EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les mouvements oculaires sont-ils vraiment nécessaires ?

De nombreuses études ont mesuré la part d’efficacité qui revient aux mouvements oculaires. Bériault et Larivée (2005) ont identifié dix-huit études menées auprès de populations cliniques dont l’objectif était de mesurer l’efficacité du traitement EMDR avec ou sans mouvements oculaires (fixer un point du regard, imagerie mentale avec les yeux fermés) ou en utilisant une autre forme de stimulation bilatérale (suivre des yeux une lumière plutôt que les doigts du thérapeute, taper en alternance avec un doigt de chaque main sur une table de façon rythmique). Pour ne donner que quelques-uns des résultats obtenus, on peut citer deux études qui concluent qu’une stimulation bilatérale tactile de type tapping (tapotement alterné sur les deux genoux ou les deux épaules du patient) est tout aussi efficace que les mouvements oculaires (Pitman et al., 1996). 

Un tel résultat, conjugué à l’usage très répandu du tapping, ne peut que faire vaciller un peu plus les tentatives de compréhension de la psychothérapie EMDR à travers les seuls mouvements oculaires.

Plus étonnants sont les résultats de plusieurs études qui montrent que l’absence de mouvements oculaires ou de toute autre forme de stimulation bilatérale ne diminue en rien l’efficacité du protocole standard, certaines concluant même que le traitement sans mouvements oculaires apporte de meilleurs résultats (Lytle et al., 2002).

Bien que l’EMDR soit une approche psychothérapeutique récente, elle porte beaucoup d’espoirs. Mais de nombreuses questions restent en suspens quant à son mode de fonctionnement. À vrai dire, ces questionnements vont bien au-delà de la psychothérapie EMDR et concernent en fait toutes les psychothérapies.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages






Écrit par :

  • : professeur des Universités, responsable du master de psychologie et du master 2 Psychologie de la santé et psychologie clinique, du laboratoire Apemac et de l'Epsam , université de Lorraine, fondateur et directeur du centre Pierre-Janet, université de Lorraine

Classification

Pour citer l’article

Cyril TARQUINIO, « EMDR (eye movement desensitization and reprocessing) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emdr/