EMBRYON

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Techniques particulières associées à l’A.M.P. »  : […] Les techniques mises au point dans le cadre de l’A.M.P. permettent également de répondre à certaines demandes. Ainsi, le diagnostic génétique préimplantatoire permet, à partir du prélèvement d’une ou de 2 cellules embryonnaires d’un embryon obtenu par fécondation in vitro, de déterminer si l’embryon est atteint d’une maladie génétique. Strictement enc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assistance-medicale-a-la-procreation-procreation-medicalement-assistee/#i_16222

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Modèles de développement »  : […] C'est la comparaison entre les évolutions d' embryons appartenant à différentes classes d'Invertébrés et de Vertébrés qui a permis de dégager de grandes lois du développement. On a pu ainsi définir des modes de développement distincts et mettre au point à partir de ceux-ci des modèles expérimentaux qui présentent chacun des avantages spécifiques. Chez les Vertébrés, par exemple, l'embryon d'Amphi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_16222

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires »  : […] Les mécanismes moléculaires du mouvement cellulaire ont été élaborés et sélectionnés pendant la longue évolution des eucaryotes à l'état unicellulaire, soit pendant près de 2,5 milliards d'années. Lorsque les eucaryotes multicellulaires sont apparus, il y a seulement 700 millions d'années, ces mécanismes ont été exploités pour constituer des organismes tels que le corps humain, qui contient plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_16222

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le clonage à finalités thérapeutiques chez l'homme »  : […] L'importance de la question éthique soulevée par la perspective d'application du clonage à l'homme a rapidement conduit à distinguer le clonage reproductif, aboutissant à la naissance d'un individu, du clonage non reproductif – dit clonage à finalités thérapeutiques – se limitant à la production de cellules embryonnaires. Dans le premier cas, on laisse le noyau initial participer à toutes les éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_16222

CLONAGE D'UN MAMMIFÈRE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 243 mots

La révélation par la presse, en février 1997, de la naissance, en juillet 1996, dans les laboratoires du Roslin Institute d'Édimbourg, d'une brebis très particulière, premier mammifère cloné, a fait prendre conscience à l'opinion publique des avancées très rapides des biotechnologies de la reproduction animale. Dolly a été obtenue en transférant un noyau d'une cellule somatique (cellule non sexue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage-d-un-mammifere/#i_16222

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle des étapes du développement embryonnaire »  : […] La constitution des organismes à partir de l’œuf fécondé (zygote) met en jeu une suite complexe de divisions et différenciations cellulaires et de mouvements de ces cellules les unes par rapport aux autres. Ce développement nécessite de nombreuses interactions directes via les protéines membranaires des cellules voisines et également l’intervention de molécules messagères solubles (morphogènes) f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_16222

DÉTERMINATION DU SEXE CHEZ LES VERTÉBRÉS FOSSILES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 1 767 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Embryons et détermination du sexe »  : […] La préservation exceptionnelle de certains fossiles peut permettre une détermination du sexe sans grande ambiguïté, via la reproduction. On connaît depuis le xix e  siècle des fossiles d'ichthyosaures (reptiles aquatiques) – ils proviennent en particulier des schistes bitumineux du Toarcien (Jurassique inférieur, environ 180 millions d'années) de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/determination-du-sexe-chez-les-vertebres-fossiles/#i_16222

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les modalités du développement animal »  : […] Chaque animal est composé de millions de cellules de types différents. La présence de protéines spécifiques donne à chaque cellule ses propriétés. Par exemple, les cellules musculaires renferment de la myosine, alors que les cellules de la peau contiennent de la kératine. Pourtant, chaque organisme est construit à partir d'une seule cellule, l'œuf fécondé. Cette cellule contient toute l'informati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_16222

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 129 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le programme de l'espèce »  : […] Homo sapiens a conservé des caractères archaïques au sein d'innombrables nouveautés qui le caractérisent. Et la théorie longtemps vilipendée d'Ernst Haeckel (1866) reprend quelque vigueur : l' ontogenèse (c'est-à-dire le phénomène qu'étudie l'embryologie, ces transformations par lesquelles passe l'individu dans son développement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_16222

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le clonage pour l’élevage : dans quel but ? »  : […] La réalité biologique du clonage comme technique compatible avec l’obtention d’animaux adultes et fertiles et permettant la multiplication plus rapide des meilleurs reproducteurs s’est imposée peu à peu avec des succès obtenus sur une trentaine d’espèces. Toutefois, le nombre d’animaux clonés dans le monde reste faible : quelques milliers de bovins, quelques centaines de porcs, quelques dizaines d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolly/#i_16222

