AUTRICHE-HONGRIE ou AUSTRO-HONGROIS EMPIRE

ANDRÁSSY GYULA comte (1823-1890)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 813 mots

Homme d'État hongrois né à Košice (Slovaquie), Gyula Andrássy appartient à une vieille famille dont l'idéal fut toujours la défense des libertés nationales. Tout jeune, il se lie avec Kossuth, dont il approuve alors les tendances radicales. Après des études de droit à Pest, il participe à la vie politique locale et représente sa circonscription ( comitat ) de Zemplen à la diè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyula-andrassy/#i_16706

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La révolution de 1848 »  : […] Le problème de la cohésion entre les divers éléments de la monarchie danubienne est éclairé d'une manière nouvelle par la révolution de 1848. Désormais, il ne s'agissait plus seulement d'aménager les rapports entre les différents pays et leurs classes dirigeantes, d'une part, et le gouvernement central, d'autre part, mais d'accorder leur place à des groupes nationaux qui n'avaient jamais figuré da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_16706

BADENI KASIMIR comte (1846-1909)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 330 mots

Aristocrate polonais possessionné en Galicie, le comte Kasimir Badeni joue un rôle important dans la vie politique autrichienne, comme nombre de ses compatriotes du Club polonais dont les voix sont indispensables pour assurer une majorité au gouvernement de Cisleithanie. D'abord gouverneur de Galicie, il devient président du Conseil autrichien avec pour mission de mener une politique à poigne dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kasimir-badeni/#i_16706

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Bosnie ottomane »  : […] La Bosnie fut rapidement absorbée dans l'Empire ottoman et divisée en districts militaires et administratifs, ou sandjak (« bannière »). En 1580, un vaste territoire recouvrant la Bosnie actuelle et certaines régions environnantes de la Croatie et de la Serbie reçut le plein statut d' eyalet , ou province constitutive de l'empire. Pendant tout le reste de la période ottomane, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_16706

CHARLES Ier (1887-1922) empereur d'Autriche (1916-1918)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 360 mots
  •  • 1 média

Petit-neveu de l'empereur François-Joseph I er , Charles I er est le dernier Habsbourg à régner. Devenu archiduc héritier par suite de l'assassinat de son oncle François-Ferdinand en 1914, il monte sur le trône en pleine guerre mondiale en 1916 . Armé de beaucoup de bonne volonté, il n'a pas les qualités nécessaires pour sortir la monarchie autric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-1887-1922-empereur-d-autriche-1916-1918/#i_16706

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Autonomie culturelle et autonomie territoriale »  : […] Dans l'œuvre de Marx et Engels, le problème national est exclusivement conçu comme le produit et non pas comme le facteur explicatif du développement historique des sociétés humaines. Les conflits nationaux seraient le fruit de l'exploitation capitaliste des peuples les moins avancés par la bourgeoisie des nations modernes, voire plus simplement encore une manifestation de la lutte de la civilisat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_16706

DUPLICE ou DOUBLE ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 396 mots

Alliance défensive, la Duplice a été conclue le 7 octobre 1879 à Vienne par l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie. Ce traité constituait la première étape de la reconstruction par Bismarck d'un système d'alliance organisé autour de Berlin dans le but essentiel d'assurer l'isolement de la France. En effet l'Entente des trois empereurs de 1873 avait été remise en question à la suite de la crise balkaniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duplice-double-alliance/#i_16706

FRANÇOIS-FERDINAND DE HABSBOURG (1863-1914)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

Devenu archiduc héritier d'Autriche à la suite de la mort tragique de son cousin Rodolphe en 1889, François-Ferdinand représente un élément important de la vie politique autrichienne d'avant 1914. Élevé en soldat, il s'intéressa toujours à l'armée et à la marine impériales, seuls domaines où son oncle François-Joseph lui laisse des responsabilités officielles : en 1914, François-Ferdinand est insp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ferdinand-de-habsbourg/#i_16706

