EMPIRE ROMAIN D'OCCIDENT

FIN DE L'EMPIRE ROMAIN D'OCCIDENT

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 277 mots

Le règne du dernier empereur romain d'Occident, Romulus Augustule, ainsi surnommé en raison de son jeune âge, fut aussi bref (475-476) que celui de ses prédécesseurs, renversés ou assassinés, tandis que s'accroissaient les troubles intérieurs en Italie. Il fut placé sur le trône impérial en octobre 475 par son père Oreste, qui était maître de la milice, et aussitôt reconnu par l'armée de […] Lire la suite

AMBROISE DE MILAN (339-397)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 926 mots

Ambroise de Milan, un des Pères de l'Église latine, né à Trèves en 339, mort à Milan en 397, a occupé le siège épiscopal de Milan de 374 à 397. Sa politique religieuse achève la christianisation des institutions impériales romaines commencée au début du iv e  siècle par Constantin, et aboutit en Occident à la suprématie de l'Église sur l'empereur dans le domaine religieux. Ses sermons et traités t […] Lire la suite

ANDRINOPLE BATAILLE D' (378)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 239 mots

La bataille d'Andrinople (Edirne, Turquie actuelle) constitue pour les Romains le plus grave désastre militaire du iv e  siècle. Les Goths, chassés du nord du Danube par les Huns, demandent en 376 asile à l'Empire. Mal accueillis en Thrace par les commandants régionaux, ils finissent par se révolter. Après trois ans d'opérations incertaines, l'empereur d'Orient Valens, qui a mal évalué leurs forc […] Lire la suite

ASCENSION DE CONSTANTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 200 mots

305 Abdication de Dioclétien, fondateur de la tétrarchie. 306 Constantin acclamé César en Bretagne ; Maxence prend le titre de princeps à Rome. 307 Maxence bat Sévère envoyé pour le combattre. 308 Tentative de remise en ordre de Galère : Constantin confirmé comme César ; Maxence déclaré usurpateur ; Licinius, nouvel Auguste. 310 Constantin bat Maximien tandis que l'armée de Maxence défait l' […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un découpage occidental du monde »  : […] La conception habituelle et normative de l'Asie relève d'un découpage du monde, d'origine occidentale, en six continents. Élaborée au xvi e  siècle en fonction de critères topographiques mais aussi socioculturels et politiques, elle est légitimée au cours du xix e  siècle par une approche scientifique qui recourt à la géologie, les continents étant considérés comme d'énormes masses terrestres di […] Lire la suite

ATTILA (395-453) roi des Huns (434 env.-453)

  • Écrit par 
  • E. A. THOMPSON
  • , Universalis
  •  • 826 mots

Roi des Huns (de 434 environ à 453), né en 395, mort en 453. Attila fut l'un des plus grands chefs barbares qui assaillirent l'Empire romain, envahissant le sud des Balkans et la Grèce, puis la Gaule et l'Italie. Les légendes germaniques célèbrent Attila sous le nom d'Atli (en scandinave) ou d'Etzel (en allemand, dans la Chanson des Nibelungen ), tandis que l'historiographie chrétienne se souvi […] Lire la suite

BAGAUDES RÉVOLTE DES

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 520 mots

On désigne sous le nom de bagaudes (terme d'origine celtique qui signifie « les combattants ») les paysans gaulois qui se révoltèrent contre les Romains à l'époque de Dioclétien (fin du iii e siècle) et les révoltés de Gaule et d'Espagne dans la première moitié du v e siècle. Le premier soulèvement, qui avait été précédé d'un certain nombre de troubles, commença en 283 et dura jusqu'en 311. Les […] Lire la suite

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Constitution d’un Empire »  : […] Rome devient la capitale d’un Empire au terme de conflits difficiles l’opposant durant plus de deux siècles à d’autres puissances riveraines de la Méditerranée. Des événements clés marquent ce processus de conquêtes engagé au début du iii e  siècle avant J.-C. Les trois guerres puniques, entre 264 et 146 av. J.-C. – et surtout la deuxième, conclue par la bataille de Zama en 202 –, permettent à Rom […] Lire la suite

CONSTANCE Ier CHLORE (mort en 306) empereur romain (305-306)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 349 mots

Intégré au système de la tétrarchie, ultime effort de Dioclétien pour rendre sa cohésion à un État romain païen en pleine faillite, Constance Chlore annonce aussi, par l'intermédiaire de son fils, le futur Constantin, l'Empire chrétien. Il est au tournant de deux époques. Illyrien de naissance, Constance Chlore a fait ses preuves sous l'empereur Carus comme gouverneur de Bretagne. En 293, lorsque […] Lire la suite

CONSTANCE II (317-361) empereur romain (337-361)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 744 mots

Né en Illyrie, Constance a été proclamé césar en 323. En 332, à quinze ans, il est nommé gouverneur des Gaules et prend le titre de Gothicus Maximus ; enfin en 335, deux ans avant la mort de son père Constantin le Grand, il reçoit en partage le gouvernement des diocèses d'Asie et d'Orient. Il préside les funérailles de son père à Constantinople. Il fait ensuite assassiner le beau-frère puis le frè […] Lire la suite

CONSTANT Ier FLAVIUS JULIUS (323 env.-350) empereur romain (337-350)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 345 mots

Le plus jeune des trois fils de Constantin le Grand, Constant I er est fait césar en 333 et, en 335, il reçoit en partage, du vivant de son père, les diocèses d'Illyrie, d'Italie, et d'Afrique, auquel il ajoutera la Macédoine et la Grèce, après l'assassinat de son cousin Dalmatius en 337, à la mort de Constantin le Grand. Trois ans plus tard, Constantin II le Jeune veut s'emparer des territoires […] Lire la suite

CONSTANTIN II dit LE JEUNE (316-340)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 228 mots

Né à Arles et appelé Constantin le Jeune pour le différencier de son père Constantin le Grand, empereur romain, il est fait césar à l'âge d'un an et hérite en 335 d'une partie de l'Empire que son père partage entre ses trois fils ; il reçoit les diocèses des Gaules, de l'Espagne, de la Bretagne insulaire. Il s'est déjà fait remarquer en 332 pour sa brillante conduite militaire, lorsqu'il a pris un […] Lire la suite

DAMASE Ier saint (304 env.-384) pape (366-384)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 559 mots

Pape d'origine espagnole, Damase est né vers 304 à Rome, et mort le 11 décembre 384 dans cette même ville. Il occupe une charge de diacre sous le règne de son prédécesseur, le pape Libère (352-366), et accompagne celui-ci en exil lorsque l'empereur Constance II le déporte de Rome pour son refus de l'arianisme, doctrine qui niait la consubstantialité du Christ. Damase retournera cependant à Rome […] Lire la suite

DE LA TÉTRARCHIE DE DIOCLÉTIEN À LA MONARCHIE DE CONSTANTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 445 mots

284 Avènement de Dioclétien qui est un officier de l'empereur Carin mort assassiné. La multiplication des fronts l'oblige à prendre comme collègue l'un de ses généraux, Maximien, envoyé en Gaule contre les bagaudes (paysans révoltés). 286 Usurpation en Bretagne de Carausius, lieutenant de Maximien. Dioclétien fait de son collègue Maximien, alors simple césar, un empereur à part entière. 293 Le […] Lire la suite

DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 203 mots

Dès le iii e  siècle avant notre ère, il y eut de multiples mouvements de peuples germaniques à partir de l'Europe du Nord, mais qui ne menacèrent pas directement le monde romain, sinon par des raids sans lendemain, notamment au milieu du iii e  siècle de notre ère. L'année 375 marque cependant la date traditionnelle du début des « Grandes Migrations », expression plus nuancée aujourd'hui préférée […] Lire la suite

EMPIRE ROMAIN ET BARBARES AU IVe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 268 mots

325 Réforme de l'armée par Constantin qui institue une armée de manœuvre et une armée de frontière. 351 Bataille de Mursa, la plus sanglante du iv e  siècle, durant la guerre civile entre l'empereur Constance II et l'usurpateur Magnence. 357 Victoire de l'armée romaine sur les Alamans à la bataille de Strasbourg. 364 Partage de l'Empire entre une partie orientale, dirigée par Valens, et une pa […] Lire la suite

HÉRULES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 226 mots

Puissant peuple germain venu de Scandinavie, les Hérules contribuent avec d'autres Barbares à l'invasion de l'Empire romain et à sa lente destruction. Au iii e  siècle, ils s'installent sur les bords de la mer Noire et s'allient aux Goths pour attaquer les Romains. En 263 ils pillent Éphèse, en 267 ils assiègent Thessalonique. Les empereurs romains, tel Gallien, tentent d'installer les Hérules sur […] Lire la suite

HONORIUS FLAVIUS (384-423) empereur d'Occident (395-423)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 596 mots

Frère cadet d'Arcadius et fils de Théodose le Grand et de Aelia Flacilla, il reçoit en partage, du vivant de son père, l'occident de l'Empire romain, en 393, à l'âge de neuf ans, en même temps que le titre d'auguste. Il n'a que onze ans à la mort de son père, et il est incapable de gouverner un empire déchiré par les invasions, les factions et les rivalités personnelles. C'est Stilicon, général ba […] Lire la suite

LA TRACE ET L'AURA (P. Boucheron) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florian MAZEL
  •  • 1 064 mots

Dans le chapitre « Archéologie d’un nom »  : […] Ambroise est l’un des grands ancêtres dont se revendique le christianisme latin, au point de compter officiellement, à partir de la fin du xiii e  siècle, au nombre des Pères de l’Église, aux côtés de Jérôme, Augustin – qui se convertit sous son influence – et Grégoire le Grand. Cependant, ce n’est pas à l’éminente figure du moment où l’Empire romain bascule dans la chrétienté que s’intéresse l’o […] Lire la suite

MAXIME (mort en 388) empereur romain (383-388)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 459 mots

À la fin du iv e siècle, l'empereur d'Orient Théodose et les deux empereurs d'Occident Gratien et Valentinien II, tous deux fils de Valentinien I er et proclamés augustes, le premier en 367 et le second en 375, doivent affronter non seulement l'invasion barbare, mais aussi une anarchie endémique. Ils sont incapables de faire face à leurs énormes responsabilités, et leurs faiblesses suscitent des […] Lire la suite

MAXIMIEN, lat. MARCUS AURELIUS VALERIUS MAXIMIAMUS (250 env.-310) empereur romain (286-305)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 388 mots

Soldat sorti du rang, Maximien est remarqué par Dioclétien pour ses capacités militaires. Il est associé à l'Empire en 286 et reçoit le gouvernement de l'Occident. Il réussit à écraser, non loin de Paris, les derniers survivants de la révolte paysanne des Bagaudes en 286. Puis il repousse les Francs, les Burgondes et les Germains au-delà des frontières des Gaules, au prix d'épuisantes et incessant […] Lire la suite

MOYEN ÂGE - Le monde médiéval

  • Écrit par 
  • Léopold GÉNICOT
  •  • 12 274 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La ruine de l'unité méditerranéenne »  : […] Entre 250 et 750, le monde romain s'est disloqué. La pars occidentalis s'est éloignée de la pars orientalis  ; l'Afrique du Nord et le Levant se sont détachés de l'Europe et de l'Asie Mineure. Deux ruptures qui procèdent largement des mêmes causes, mais que le souci de clarté recommande de traiter successivement. La scission de l'Orient et de l'Occident est la résultante d'une longue série d'évén […] Lire la suite

ODOACRE (433 env.-493) roi des Hérules (476-493)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 455 mots

Depuis 455, les empereurs d'Occident sont désignés par des chefs barbares. Le plus connu, le Skire Odoacre, fils du prince Édicon, est né vers 433. Il a passé sa jeunesse à la cour d'Attila. Devenu roi des Hérules en 476, il intervint dans la vie publique de l'Italie. En 475, l'ancien secrétaire d'Attila, Oreste, avait chassé du trône l'empereur d'Occident, Népos, et mis à sa place son propre fils […] Lire la suite

PARTAGE DE L'EMPIRE ROMAIN, en bref

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 234 mots

Contrairement à ce qui est couramment admis, la date de 395, qui marque le partage de l'Empire romain en une pars occidentalis et une pars orientalis , n'est pas significative d'une volonté de désolidarisation qui aurait permis à l'Orient de se désengager de la question barbare et conduit l'Occident à sa perte. Quand Théodose I er le Grand décida d'une corégence en confiant à ses deux fils Honori […] Lire la suite

MILVIUS BATAILLE DU PONT (312)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 200 mots
  •  • 2 médias

Au début du iv e  siècle, quatre empereurs se partagent l'Empire, dont deux en Occident : Maxence en Italie et Constantin sur le Rhin. Ce dernier décide en 312 de partir dans la péninsule affronter son rival. Il engage la bataille décisive le 28 octobre, à quelques kilomètres au nord de Rome, près du pont Milvius , après avoir reçu en songe, selon certains auteurs, l'injonction du Christ d'inscrir […] Lire la suite

ROMANIE BYZANTINE

  • Écrit par 
  • Freddy THIRIET
  •  • 226 mots

Le terme de Romanie n'exprime pas une réalité géographique bien définie et se retrouve en Romagne (ancien exarchat byzantin de Ravenne), en Roumélie bulgare et, bien entendu, en Roumanie. Il est partout étroitement lié au souvenir d'une présence romaine, vivace surtout dans les couches populaires. À la fin de l'Empire, au iv e  siècle, les habitants proclamaient volontiers leur appartenance à la […] Lire la suite

ROMULUS AUGUSTUS dit AUGUSTULUS (461 env.-?) empereur d'Occident (475-476)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 132 mots

Par une étrange ironie de l'histoire, le dernier empereur de Rome portait le nom du fondateur de la ville et le titre du premier de ses princes. Le personnage ne présente d'intérêt que par cette coïncidence, et parce qu'il symbolise le déclin de l'Occident. Il est né vers 461. Son père, Oreste, après avoir été secrétaire d'Attila, était entré au service de l'empereur Népos qui lui donna le titre d […] Lire la suite

ROUTES DE LA SOIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 737 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La formation progressive du trajet »  : […] Les premiers linéaments de ce qui allait devenir la Route de la soie apparurent au Moyen-Orient, en Mésopotamie et en Perse. Dans ces contrées au relief peu accidenté, la formation de puissants royaumes (sumérien, babylonien, achéménide) favorisa l’apparition précoce de marchands itinérants qui établirent les premières voies commerciales à longue distance. Au cours de ses conquêtes, Alexandre le G […] Lire la suite

SAC DE ROME (410)

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 229 mots

Premier peuple germanique à s'être établi dans l'Empire romain d'Orient en bénéficiant du statut de « fédérés », c'est-à-dire d'alliés militaires, les Wisigoths ne tardèrent pas à violer les traités et, le 9 août 378, ils battirent l'armée impériale à Andrinople, où l'empereur Valens lui-même périt. Ils ravagèrent alors les Balkans, avant que l'empereur d'Orient Arcadius ne parvienne enfin à les d […] Lire la suite

STILICHON ou STILICON (360 env.-406)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 461 mots

Né vers 360, Flavius Stilichon, comme ses noms l'indiquent, est issu d'une famille de Vandales installés dans l'Empire. Son ascension, qui montre bien la place qu'occupaient les Barbares dans le monde romain dès la fin du iv e siècle, s'explique par sa personnalité, par ses liens avec le pouvoir et par une habile politique de mariages. Arien d'éducation, il se mit au service du très catholique Th […] Lire la suite

SYAGRIUS (430 env.-486)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 217 mots

Descendant d'une illustre famille aristocratique de Gaule, Syagrius était fils d'Ægidius qui possédait des domaines dans le nord de ce pays. À la fin du v e  siècle, il avait regroupé quelques troupes romaines pour contenir la poussée des Francs Saliens. Grégoire de Tours, qui est notre seule source ( Historia Francorum , II, 27), le nomme « le roi des Romains ». Ce qu'on appelle le royaume de Sya […] Lire la suite

TÉTRARCHIE

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

La tétrarchie fut mise en place en 293. Elle désigne le système de gouvernement collégial de l'Empire romain entre quatre princes, Dioclétien, Maximien, Galère et Constance I er Chlore, tous issus de l'armée et originaires des Balkans. La concorde entre les empereurs était assurée par des mariages, par une préséance des anciens, qualifiés d'« augustes » (Dioclétien et Maximien), sur les nouveaux […] Lire la suite

THÉODOSE Ier LE GRAND (346-395) empereur romain (379-395)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 450 mots
  •  • 1 média

Seul empereur romain qui ait mérité le surnom de Grand : grand peut-être parce qu'il fut le dernier empereur qui réunit sous son sceptre l'Orient et l'Occident ; grand aussi parce qu'il fut le dernier empereur à résister victorieusement et diplomatiquement aux invasions barbares, grand enfin par rapport aux souverains qui lui succèdent encore pendant moins d'un siècle et dont les noms sont associé […] Lire la suite

VALENTINIEN II (371 env.-392) empereur romain (375-392)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 305 mots

Lorsque son père Valentinien I er meurt subitement, Valentinien II est proclamé auguste par les légions d'Illyrie en 375 : il n'a que quatre ans et se trouve à Sirmium. Son frère Gratien partage avec lui l'Empire d'Occident et lui laisse les préfectures d'Illyrie et d'Italie. Avec sa mère Justine, la régente, Valentinien II tient ensuite sa cour à Milan. Prenant prétexte de ce que Justine est fav […] Lire la suite


Affichage 

Rome, fin du IVe s.

carte : Rome, fin du IVe s.

carte

La fragmentation du territoire impérial et les menaces extérieures : prémices de la chute de l'Empire romain 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rome, fin du IVe s.

Rome, fin du IVe s.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte