EMBRYOGENÈSE ANIMALE

ARTHROPODES

  • Écrit par 
  • Roland LEGENDRE, 
  • Max VACHON
  •  • 2 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Développement et croissance »  : […] Au cours du développement embryonnaire, chez les Arthropodes, le blastopore ne persiste jamais pour donner l'anus : ce sont donc des prostomiens. L'origine du feuillet mésodermique subit de telles variations, comme l'organogenèse d'ailleurs, qu'il est impossible d'en dresser un schéma convenant à l'ensemble des Arthropodes. Le développement postnatal comporte différents stad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthropodes/#i_88369

BLASTOPORE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 165 mots

Lors de l'embryogenèse animale, au cours de la gastrulation, et au moment où s'invagine le pôle végétatif de la cœloblastula, il se produit une ouverture : c'est le blastopore. Celui-ci donne accès à la cavité archentérique située dans le sac invaginé, ébauche du tube digestif. La destinée du blastopore permet d'identifier deux grandes coupures chez les animaux à symétrie bilatérale. Dans une prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blastopore/#i_88369

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires »  : […] Les mécanismes moléculaires du mouvement cellulaire ont été élaborés et sélectionnés pendant la longue évolution des eucaryotes à l'état unicellulaire, soit pendant près de 2,5 milliards d'années. Lorsque les eucaryotes multicellulaires sont apparus, il y a seulement 700 millions d'années, ces mécanismes ont été exploités pour constituer des organismes tels que le corps humain, qui contient plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_88369

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

Au cours du développement humain, l'appareil circulatoire est l'un des premiers à s'ébaucher. Ce fait traduit l'importance vitale du flux circulatoire dès le début de l'embryogenèse. Il alimente en effet les tissus en formation et draine les résidus de la nutrition. Très vite le cœur est fonctionnel. Ses battements, d'abord imperceptibles, deviennent audibles au stéthoscope, ce qui est l'un des m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_88369

CŒUR - Anatomie du cœur humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 940 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Embryogenèse »  : […] Les grandes lignes du développement du cœur humain sont utiles à connaître, ne serait-ce que pour expliquer la genèse de certaines malformations cardiaques reconnues dès la naissance, ou pendant la croissance. La première ébauche aligne quatre cavités, dans l'ordre : le sinus veineux, l'oreillette, le ventricule, le bulbe artériel. À la suite de coudures et d'inégalités de développement, le sinus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-anatomie-du-coeur-humain/#i_88369

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Périodes du cycle vital »  : […] On peut définir dans le développement animal trois grandes périodes, qui diffèrent par les rapports entre croissance et différenciation, ainsi que par les caractères de cette dernière. a ) La première période, qui s'étend approximativement de la fécondation à la mise en place des feuillets embryonnaires, se fait en général sans croissance (en taille du moins, car il y a synt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_88369

ÉCHINODERMES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 6 662 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Développement des Échinodermes »  : […] Les œufs des Échinodermes ovipares sont petits, pauvres en éléments nutritifs, incolores et transparents. Chez les formes incubatrices, ils sont nettement plus gros, riches en vitellus et pigmentés (1,3 mm chez les Oursins vivipares). La segmentation est totale et à peu près égale ; selon le type de blastula, la gastrulation s'effectuera suivant des modèles différents ; la distribution spatiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echinodermes/#i_88369

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Embryologie descriptive : l'embryogenèse »  : […] Chez les animaux, l'œuf est une cellule unique, souvent de grande dimension, à noyau digamétique, c'est-à-dire formé par l'assemblage des noyaux des cellules reproductrices ou gamètes. Le cytoplasme cellulaire renferme des réserves plus ou moins abondantes. Si les circonstances du milieu lui sont favorables, l'œuf va donner un nouvel organisme, semblable à l'organisme des progéniteurs et assuran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_88369

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La « boîte noire » de l'ontogenèse »  : […] L'avènement de la biologie moléculaire a permis d'ouvrir la « boîte noire » de l'ontogenèse, par trop négligée par la théorie synthétique classique. Dès 1894, William Bateson avait décrit la curieuse anomalie d'une région du corps qui porte un organe normalement porté par une autre, par exemple dans le cas de la mutation du gène antennapedia chez la drosophile, où une pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_88369

GÉNITAL APPAREIL

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Maurice PANIGEL
  • , Universalis
  •  • 14 776 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Développement de l'appareil génital chez l'embryon humain »  : […] L'appareil génital humain est indifférencié jusqu'à la sixième semaine du développement embryonnaire. Ensuite, les ébauches communes mises en place dans les premiers stades de l'embryogenèse se différencient en constituant gonades, voies génitales et organes génitaux externes caractéristiques de chaque sexe. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-genital/#i_88369

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Rôle des génomes paternel et maternel dans le développement »  : […] Une fois établie la nécessité de la présence d'un génome d'origine mâle et d'un génome d'origine femelle pour le développement normal de l'embryon, il convenait de préciser leurs rôles respectifs. L'examen des capacités de développement des embryons uniparentaux a permis de faire une observation saisissante : les conceptus dotés d'un génome d'origine uniquement maternelle présentent un développeme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_88369