FRANÇOIS-JOSEPH Ier (1830-1916) empereur d'Autriche (1848-1916)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Les soixante-huit années du long règne de François-Joseph coïncident avec la période la plus féconde et la plus brillante, sinon de l'histoire politique, du moins de la civilisation et du mode de vie d'une Autriche enfin dégagée des implications de l'ancien Saint Empire et cherchant ses voies originales. C'est pourquoi, pour beaucoup de ses anciens sujets, son souvenir est assimilé à celui de la « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-ier/#i_16706

GALICIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 932 mots

Nom donné à la province polonaise située sur le versant septentrional des Carpates et qui constitua un Land autrichien de 1772 (lors du premier partage de la Pologne) à 1918. Selon le recensement de 1910, la Galicie comptait environ 8 millions d'habitants, soit 4 675 000 Polonais et 3 200 000 Ukrainiens ou Ruthènes. Ces derniers représentaient 72 p. 100 de la population à l'est de Przemyśl (une li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galicie/#i_16706

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mutineries et désobéissances collectives

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 2 953 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mutineries navales en Allemagne et en Autriche-Hongrie »  : […] L’infanterie allemande, dans laquelle l’indiscipline croît également durant l’année 1917, ne connaît pas de faits identiques, contrairement à la flotte où, à l’image de la situation russe, les protestations se multiplient pendant l’été de 1917. Deux des matelots arrêtés, Albin Köbis et Max Reichpietsch, marqués par des idées de gauche, sont fusillés. Des mutineries de plus grande ampleur survienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-mutineries-et-desobeissances-collectives/#i_16706

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 422 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « Mourir pour les Balkans ? »  : […] Dans les Balkans, était-ce la même guerre ? Les hostilités y avaient commencé en 1912 et elles continuèrent bien après la signature des traités de Sèvres et de Saint-Germain. Autre monde, autre conflit qui se greffa sur la Grande Guerre et la vécut à son rythme, et avec ses moyens. Plusieurs fois, lorsqu'un conflit austro-russe avait commencé d'éclater, à propos des Serbes et des Bulgares, Berlin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/#i_16706

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La Hongrie et les Habsbourg »  : […] Il s'agissait en fait d'un mariage de raison car, à quelques exceptions près, il n'y eut jamais beaucoup de sympathie entre les rois Habsbourg et leurs sujets. Ceux-ci se méfiaient des souverains étrangers à qui ils demandaient protection contre les Turcs. Ils les soupçonnaient de vouloir germaniser le pays et les accusaient de ne pas respecter les libertés politiques de la noblesse. Depuis le déb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_16706

HORTHY MIKLOS (1868-1957)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 455 mots

Amiral et homme d'État hongrois né le 18 juin 1868 à Kenderes (Autriche-Hongrie, auj. Hongrie), mort le 9 février 1957 à Estoril (Portugal). Issu de la noblesse calviniste, Miklós Horthy de Nagybánya entre à l'École navale austro-hongroise de Fiume (auj. Rijeka, en Croatie) à l'âge de quatorze ans. Aide de camp de l'empereur François-Joseph de 1909 à 1914, il se distingue durant la Première Guer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miklos-horthy/#i_16706

HÖTZENDORFF FRANZ comte CONRAD VON (1852-1925) maréchal austro-hongrois

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 346 mots

Considéré comme l'un des principaux responsables de l'agression austro-hongroise contre la Serbie en juillet 1914, Franz Conrad von Hötzendorff fait essentiellement une carrière militaire ; mais, par son amitié avec l'archiduc héritier François-Ferdinand, il devient l'une des principales personnalités politiques de la monarchie à la veille de la Première Guerre mondiale. Dès 1899, général de briga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotzendorff-franz-comte-conrad-von-marechal-austro-hongrois/#i_16706

KOSSUTH LAJOS (1802-1894)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 538 mots

Homme d'État hongrois qui a joué un rôle de tout premier plan au cours de la révolution de 1848. Lajos Kossuth appartient à la petite noblesse protestante et sa famille est d'origine slovaque. Après des études à Sarospatak et à Pesth, il entreprend une carrière d'avocat. Député aux Diètes de 1825-1827 et de 1832-1836, il développe l'agitation libérale avec sa gazette parlementaire. Arrêté en 1837, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lajos-kossuth/#i_16706

LA MARCHE DE RADETZKY, Joseph Roth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 962 mots

À la fin de l'année 1930, Joseph Roth (1894-1939), chroniqueur depuis 1923 à la Frankfurter Zeitung , annonçait à Stefan Zweig la première ébauche de son roman. Alors qu'il avait écrit son œuvre précédente, Job , avec une grande rapidité, l'achèvement de La Marche de Radetzky lui coûta beaucoup de peine, tant le sujet –  l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-marche-de-radetzky/#i_16706

MASARYK TOMÁŠ GARRIGUE (1850-1937)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 936 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un misérable cocher de maître, Tomáš Masaryk commence à travailler très jeune comme apprenti serrurier puis chaudronnier. Remarqué par des prêtres tchèques, il obtient une bourse et étudie au collège, à Brno puis à Vienne. Il rompt, à vingt et un ans, avec le catholicisme à propos de la question de l'infaillibilité du pape. Il poursuit des études de philosophie à Vienne, tout en travaillan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomas-garrigue-masaryk/#i_16706

MITTELEUROPA

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 8 386 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Littérature autrichienne et Mitteleuropa »  : […] On peut tenter une définition de la « littérature autrichienne » dans le contexte d'un comparatisme centre-européen. Plusieurs points communs (en termes de périodisation, de thématique, de sociologie du champ littéraire) rattachent la littérature autrichienne à un ensemble centre-européen, autant sinon plus qu'au système de la littérature allemande. Pour cerner cette appartenance de la littérature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitteleuropa/#i_16706

RIEGER FRANTIŠEK LADISLAV (1818-1903)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 264 mots

Fils d'un meunier, František Ladislav Rieger étudie le droit et rallie très jeune le mouvement nationaliste tchèque. En 1848, membre du comité national de Prague, il rédige la charte de la Bohême, entre dans le gouvernement du comte de Thun et propose un empire fédéraliste. Après la dissolution du comité national, il s'exile pendant deux ans à Paris. En 1853, il épouse la sœur de František Polacky […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantisek-ladislav-rieger/#i_16706

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 946 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'éveil de la conscience nationale et la formation de l'unité roumaine »  : […] En dépit ou à cause de tous ces côtés sombres, les dernières décennies du xviii e  siècle et le début du xix e  tiennent une place décisive dans la formation de la conscience nationale roumaine. L'hellénisation des cours princières et des couches dirigeantes en Moldo-Valachie a ses aspects positif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_16706

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 785 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] Comme toutes les régions dominées par l'Empire ottoman, la Serbie était profondément arriérée sur le plan économique et allait peu bénéficier des répercussions de la révolution industrielle. Fortement rurale (90 p. 100 de la population), elle se caractérisait par une communauté familiale patriarcale (la zadruga ) qui prenait la forme d'une organisation sociale, économique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_16706

SLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Fedor BALLO, 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL
  • , Universalis
  •  • 9 287 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Vers l'union avec les Tchèques »  : […] Les Slovaques accueillent avec enthousiasme la révolution de 1848. C'est, croit-on, à l'initiative de Štúr que se réunit le Congrès slave de Prague en juin ; et le chant Nad Tatrou sa blýska (« Au-dessus de la Tatra brillent les éclairs »), qui forme la seconde par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovaquie/#i_16706

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 226 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Slovénie unifiée »  : […] L'unité linguistique et culturelle ainsi constituée servit de fondement à la prise de conscience politique lors des bouleversements de 1848. Le nombre de gens instruits a augmenté, l'orthographe a été modernisée avec la gajica (alphabet adopté en 1850), l'idée de l'unité ethnique et linguistique s'est ancrée dans les consciences, le terme même de « Slovène » a pris le pas sur les dénominations pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovenie/#i_16706

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 056 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Empire austro-hongrois »  : […] L'histoire du socialisme dans l'Empire austro-hongrois est dominée par les difficultés nationales ; de plus, la coexistence de régions fortement développées sur le plan économique (Autriche, Bohême) et de régions restées encore à prépondérance agricole et à structure sociale quasi féodale influe beaucoup sur elle. Le Parti social-démocrate autrichien fut créé au congrès de Neudorff (1874) et group […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_16706

SOKOLS

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 693 mots
  •  • 1 média

Société de gymnastique tchèque fondée en 1862 par M. Tyrš, professeur de philosophie, et par son beau-frère, le riche banquier et assureur J. Fügner, les Sokols (faucons) s'inspirent du Turnverein allemand alliant l'éducation physique et la formation patriotique de la jeunesse en une organisation nationaliste qui se veut paramilitaire. Cette société se développe surtout dans la Bohême du Nord et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sokols/#i_16706

ŠTÚR L'UDOVÍT (1815-1856) & SON ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Vladimir PESKA
  •  • 1 006 mots

Écrivain, animateur de la vie littéraire et homme politique slovaque, L'udovít Štúr est issu d'une famille protestante d'instituteurs. Il parachève ses études à l'université de Halle, où il subit la profonde influence de Herder et de Hegel. Adjoint de Palkovič à la « chaire de langue et littérature tchécoslovaque » au lycée évangélique de Presbourg (Bratislava), il déploie une intense activité par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stur-et-son-ecole/#i_16706

TCHÉCOSLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Michel LARAN, 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 12 872 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Formation du nouvel État (1914-1919) »  : […] L'idée d'un État rassemblant Tchèques et Slovaques commençait à peine à s'affirmer dans les premières années du xx e  siècle. La Première Guerre mondiale la fit progresser à grands pas et en permit la réalisation. Si les modérés n'envisagent encore rien de mieux que l'autonomie dans le cadre d'une Autriche-Hongrie réellement fédérale, de plus har […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchecoslovaquie/#i_16706

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor économique, la modernisation de la vie politique et l'exacerbation des nationalismes »  : […] Au xix e  siècle, la Bohême, après Vienne et sa région, est le pays le plus alphabétisé et le plus avancé économiquement de l'Empire des Habsbourg. Les Pays tchèques produisent en 1880, 94 p. 100 de la houille, 84 p. 100 de la fonte, 75 p. 100 du lignite, 54 p. 100 des machines, 70 p. 100 des produits chimiques et 94 p. 100 du sucre de la monarchi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_16706

TRIPLICE ou TRIPLE ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 489 mots

Alliance conclue le 20 mai 1882 entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie. Déjà assuré du concours autrichien depuis la Duplice de 1879, puis de la neutralité de la Russie depuis le renouvellement de l'entente des trois empereurs en juin 1881, Bismarck souhaitait faire entrer l'Italie dans son « système ». L'Allemagne, en effet, dans le cas d'un conflit avec la France, ne pouvait compter s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triplice-triple-alliance/#i_16706

VIENNE, Autriche

  • Écrit par 
  • Guy LOEW, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 4 153 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vienne du XIXe siècle : Biedermeier et époque François-Joseph »  : […] Dans la première moitié du xix e  siècle se succédèrent à Vienne des événements tragiques (la ville fut deux fois occupée par les armées de Napoléon) ou lourds de conséquences générales (congrès de 1814) et la détente, au moins apparente, d'une période où la bourgeoisie se plaisait à un romantisme attendri, le Biedermeier. Ce fut le temps des suc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-autriche/#i_16706

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 194 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'idée yougoslave avant 1918 »  : […] À la veille de la Première Guerre mondiale, sur un peu plus de 10 millions de Yougoslaves, les deux tiers environ étaient sujets de l'Empire austro-hongrois. Parmi ceux-ci, les uns relevaient de l'administration autrichienne : Slovènes de Carniole, de Styrie, de Carinthie, d' Istrie, soumis de longue date aux Habsbourg et à une forte pression germanisatrice, Croates d'Istrie et de Dalmatie, sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_16706


Affichage 

Allemagne, 1870-1871

carte

La formation de l'empire allemand, le IIe Reich (1870-1871) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Assassinat de l'archiduc François-Ferdinand

photographie

L'assassinat de l'héritier du trône d'Autriche-Hongrie le 28 juin 1914, fomenté par une organisation nationaliste serbe, donne à Vienne un prétexte pour déclarer la guerre à la Serbie Le jeu des alliances entraîne alors le déclenchement de la Première Guerre mondiale Illustration du Petit... 

Crédits : AKG

Afficher

Autriche-Hongrie

carte

Les territoires de l'Empire austro-hongrois (1867-1918) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Charles Ier d'Autriche

photographie

Charles et son épouse Zita lors de leur couronnement comme souverains de Hongrie, le 31 décembre 1916 Dès son arrivée sur le trône austro-hongrois, Charles Ier mit en œuvre, sans succès, une diplomatie visant à arrêter la guerre grâce à une politique de concessions 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

François-Joseph Ier, empereur d'Autriche, F. X. Winterhalter

photographie

Franz Xaver WINTERHALTER, François-Joseph Ier, empereur d'Autriche, huile sur toile Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Légionnaires tchèques

photographie

Des Tchèques, soldats de la Légion étrangère pendant la Première Guerre mondiale, lisent un document publié par Tomas Masaryk et Edvard Benes, fondateurs du Conseil national tchécoslovaque 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Paix de Brest-Litovsk, mars 1918

photographie

Perdre des territoires pour sauver la révolution Alors que la Première Guerre mondiale s'éternise, Lénine se résout à engager des pourparlers avec les puissances centrales en vue d'une paix séparée L'accord est signé à Brest-Litovsk, le 3 mars 1918 La délégation de la Russie soviétique... 

Crédits : Mondadori Portfolio/ Getty Images

Afficher

Première Guerre, fronts européens en 1914

carte

Les avancées allemandes sur le front de l'Ouest et l'offensive russe contre l'avancée allemande à l'Est 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Première Guerre mondiale, fronts européens de 1915 à 1917

carte

Les opérations de diversion sur les fronts orientaux et l'extension du conflit 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Première Guerre mondiale, fronts européens en 1918

carte

Les dernières offensives militaires et les vagues révolutionnaires en Allemagne 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tomas Masaryk

photographie

Le Tchèque Tomas Masaryk (1850-1937), patriote et fondateur du Conseil national tchécoslovaque Il fut élu président de la République en 1918 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Yougoslavie : formation territoriale

carte

La naissance de la Yougoslavie, fin XIXe-début XXe siècle, après la fusion des royaumes de Serbie et Monténégro et le démembrement de l'Autriche-Hongrie 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Allemagne, 1870-1871
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Assassinat de l'archiduc François-Ferdinand
Crédits : AKG

photographie

Autriche-Hongrie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Charles Ier d'Autriche
Crédits : Hulton Getty

photographie

François-Joseph Ier, empereur d'Autriche, F. X. Winterhalter
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Légionnaires tchèques
Crédits : Hulton Getty

photographie

Paix de Brest-Litovsk, mars 1918
Crédits : Mondadori Portfolio/ Getty Images

photographie

Première Guerre, fronts européens en 1914
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Première Guerre mondiale, fronts européens de 1915 à 1917
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Première Guerre mondiale, fronts européens en 1918
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tomas Masaryk
Crédits : Hulton Getty

photographie

Yougoslavie : formation territoriale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte