ÉNERGIE DE LIAISON

AROMATICITÉ

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 4 724 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Structure électronique des molécules aromatiques »  : […] Avant d'aborder le problème de la structure des molécules aromatiques elles-mêmes, il est nécessaire de rappeler quelques résultats généraux obtenus par la mécanique ondulatoire dans l'interprétation de la liaison chimique. Dans un atome, les électrons ne peuvent avoir une énergie arbitraire, mais se placent au contraire sur des niveaux atomiques auxquels correspondent des énergies et des foncti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aromaticite/#i_3371

ÉNERGIE - La notion

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 7 639 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Énergie nucléaire »  : […] Les réactions nucléaires peuvent ainsi libérer une énergie cinétique considérable. Les noyaux des atomes sont composés de deux types de particules appelées nucléons : les protons et les neutrons. Les protons, ou noyaux d'hydrogène, ont une masse m p  = 1,672 5  .  10 —27  kg et une charge positive e  = 1,6  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-la-notion/#i_3371

HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 3 566 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hydrures covalents »  : […] Seuls les hydrures covalents les plus stables se forment par synthèse directe. Ils caractérisent les éléments les plus électronégatifs, c'est-à-dire les éléments B de la classification périodique et les éléments des périodes courtes qui s'y rattachent. La figure montre que l' énergie de liaison croît avec l'électronégativité de l'élément associé. Les températures de fusion et d'ébullition suiven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogene/#i_3371

IMMUNOCHIMIE - Réaction antigène-anticorps

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Forces moléculaires de liaison impliquées dans la réaction antigène-anticorps »  : […] Les mesures thermodynamiques montrent que la combinaison site antigénique (ou haptène)-site anticorps est réversible et implique une énergie de liaison d'environ 34 à 65 kilojoules/mole. Ces données éliminent d'emblée des liaisons covalentes (mise en commun d'électrons périphériques entre atomes) dont l'énergie varie entre 210 et 500 kJ . mol -1 . Dans la réaction Ag-Ac, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-reaction-antigene-anticorps/#i_3371

INTERFACES

  • Écrit par 
  • Simone BOUQUET, 
  • Jean-Paul LANGERON
  •  • 8 284 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Définition thermodynamique »  : […] La définition thermodynamique de l'interface a été souvent sujette à controverses. J. W. Gibbs l'a considérée comme une surface de division sans épaisseur, une surface mathématique, alors que J. D. Van der Walls et H. Bakker lui ont attribué une épaisseur faible mais finie. E. A. Guggenheim a introduit le concept de « phase superficielle », traitant l'interface comme une phase plane séparant deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interfaces/#i_3371

IONIQUES STRUCTURES

  • Écrit par 
  • Michel POUCHARD
  •  • 2 137 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Énergie de liaison dans les cristaux ioniques »  : […] Les cristaux ioniques sont généralement caractérisés par des forces de cohésion importantes ; il en résulte, pour ces composés, des températures de fusion relativement élevées. Au sein d'une même série, telle que les fluorures alcalins, elles diminuent quasi linéairement lorsque la distance internucléaire cation-anion augmente ; il en va donc de même pour l'énergie du réseau, ou énergie réticulair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structures-ioniques/#i_3371

LIAISONS CHIMIQUES - Liaison et classification

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 8 330 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La molécule d'hydrogène »  : […] La molécule H 2 est la plus simple des molécules neutres puisqu'elle résulte de l'union de deux atomes d'hydrogène. Malheureusement, l'équation de Schrödinger correspondante n'est pas intégrable, aussi des solutions approchées doivent-elles être recherchées. La première tentative fut celle de Heitler et London. Ces auteurs supposèrent que les électrons (1 et 2) utilisent les orbitales 1  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaison-et-classification/#i_3371

LIAISONS CHIMIQUES - Liaison hydrogène

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 324 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques générales des liaisons hydrogène »  : […] Peu de problèmes structuraux ont été autant étudiés que les liaisons hydrogène et pourtant il semble fort difficile, à partir de la masse des données expérimentales accumulées, de dégager les principales caractéristiques de ces liaisons, celles-ci variant d'une façon pratiquement continue sur de larges domaines. Par exemple, la distance entre les deux noyaux d'oxygène dans les associations O–H...O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaison-hydrogene/#i_3371

NUCLÉAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 103 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Fission et fusion nucléaires »  : […] L’énergie qui maintient les nucléons dans un noyau est appelée énergie de liaison. La masse d’un noyau stable est inférieure à la somme des masses de ses nucléons et l’énergie de liaison correspond à cette différence. Celle-ci se calcule par la formule d’Albert Einstein E = mc², qui permet d’expliquer que la masse peut se transformer en énergie. Pour casser un noyau, il est nécessaire de fournir u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire/#i_3371

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Les principes physiques

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les propriétés du noyau atomique »  : […] On représente souvent les noyaux dans un diagramme ( N , Z ) où l'on porte sur les axes de coordonnées le nombre N de neutrons et le nombre Z de protons ; les quelque 300 noyaux stables s'y rassemblent dans une « vallée de stabilité » entourée d'une large bande qui contient les noyaux instables. Selon la rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-les-principes-physiques/#i_3371

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Noyau atomique

  • Écrit par 
  • Luc VALENTIN
  •  • 10 308 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'interaction directe »  : […] Si les réactions induites selon le modèle du noyau composé sont bien souvent majoritaires, d'autres peuvent survenir par l'intermédiaire du mécanisme dit de l'interaction directe, tributaire du modèle en couches. L'exemple typique est celui des réactions ( p , 2 p ) effectuées à une énergie suffisante pour que la longueur d'onde réduite, ʎ=  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-noyau-atomique/#i_3371

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Faisceaux d'ions lourds

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Bernard PIRE
  •  • 7 204 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Synthèse par ions lourds de nouvelles espèces »  : […] La stabilité d'un noyau disposant de Z protons n'est assurée que pour un nombre de neutrons N très strictement limité. Le rapport N / Z est un critère très sensible de la stabilité. Pour les éléments légers (carbone, azote, oxygène, etc.), l' énergie de liaison des nucléons est la plus grande lorsque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-faisceaux-d-ions-lourds/#i_3371

PROTON

  • Écrit par 
  • Nicole d' HOSE
  •  • 4 575 mots

La matière est constituée d'atomes (dont la dimension est de l'ordre de 10 —10  mètre), eux-mêmes formés par un noyau (dont la dimension est de l'ordre de 10 —15  mètre, soit 1 femtomètre [fm]) autour duquel gravitent des électrons. Le proton est une particule de charge électrique positive, numériquement égale à celle de l'électron, mais de masse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proton/#i_3371

RELATIVITÉ - Relativité générale

  • Écrit par 
  • Thibault DAMOUR, 
  • Stanley DESER
  •  • 12 096 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Masse inertielle et masse gravitationnelle »  : […] Le fait expérimental fondamental qui a conduit à la relativité générale est l'égalité entre la masse inertielle et la masse gravitationnelle. Les expériences de Galilée sur la chute des corps suggéraient déjà que l'accélération due au champ de gravitation de la Terre est indépendante de la masse et de la nature des corps. Les premières expériences modernes démontrant cette égalité avec une haute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativite-relativite-generale/#i_3371

THERMONUCLÉAIRE ÉNERGIE

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Pascal GARIN, 
  • Michel GRÉGOIRE, 
  • Guy LAVAL, 
  • Jean-Paul WATTEAU, 
  • Joseph WEISSE
  •  • 19 239 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'énergie de fusion »  : […] Le noyau d'un atome est constitué de deux types de particules appelées nucléons : les protons de charge positive et les neutrons de charge nulle. La cohésion des nucléons, et donc la stabilité des atomes, est assurée par une force à courte portée (10 —15  m) appelée interaction forte. Elle s'oppose à la force électrostatique qui est, au contraire, répulsive pour les partic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-thermonucleaire/#i_3371


Affichage 

Énergie de liaison

graphique

Énergie de liaison par nucléon des noyaux en fonction de leur masse atomique On voit sur cette figure que deux types de réactions nucléaires libèrent de l'énergie : la fission d'éléments lourds comme l'uranium 235 en noyaux plus légers, ou la fusion d'éléments légers comme l'hydrogène... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Interactions dans les systèmes biologiques

tableau

Divers types d'interactions faibles à l'œuvre dans les systèmes biologiques, avec leurs principales caractéristiques énergétiques et géométriques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Liaisons hydrogènes : caractéristiques

tableau

Quelques caractéristiques des liaisons hydrogène les plus usuelles 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Longueur et énergie

tableau

Longueur et énergie de quelques liaisons gueur et énergie de quelques liaisons 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Variation de l'énergie

graphique

Variation de l'énergie El en fonction de la distance interatomique pour les deux fonctions d'ondes ?+ et ?- 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Énergie de liaison
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Interactions dans les systèmes biologiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Liaisons hydrogènes : caractéristiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Longueur et énergie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Variation de l'énergie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique