ÉMULSION, photographie

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Émulsions, développement, tirage de films »  : […] Les films employés pour les prises de vues de cinéma sont analogues dans leur principe aux films employés en photographie : support d'acétate de cellulose + émulsion de gélatino-bromure d'argent. Le film vierge est livré en boîtes de 30, 60, 120 ou 300 mètres. Après exposition dans la caméra, il est envoyé au laboratoire de développement et constitue le négatif. Immédiatement, un positif est tiré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_30662

HOLOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre FLEURY, 
  • Michel HENRY
  •  • 5 742 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Matériaux d'enregistrement »  : […] Divers types de supports peuvent être utilisés pour enregistrer des hologrammes, et le choix d'un matériau dépend de l'application envisagée. Parmi ceux-ci, les plus étudiés à l'heure actuelle sont les cristaux dits électro-optiques, dont l'indice de réfraction varie en raison de l'éclairement reçu. Citons, par exemple, le niobate de lithium (LiNbO 3 ) ou le BSO (Bi 12 SiO 20 ), oxyde mixte de bis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/holographie/#i_30662

OPTIQUE - Optique instrumentale

  • Écrit par 
  • Albert ARNULF
  •  • 6 762 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Association d'un récepteur à l'image instrumentale »  : […] Les images considérées jusqu'ici isolément sont toujours associées à des récepteurs dont le mode d'action est analogue, quelle que soit leur nature ; deux facteurs interviennent : – la structure discontinue de la couche sensible ( granularité d'une émulsion, structure d'une image formée par balayage) ou la structure rétinienne ; – la diffusion dans la couche (constituant une tache à éclairement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-optique-instrumentale/#i_30662

ORTHOCHROMATIQUE

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 64 mots

Se dit d'une émulsion photographique noir et blanc dont la sensibilité chromatique comprend le violet, le bleu, le vert et le jaune. Elle n'est pas sensible au rouge et cette couleur est donc rendue en positif par du noir. Elle convient très bien pour les paysages. On peut procéder au développement dans un laboratoire faiblement éclairé en rouge. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orthochromatique/#i_30662

PANCHROMATIQUE

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 63 mots

Se dit d'une émulsion photographique noir et blanc sensible à toutes les couleurs du spectre visible, du violet au rouge inclus. C'est l'émulsion dont la courbe de sensibilité spectrale se rapproche le plus de celle de l'œil, quoique marquée d'une préférence pour le bleu et le violet. Il convient de la développer dans un laboratoire obscur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panchromatique/#i_30662

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Détecteurs de particules

  • Écrit par 
  • Pierre BAREYRE, 
  • Jean-Pierre BATON, 
  • Georges CHARPAK, 
  • Monique NEVEU, 
  • Bernard PIRE
  •  • 10 941 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'émulsion nucléaire »  : […] La sensibilité de l'émulsion photographique au rayonnement nucléaire avait permis à Antoine Becquerel de découvrir la radioactivité naturelle en 1896. Ce n'est que vers 1925 cependant qu'il fut établi que des trajectoires individuelles de protons lents ou de particules α pouvaient être détectées grâce aux émulsions. L'émulsion photographique est composée de grains de bromure d'argent (AgBr) disper […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-detecteurs-de-particules/#i_30662

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 275 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'essor des systèmes argentiques au XXe siècle »  : […] Succédant à une première période dominée par des pratiques artisanales qui privilégiaient la diversité des approches et l'initiative individuelle, l'activité photographique du xx e  siècle est caractérisée par une hégémonie industrielle dans l'exploitation du procédé au gélatinobromure d'argent dont le potentiel de développement demeure inépuisé à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-histoire-des-procedes-photographiques/#i_30662

PHOTOGRAPHIE - Procédés argentiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 9 971 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les halogénures d'argent »  : […] Les halogénures d'argent se présentent sous la forme d'ions organisés dans des structures cristallines (photo 1 ). Leur photosensibilité repose, pour une large part, sur des imperfections physiques et chimiques. Paradoxalement, un cristal parfait ne peut pas être le siège d'une activité photographique ; inversement, un cristal dont la structure est altérée par un nombre excessif de défauts n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-procedes-argentiques/#i_30662

PHOTOGRAPHIE - Sensitométrie

  • Écrit par 
  • Bernard LEBLANC
  •  • 8 498 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure des images argentiques »  : […] La structure cristalline des émulsions argentiques se traduit, sur les images, par une sensation visuelle d'hétérogénéité aléatoire, qui est perçue subjectivement lorsque l'image est agrandie. Suivant le type de film, cette hétérogénéité est visible dès que l'image est agrandie entre trois et dix fois. Lors de l'observation d'une épreuve en noir et blanc, seuls les espaces entre les grains sont vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-sensitometrie/#i_30662

TÉLESCOPES

  • Écrit par 
  • Olivier LE FÈVRE, 
  • Jean RÖSCH
  • , Universalis
  •  • 14 003 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'observation photographique »  : […] L'emploi astronomique de la plaque photographique – récepteur bidimensionnel capable de conserver matériellement l'image de tout un champ étendu et d'accumuler, en outre, pendant un certain temps, l'énergie reçue sur cette image, ce qui permet d'atteindre des sources plus faibles – a été d'une portée incalculable. L'application est immédiate : il suffit de placer la plaque sensible dans le plan f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telescopes/#i_30662


Affichage 

Applications de la photo-interprétation

tableau

Échelles moyennes et émulsions adaptées aux diverses applications de la photo-interprétation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Applications de la photo-interprétation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau