ÉNÉIDE, VirgileFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'épopée d'Énée

Virgile a trouvé son inspiration pour l'Énéide (Aeneis) dans les grandes épopées d'Homère : il s'agissait de donner à la culture romaine une œuvre digne de l'Iliade et de l'Odyssée. Tous les commentateurs ont insisté sur la proximité de l'épopée latine avec les œuvres d'Homère. On a ainsi coutume de distinguer deux parties dans l'Énéide : la première (chant I à VI) relate les voyages d'Énée et s'apparente à l'Odyssée ; la seconde, reprenant les grands motifs de l'Iliade, évoque les guerres pour la conquête du Latium.

Après un très court exorde, le récit commence abruptement : Énée, son fils Ascagne (ou Iule) et les Troyens pensent rejoindre l'Italie lorsqu'une violente tempête les fait aborder en Afrique, à Carthage, où ils sont accueillis par la reine Didon (chant I). Celle-ci prie Énée de lui faire le récit de ses aventures : les chants II et III constituent donc des récits dans le récit, Énée narrant la chute de Troie et les années d'errance qui ont succédé à la défaite. Le chant IV relate les amours d'Énée et de Didon, qui s'achèvent tragiquement : passionnément éprise, Didon s'efforce en vain de retenir Énée auprès d'elle, mais celui-ci doit accomplir sa mission. Désespérée, elle finit par s'immoler sur un bûcher. Après une halte en Sicile (chant V), Énée arrive en Italie. Guidé par la sibylle de Cumes, il descend aux Enfers pour y voir une dernière fois son père Anchise et recueillir de lui les prophéties de la fondation de Rome : « Là, maintenant, regarde et contemple ce peuple,/ Tes Romains. Vois César et tous les fils d'Iule/ Tels que du ciel immense ils verront la lumière./ C'est lui que si souvent tu t'entendis promettre./ Par le divin César l'âge d'or renaîtra/ Dont Saturne jadis au Latium fut roi. »

Le chant VII relate les débuts de la guerre qui oppose les Tro [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉNÉIDE, Virgile  » est également traité dans :

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Fondation mythique de Rome »  : […] Dès le iii e  siècle avant J.-C., les Romains font remonter les origines de leur cité à la légende d'Énée, prince troyen fils d'Anchise et de la déesse Vénus. Le mythe est reformulé dans l'Énéide du poète Virgile. Fuyant la cité de Troie en flammes, Énée débarque dans le Latium après un long périple. Son fils Ascagne, appelé aussi Iule, devient roi d'Albe. Son descendant, Numitor, est renversé pa […] Lire la suite

ÉNÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 835 mots
  •  • 3 médias

Prince troyen légendaire, fils de la déesse Aphrodite et du mortel Anchise, Énée joue un rôle prépondérant dans la guerre de Troie contre les Grecs, n'étant surpassé en valeur que par son cousin Hector. Dans L'Iliade , Homère suggère qu'Énée ne goûtait guère cette position subalterne, et des légendes ultérieures laissent entendre qu'il contribua à trahir Troie pour la livrer aux Grecs. Cependan […] Lire la suite

VIRGILE (70-19 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacques PERRET
  •  • 4 784 mots

Dans le chapitre « « L'Énéide », interprétation de l'histoire »  : […] On a souvent, dès l'Antiquité même, défini L'Énéide comme une Odyssée que suivrait une Iliade  : six livres d'aventures, puis six livres de combats. Comme dans L'Odyssée , l'action commence in medias res . Alors qu' Énée et ses Troyens pensaient atteindre enfin l'Italie, une violente tempête, suscitée par la rancunière Junon, les jette en Afrique. Ils sont reçus avec bonté par la reine Didon (c […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Gabrielle SLAMA, « ÉNÉIDE, Virgile - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eneide/