EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le cadre théorique

Nous avons retenu trois pistes théoriques susceptibles d’expliquer ce qui se passe durant la psychothérapie EMDR :

– L’hypothèse du sommeil REM. Depuis la fin du xxe siècle, les chercheurs se sont surtout intéressés aux mouvements oculaires susceptibles de constituer l’un des principes actifs de l’EMDR. Un parallèle a été fait avec ce qui se passe dans le sommeil à mouvements oculaires rapides (rapid eyes movementREM). En effet, les mouvements oculaires rapides surviennent au cours des états de rêve et il existe de plus en plus de preuves montrant que le rôle des rêves est d’élaborer et de digérer psychiquement les vécus de la vie réelle. Il semble que, lorsque des souvenirs pénibles apparaissent dans les rêves, les mouvements oculaires rapides induisent un effet de détente qui permet le traitement psychique de ces expériences.

– L’hypothèse de la consolidation-reconsolidation de la mémoire. La théorie de la reconsolidation propose qu’un souvenir réactivé (rappelé en mémoire) redevienne labile et doive par la suite être consolidé de nouveau (reconsolidé) pour exister dans la mémoire des sujets. Ainsi, un souvenir permanent peut être ravivé, puis dégradé, notamment par le recours à des agents amnésiques (bêtabloquants comme le propranolol) ou des activités susceptibles d’interférer au moment de sa reconsolidation. Ce serait le cas des stimulations alternées présentes avec la thérapie EMDR, qui conduirait à une reconsolidation des souvenirs traumatiques, devenus différents des souvenirs initiaux. C’est bien quelque chose de cette nature qui semble en effet se passer avec la psychothérapie EMDR, puisque les sujets rapportent souvent que leur souvenir initial a changé et que sa charge négative a disparu…

– L’hypothèse de la mémoire de travail. Si l’on part du principe que la capacité de la mémoire de travail est limitée, alors les performances de stockage seront altérées si deux tâches simultanées entrent en concurrence. Si [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, responsable du master de psychologie et du master 2 Psychologie de la santé et psychologie clinique, du laboratoire Apemac et de l'Epsam , université de Lorraine, fondateur et directeur du centre Pierre-Janet, université de Lorraine

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Cyril TARQUINIO, « EMDR (eye movement desensitization and reprocessing) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emdr/