ÉNERGIE ÉOLIENNE ET SOCIÉTÉ

Éolien et écologie

Plus de centrales thermiques

En raison du caractère intermittent et aléatoire du vent, une éolienne ne produit de l'électricité qu'une partie du temps. Le rapport de la quantité d'énergie réelle produite dans l'année à l'énergie théorique que l'on aurait obtenue si elle avait fonctionné toute l'année jour et nuit, soit 8 760 heures, à sa puissance nominale, correspond à un taux de disponibilité qui, selon le Réseau de transport d'électricité (R.T.E.), s'est établi pour les éoliennes françaises à 23 p. 100 en 2009, contre 80 p. 100 pour une centrale nucléaire (la centrale de Civaux, près de Poitiers, a affiché en 2009 un taux de disponibilité de 84 p. 100). Non seulement la « disponibilité » du vent est aléatoire, mais la plupart du temps il n'y a pas de vent lorsqu'il serait le plus nécessaire, c'est-à-dire lors des grands froids et des grandes chaleurs. Cette indisponibilité tient à la nature même de cette énergie, inexistante par régime anticyclonique.

La sécurité de l'approvisionnement en électricité requiert de disposer à tout moment de réserves de production disponibles rapidement. En ajoutant un aléa au réseau électrique, l'éolien accroît significativement le besoin de réserve de puissance (rappelons que la puissance installée en France est de l'ordre de 5 000 MW), qui dépend de l'aptitude à prévoir la production éolienne. Les trois régimes de vent dont bénéficient la France laissent augurer qu'il y aura toujours des éoliennes en fonctionnement sur le territoire, soit dans la Manche, soit sur l'océan Atlantique, soit en Méditerranée, mais cela n'est aucunement garanti. Ainsi, il y a eu en 2003 très peu de vent sur l'ensemble du territoire national et ces aérogénérateurs n'ont pas produit l'électricité espérée. La construction de nouvelles centrales thermiques dites de réglage s'est par conséquent imposée : ces centrales au charbon, au gaz ou au fioul assurent la régulation nécessaire, pour un coût financier important et la production de dioxyde de carbone, [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur associé à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense
  • : gestionnaire de portefeuille

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno CHANETZ, Samuel JOAB, « ÉNERGIE ÉOLIENNE ET SOCIÉTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-eolienne-et-societe/