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

L'embryologie est la science qui se consacre à l'étude du développement de l'embryon, c'est-à-dire à la période de la vie comprise entre la fécondation de l'œuf et la naissance, ou l'éclosion. Décrire, mais aussi expliquer la formation de l'embryon, étudier les mécanismes et les causes du développement embryonnaire, tels sont les buts de l'embryologie. Cette science, considérablement développée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_16222

FIVETE (fécondation in vitro et transfert d'embryon)

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 3 526 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cryoconservation des embryons »  : […] La cryoconservation des embryons se fait selon un protocole voisin de celui qui est utilisé pour le sperme. On y ajoute du sucrose pour déshydrater les embryons avant congélation. Après décongélation, le taux de survie des embryons varie selon les équipes entre 50 et 80 p. 100. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fivete/#i_16222

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Identification de la filiation cellulaire »  : […] Connaître le destin des cellules issues de la division d'une cellule souche au cours du développement des organismes supérieurs est d'une importance capitale pour la compréhension des mécanismes de différenciation. Les étapes qui précèdent l'implantation de l'embryon sont accessibles à l'observation ; en revanche, celles qui sont postérieures ne permettent pas l'utilisation des traceurs usuels et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_16222

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Rôle des génomes paternel et maternel dans le développement »  : […] Une fois établie la nécessité de la présence d'un génome d'origine mâle et d'un génome d'origine femelle pour le développement normal de l'embryon, il convenait de préciser leurs rôles respectifs. L'examen des capacités de développement des embryons uniparentaux a permis de faire une observation saisissante : les conceptus dotés d'un génome d'origine uniquement maternelle présentent un développeme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_16222

LATÉRALISATION MANUELLE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 597 mots

Le terme « latéralisation » renvoie au fait que les organes corporels doubles, bien que symétriques en apparence, sont fonctionnellement asymétriques. C’est le cas pour les mains, les pieds, les yeux, les oreilles, organes corporels périphériques qui ne sont pas nécessairement tous latéralisés du même côté. Concernant la latéralisation manuelle (ou préférence manuelle), il est notoire que chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lateralisation-manuelle/#i_16222

NAISSANCE - Grossesse

  • Écrit par 
  • Yves MALINAS
  • , Universalis
  •  • 5 248 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le premier trimestre »  : […] Il est indispensable (fig. 1) pour le médecin, mais aussi pour sa patiente de suivre avec une attention méticuleuse, la chronologie de la grossesse. Le diagnostic de grossesse se pose sur deux symptômes : le retard des règles et l'augmentation du volume de l' utérus, que reconnaît l'examen gynécologique. Dans 30 p. 100 des cas, cependant, soit que l'époque de la dernière menstruation s'avère impr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-grossesse/#i_16222

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Colinéarité temporelle de l'expression des gènes Hox »  : […] Un embryon de mammifère, à la différence des embryons de drosophile, se construit progressivement le long de l'axe antéro-postérieur : gastrulation et neurulation mettent en place les structures antérieures ; les somites sont formés d'abord en région cervicale, puis thoracique, etc. Les gènes homéotiques suivent aussi cette séquence temporelle et les gènes du groupe de paralogues 4 sont transcrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_16222

POISSON-ZÈBRE ou DANIO RERIO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEVRAUD
  •  • 2 411 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pourquoi le poisson-zèbre est-il devenu un animal modèle ? »  : […] Le poisson-zèbre présente plusieurs avantages expérimentaux importants : génétique puissante, mais surtout facilité de manipulation et d’observation des embryons . Sa transparence permet d’observer in vivo ce qui ne peut l’être chez la souris que sur des suspensions de cellules ex vivo, ou sur des coupes d’organes. Contrairement aux mammifères, la fécondation est externe. Pourchassées par les mâl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poisson-zebre-danio-rerio/#i_16222

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 5 médias

Selon le dictionnaire Le   Robert , la préformation est « une des deux théories biologiques en lutte aux xvii e et xviii e  siècles, selon laquelle l’organisme vivant est complètement constitué dans le germe ». Son opposé est l’ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_16222

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 308 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Fécondation in vitro et transfert d'embryon (fivète) »  : […] La méthode consiste à réaliser la fécondation au laboratoire , puis à introduire le ou les embryons dans l'utérus de la patiente ayant délivré les ovocytes. Ce schéma général est aujourd'hui bien connu du public mais il est intéressant d'évoquer l'évolution des pratiques depuis l'origine. On peut repérer quatre avancées technologiques qui ont modifié la pratique de la fivète, dans ses indications […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_16222

RADIOPROTECTION

  • Écrit par 
  • Claude LÉVY
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Radiopathologie »  : […] On distingue en radiopathologie les effets somatiques, fœto-embryonnaires et également génétiques. Les effets somatiques concernent l'individu lui-même. Les radiolésions présentent des caractères généraux. D'une part, la durée de latence entre l'irradiation et l'apparition des troubles est de quelques jours à quelques années ; d'autre part, tant que les doses ne sont pas fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioprotection/#i_16222

TÉRATOMES ET TÉRATOCARCINOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Biologie expérimentale des embryons »  : […] Ce sont précisément ces cellules capables de toutes différenciations (totipotentes) qui ont attiré l'attention des biologistes à partir des années 1960. En effet, si les tératomes ont été décrits par les médecins vers 1890, leur étude expérimentale débute vers 1955 lorsque LeRoy Stevens, chercheur au Jackson Laboratory dans le Maine (États-Unis), caractérise une souche de souris qui développe un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teratomes-et-teratocarcinomes/#i_16222

VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Charles DEVILLERS, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 9 711 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le pharynx »  : […] Dilatation antérieure du tube digestif, le pharynx n'est pas rare chez les Invertébrés, mais celui des Cordés se caractérise par la percée, de chaque côté, d'ouvertures viscérales. Les battements ciliaires de l'épithélium pharyngien créent un courant d'eau qui, entrant par la bouche et s'échappant par les ouvertures, apporte l'oxygène pour la respiration et des particules pour la nutrition, dite m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres/#i_16222

WOLFF ÉTIENNE (1904-1996)

  • Écrit par 
  • Nicole LE DOUARIN
  •  • 932 mots

Étienne Wolff est né en 1904 à Auxerre dans une famille d'enseignants. Sa famille s'étant installée en Normandie, il fait ses études secondaires au lycée de Rouen, puis au lycée Louis-le-Grand à Paris. Une inclination marquée pour la philosophie l'amena à suivre un enseignement dans cette discipline à la Sorbonne et à obtenir à dix-sept ans (en 1921) le titre de licencié ès lettres. Se destinant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-wolff/#i_16222


Affichage 

Complexe génique achaete-scute

dessin

Comparaison d'embryons : un arthropode (a) et un vertébré (b) Les embryons sont vus en coupe transversale Leurs patrons d'expression de gènes homologues sont inversés selon l'axe dorso-ventral L'embryon d'insecte (a) est en position normale (face dorsale en haut), et l'embryon de vertébré (b)... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon

dessin

Représentation schématique des embryons et des annexes embryonnaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon humain : quatorzième jour

dessin

L'embryon au 14ejour : du 2eau 7ejour, après la nidation, les villosités du futur placenta sont nées du trophoblaste ; du 9eau 11ejour, les cellules du bouton embryonnaire ménagent entre elles une cavité (cavité amniotique) Sa voûte est une mince membrane (amnios), son plancher sera... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon humain à quatre semaines

dessin

À quatre semaines, l'embryon humain (en haut) rappelle, par sa structure générale, les traits anatomiques des poissons (alevin, en bas) : c'est un exemple de récapitulation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon humain à six semaines

photographie

Bien qu'il ne soit pas encore dénommé fœtus (il le sera à partir de la huitième semaine de sa vie) l'embryon humain apparaît déjà comme un homunculus, un humain en réduction: les traits de l'espèce sont esquissés À partir de la morula, la croissance qu'a permise la nidation de l'embryon... 

Crédits : Neil Harding/ Getty Images

Afficher

Segmentation de l'œuf de grenouille (1) (2) (3)

photographie

(1) Deuxième division Un sillon de séparation entre deux grosses cellules issues de l'œuf commence à se former (2) Une troisième division détermine l'inégalité des cellules de l'embryon (3) Après une nouvelle division, l'embryon est nettement bipolarisé 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Segmentation de l'œuf de grenouille (4)

photographie

Les divisions successives ont pour effet de rapetisser les cellules filles, formant ainsi une morula 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Segmentation de l'œuf de grenouille (5)

photographie

Stade d'invagination d'une partie de l'embryon de dehors en dedans, ou blastula 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Techniques de clonage des mammifères

dessin

Les différentes techniques de production de clones chez les mammifères 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Un embryon humain au stade morula

photographie

Après la fécondation, l'œuf se divise Cette figure représente un stade dit morula, où toutes les cellules sont encore identiques et capables chacune de donner un enfant Pour voir les cellules, l'embryon a été débarrassé de la coque protectrice qui l'entoure C'est à ce stade que l'on peut... 

Crédits : Y. Nikas/ Biol Reprod. Stone/ Getty

Afficher

Complexe génique achaete-scute
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Embryon
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Embryon humain : quatorzième jour
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Embryon humain à quatre semaines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Embryon humain à six semaines
Crédits : Neil Harding/ Getty Images

photographie

Segmentation de l'œuf de grenouille (1) (2) (3)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Segmentation de l'œuf de grenouille (4)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Segmentation de l'œuf de grenouille (5)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Techniques de clonage des mammifères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Un embryon humain au stade morula
Crédits : Y. Nikas/ Biol Reprod. Stone/ Getty

photographie