LEWIS EDWARD B. (1918-2004)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GUYADER
  •  • 361 mots

Généticien américain. Né le 20 mai1918 à Wildes-Barre (Pennsylvanie), Edward Lewis, diplômé du California Institute of Technology (1942) où il a étudié sous la direction d'Alfred Sturtevant, effectue sa carrière d'enseignant dans cette institution à partir de 1946. Lewis s'est attaqué au problème des rapports entre génétique et embryologie. Dans les années 1940 à 1950, quand il a commencé ses trav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-b-lewis/#i_88369

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurogenèse et évolution

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 10 350 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Du S.N.C. des invertébrés à celui des vertébrés »  : […] La différence fondamentale entre les systèmes nerveux de ces deux groupes de métazoaires est plus immédiatement sensible à l'observateur si l'on en considère la morphologie générale plutôt que les propriétés fonctionnelles des neurones, voire de l'organisation synaptique. En effet, si comme nous l'avons dit plus haut des différences certaines existent pour celles-ci, elles ne sont pas toujours fac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurogenese-et-evolution/#i_88369

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 131 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Origine »  : […] Embryologiquement, la rétine est une expansion du cerveau, et c'est le seul élément du globe oculaire à présenter une origine neurale. À la troisième semaine du développement embryonnaire (embryon de 3 mm), apparaissent, au niveau du cerveau intermédiaire, deux vésicules optiques primitives , évagination du tube neural auquel elles restent reliées par un pédoncule (cf.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeil-humain/#i_88369

OURSINS

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 4 376 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Reproduction et développement »  : […] Les sexes sont séparés et les rares cas d'hermaphrodisme sont anormaux. Les sexes sont difficiles à identifier ; le dimorphisme sexuel, lorsqu'il existe, est léger. Les oursins possèdent un cycle génital annuel de quelques mois et pendant une période déterminée ; dans l'hémisphère Nord, la ponte s'effectue au printemps et en été. Certaines espèces sont incubatrices et logent leurs œufs dans des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oursins/#i_88369

PARTHÉNOGENÈSE, en bref

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 248 mots

En étudiant la reproduction chez les pucerons, Charles Bonnet (1720-1793) observait que les individus femelles de cette espèce sont capables de donner la vie sans être fécondés par les mâles : il venait de mettre en évidence la parthénogenèse. Cette découverte l'amena à réfléchir sur la genèse du vivant. En effet, que le jeune puceron issu du corps maternel en soit une copie minuscule, pourrait si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthenogenese-en-bref/#i_88369

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Embryologie »  : […] L'organe peau résulte de la réunion de deux tissus d'origine embryologique différente : l'épiderme, qui provient de l'ectoderme, et le derme et l'hypoderme, qui proviennent du mésoderme. L'embryon n'est tout d'abord couvert que d'une simple assise cellulaire qui devient double entre la cinquième et la septième semaine. Vers le troisième mois, la couche basale, où se font les divisions cellulaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/#i_88369

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

  • Écrit par 
  • Vincent LAUDET
  •  • 3 826 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'émergence du concept de perturbateur endocrinien »  : […] Avant de présenter les résultats des recherches entreprises sur ces molécules, il est utile d'examiner comment le concept de perturbateur endocrinien a émergé. Ce sont principalement deux lignes de recherche très différentes qui ont permis aux scientifiques de réaliser que de très petits changements dans l'activité des systèmes endocriniens pouvaient avoir des conséquences graves en termes de repr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perturbateurs-endocriniens/#i_88369

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « De la spéculation à l’observation scientifique des embryons »  : […] De tout temps, science et philosophie ont repéré dans l’origine de la vie un enjeu crucial, où convergent et se combattent théories, croyances et idéologies, étayées de traditions historiques et d’appareils observationnels. Au xvi e  siècle, presque toutes les connaissances sur la reproduction, les organes sexuels, les rôles du mâle et de la femel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_88369

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 308 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  De l'embryon au fœtus »  : […] Dans l'espèce humaine, l'œuf fécondé (fig. 1 ) migre à travers la trompe, et ne s'implante que vers le huitième jour dans la muqueuse utérine (nidation). Pendant ces sept jours d'autonomie, des divisions cellulaires successives ont partagé la masse ovulaire en une centaine de cellules, sans augmentation du volume global. Du fait de la duplication chromosomique qui précède chaque division, toutes l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_88369

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mort cellulaire programmée »  : […] La formation des neuf cent cinquante-neuf cellules définitives de Caenorhabditis est accompagnée de la mort de cent trente et une cellules temporaires. Ces morts cellulaires sont précisément contrôlées : dans le développement normal de tous les animaux, ce sont toujours les mêmes cellules qui meurent, au même emplacement et au même moment du développement. Les cellules mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_88369

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves animales

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jean-Marie VERNIER
  •  • 7 466 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Réserves destinées au développement embryonnaire de l'animal »  : […] Une certaine ambiguïté dans la terminologie règne à propos des réserves de l'œuf animal, qui sont désignées dans leur ensemble par le terme de vitellus. La nature, la quantité, la distribution du vitellus varient considérablement selon les groupes zoologiques. La présence du vitellus, l'importance de sa masse, sa répartition et le degré de sa ségrégation d'avec le cytoplasme pur contenant le no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-animales/#i_88369


Affichage 

Annexes de l'embryon de poulet

dessin

Schéma montrant la disposition des annexes de l'embryon de poulet 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Annexes d'un embryon humain

dessin

Schéma montrant la disposition des annexes d'un embryon humain 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Branchiostoma (embryon)

dessin

Développement embryonnaire de Branchiostoma(coupes sagittales schématiques) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Complexe génique achaete-scute

dessin

Comparaison d'embryons : un arthropode (a) et un vertébré (b) Les embryons sont vus en coupe transversale Leurs patrons d'expression de gènes homologues sont inversés selon l'axe dorso-ventral L'embryon d'insecte (a) est en position normale (face dorsale en haut), et l'embryon de vertébré (b)... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cœur de l'embryon humain : cloisonnement longitudinal

dessin

Cloisonnement longitudinal du cœur de l'embryon (vu de face en coupe) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Développement de l'embryon

dessin

Développement de l'embryon : formation de l'amnios et des différents feuillets embryonnaires A : pôle antérieur ; P : pôle postérieur ; D : face dorsale ; V : face ventrale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Développement sexuel chez l'homme et la femme

diaporama

Développement de l'appareil génital humain 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon de murin

dessin

Jeune embryon de murin, au stade trophoblaste 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon de poulet : annexes

dessin

Schéma montrant la disposition des annexes de l'embryon de poulet 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Embryon humain : quatorzième jour

dessin

L'embryon au 14ejour : du 2eau 7ejour, après la nidation, les villosités du futur placenta sont nées du trophoblaste ; du 9eau 11ejour, les cellules du bouton embryonnaire ménagent entre elles une cavité (cavité amniotique) Sa voûte est une mince membrane (amnios), son plancher sera... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Formes larvaires

dessin

Formes larvaires des Échinodermes (d'après J Müller) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gastrulation

diaporama

Modalités de la gastrulation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gastrulation chez les oiseaux

diaporama

Gastrulation chez les Oiseaux 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gastrulation chez l'oursin

dessin

Gastrulation chez l'oursin (d'après Houillon) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gastrulation chez un embryon d'amphibien

dessin

Gastrulation chez un embryon amphibien vu en coupe médiane 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gènes homéotiques

dessin

Les gènes homéotiques : localisation chromosomique et expression dans l'embryon de drosophile (d'après : McGinnis et Kuziora, 1994) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gonades : stade initial

dessin

Stade initial du développement des gonades : coupe transversale de la région lombaire d'un embryon humain âgé de 5 semaines 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Membrane placentaire

diaporama

Schéma de la disposition des constituants de la membrane placentaire 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Migration des cellules de la crête neurale

dessin

Migration des cellules de la crête neurale, depuis le tube neural (en position dorsale) jusqu'au tube entérique (ventral) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Oursin (développement larvaire)

dessin

Développement larvaire d'un oursin 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sac ovulaire renfermant un embryon humain

dessin

Sac ovulaire renfermant un embryon humain d'environ 10 mm de long Observez les nombreuses villosités hérissant le chorion « chevelu » 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Segmentation : modalités et résultats

diaporama

Modalités et résultats de la segmentation A désigne le pôle animal et V le pôle végétatif 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Segmentation de l'œuf de grenouille (1) (2) (3)

photographie

(1) Deuxième division Un sillon de séparation entre deux grosses cellules issues de l'œuf commence à se former (2) Une troisième division détermine l'inégalité des cellules de l'embryon (3) Après une nouvelle division, l'embryon est nettement bipolarisé 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Segmentation de l'œuf de grenouille (4)

photographie

Les divisions successives ont pour effet de rapetisser les cellules filles, formant ainsi une morula 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Segmentation de l'œuf de grenouille (5)

photographie

Stade d'invagination d'une partie de l'embryon de dehors en dedans, ou blastula 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Œuf de poule

diaporama

Structure et segmentation de l'œuf de poule 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Œufs : divers exemples

dessin

Différents types d'œuf 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Annexes de l'embryon de poulet
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Annexes d'un embryon humain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Branchiostoma (embryon)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Complexe génique achaete-scute
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cœur de l'embryon humain : cloisonnement longitudinal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Développement de l'embryon
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Développement sexuel chez l'homme et la femme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Embryon de murin
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Embryon de poulet : annexes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Embryon humain : quatorzième jour
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Formes larvaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gastrulation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Gastrulation chez les oiseaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Gastrulation chez l'oursin
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gastrulation chez un embryon d'amphibien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gènes homéotiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gonades : stade initial
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Membrane placentaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Migration des cellules de la crête neurale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Oursin (développement larvaire)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sac ovulaire renfermant un embryon humain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Segmentation : modalités et résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Segmentation de l'œuf de grenouille (1) (2) (3)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Segmentation de l'œuf de grenouille (4)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Segmentation de l'œuf de grenouille (5)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Œuf de poule
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Œufs : divers exemples
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin