec l'idée de profit. Si certains aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement-psychanalyse/#i_88859

LIBIDO

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 11 318 mots

Dans le chapitre « Auto-érotisme et choix d'objet »  : […] Le plan d'ensemble des Trois Essais sur la théorie de la sexualité (1905) montre, en effet, avec une entière clarté l'incidence majeure qu'a eue sur le développement du concept de libido et du concept connexe de zone érotique la mise en évidence des relations œdipiennes. « Avec le commencement de la puberté, nous dit Freud au début de la troisième secti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libido/#i_88859

MÉTAPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michèle BOMPARD-PORTE
  •  • 1 275 mots

Dans le chapitre « Explicitations »  : […] Le point de vue dynamique considère que les formations psychiques – des rêves au caractère, en passant par les symptômes ou les idéaux – sont des processus temporels dont la stabilité est relative. Elles résultent de conflits entre des forces psychiques sous-jacentes, d'origine pulsionnelle, qui se dépensent dans l'entretien desdites formations et peuvent varier, entraînant des changements ou la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metapsychologie/#i_88859

NARCISSISME

  • Écrit par 
  • Michèle MONTRELAY
  •  • 4 743 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Freud et le narcissisme »  : […] Nous disposons, dit Freud, d'une quantité d'énergie, qui est placée ou investie sur le monde et sur nous-mêmes. Mais cette réserve est limitée. Par conséquent, un investissement important consacré à la personne propre entraîne un retrait des forces attachées au monde extérieur. Ainsi la libido d'objet (ou investissement de la réalité) se trouve-t-elle en balance avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcissisme/#i_88859

PLAISIR PRINCIPE DE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 058 mots

Que la recherche du plaisir fasse principe, c'est-à-dire qu'elle contienne une proposition renfermant une détermination générale de la volonté, et à laquelle sont subordonnées plusieurs règles pratiques, c'est une évidence dont les implications s'avèrent difficiles à réaliser. L'auteur du principe de plaisir, Épicure, « se comprenait-il lui-même » — pour reprendre l'expression de Kant — quand, apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-plaisir/#i_88859

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le problème de l'épistémologie freudienne »  : […] Or cette personnification transférentielle a sa réplique dans la théorie ; et telle apparaît en définitive la raison de la signification proprement critique de l'épistémologie psychanalytique. Cette exigence critique est attestée dès 1900 avec la constitution de la première topique, dans l'effort de Freud pour fixer le statut de l'inconscient, et que traduit la distinction entre l' instance et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_88859

PSYCHANALYSE & PEINTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 7 908 mots

Dans le chapitre « La peinture et l'impouvoir »  : […] Depuis le recensement monumental fait par Venturi sur l'œuvre de Cézanne, on a coutume de distinguer dans celle-ci quatre périodes : sombre, impressionniste, constructive, synthétique. Liliane Brion-Guerry reprend cette analyse à son compte, mais elle la dramatise deux fois. Tout d'abord, elle montre que ce qui motive cette odyssée plastique, c'est la recherche d'une solution à un problème égaleme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-peinture/#i_88859

PULSION

  • Écrit par 
  • André GREEN
  •  • 4 581 mots

Dans le chapitre « Le concept de pulsion »  : […] Avec le refoulement, la résistance, le complexe d'Œdipe, le transfert, la pulsion est un des concepts clés de la psychanalyse. Mais, en fait, chacun des autres termes la présuppose. Concept, donc, et non réalité directement observable, d'abord pour la simple raison que ce qui nous en parvient est un produit transformé, condition nécessaire de son accession à la conscience. La difficulté est encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulsion/#i_88859

RÉALITÉ PRINCIPE DE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 195 mots

Que la réalité doive constituer un « principe », telle est la conclusion nécessaire à laquelle nous conduit toute étude de la folie. Mais il s'agit moins ici d'un principe théorique établissant au sens kantien la possibilité a priori de l'intuition et de la liaison des phénomènes que d'un principe pratique, en vertu duquel le sujet se détermine à pénétrer consciemment la « réalité », mouvement dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-realite/#i_88859

REFOULEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre FISZLEWICZ
  •  • 3 618 mots

Dans le chapitre « Le mécanisme du refoulement »  : […] Le refoulement est l'un des destins possibles d'une motion pulsionnelle. Le concept de pulsion, déclare Freud, « est un concept limite entre le psychique et le somatique, comme le représentant psychique d'excitations issues de l'intérieur du corps et parvenant au psychisme, comme une mesure de l'exigence du travail qui est imposé au psychique en conséquence de la liaison au corporel ». La vie psy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/refoulement/#i_88859

RÊVE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 4 217 mots

Dans le chapitre « La finalité du rêve »  : […] Ces écrasements de choses vues, entendues, ces amputations de paysages, ces ablations et ces collages de visages et de corps, ces anachronies de personnages, de lieux, de conduites, ce sont des balayages de la surface des pensées du rêve par des flux d'énergie libidinale. La raison du rêve, c'est la dépense énergétique. A-t-elle une finalité ? Assurément, dit Freud : le rêve accomplit le désir qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reve/#i_88859

SOI (psychologie)

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

« L'endroit où le soi, le non-moi psychologique, est endormi est l'endroit le plus banal du monde — une gare, un théâtre, la famille, la situation professionnelle. » La psychologie des profondeurs telle que l'a théorisée Carl Gustav Jung repose sur une distinction entre deux instances psychiques : le moi, « la personnalité empirique et consciente », et le soi, « [...] concept limite, exprimant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soi-psychologie/#i_88859

TOPIQUE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 052 mots

Dans la théorie psychanalytique de Freud, on distingue couramment deux topiques successives ou conceptions des lieux psychiques. La première topique, élaborée à partir de 1900, distingue métaphoriquement dans l'appareil psychique : l'inconscient, le préconscient et le conscient ; la seconde, qui date de 1923, distingue le ça, le moi et le surmoi. Chacun de ces lieux ou chacune de ces instances psy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/topique-psychanalyse/#i_88859