EMBOLIE

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rupture de plaque »  : […] La chape fibreuse qui couvre la plaque peut rompre. Le sang circulant est alors mis en contact avec la profondeur de la lésion, ce qui a deux conséquences : d'une part, du sang sous forte pression peut s'engouffrer dans la brèche pour former un hématome, parfois volumineux, à l'intérieur de la plaque ; d'autre part et surtout, la barrière de l'endothélium étant désunie, le système d'hémostase (c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_11730

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Circulation pulmonaire »  : […] Les expériences utilisant le dispositif du cœur-poumon isolé montrent que la circulation pulmonaire peut être influencée par la composition chimique du sang qui la parcourt. Mais, le plus souvent, les stimuli mis en jeu dépassent les marges de variations physiologiques, et il est toujours très délicat de séparer les réactions propres de la circulation pulmonaire de celles qui ne sont que le refle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_11730

CONTRACEPTION HORMONALE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 6 129 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vingt décès annuels pour quatre millions d'utilisatrices »  : […] Dès le début des années 1990, des chercheurs avaient émis des réserves sur les pilules de troisième génération. En 1995, quatre études épidémiologiques indépendantes concluaient à un risque de phlébites et d'embolies veineuses plus élevé avec ces pilules qu'avec celles de deuxième génération. Ces données ont été confirmées depuis lors, notamment par une grande étude danoise publiée récemment dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contraception-hormonale/#i_11730

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La maladie thrombo-embolique »  : […] L'exploration de l'arbre vasculaire à la recherche de thromboses est réalisée selon une approche indirecte, où les marqueurs vasculaires montrent le ralentissement ou l'interruption du flux sanguin. Les microsphères d'albumine marquées au technétium 99m servent à la réalisation des scintigraphies de perfusion pulmonaire. Par comparaison avec les mêmes images scintigraphiques de la ventilation pul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_11730

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La petite circulation »  : […] En même temps que les bronches apportent l'air, le sang veineux est conduit dans le poumon jusqu'aux alvéoles par un système artériel spécial ( artère pulmonaire et ses branches) raccordé au cœur droit. L'artère pulmonaire se ramifie exactement sur le même mode que les bronches, en donnant des artérioles qui se résolvent en très fins capillaires entourant les alvéoles. L'élément moteur du circuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_11730

THROMBOSES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN
  •  • 2 690 mots

Dans le chapitre « Traitement »  : […] L' embolie pulmonaire appelle à pratiquer un examen radiographique des poumons ou, mieux, une tomodensitométrie (scanner hélicoïdal) qui permet d'instituer un traitement adéquat tenant compte par ailleurs de la réaction fibronolytique physiologique (présence de (D-dimères). Du fait qu'une thrombose veineuse est liée à une formation de prothrombinase active importante associée souvent à un défaut d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thromboses/#i_11730

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les embolies artérielles »  : […] Les embolies artérielles réalisent également une ischémie aiguë, mais, à la différence des thromboses artérielles, l'arrêt circulatoire est dû à la migration d'un caillot provenant le plus souvent du cœur gauche (rétrécissement mitral dans la majorité des cas). Cet embol, propulsé à grande vitesse dans le torrent aortique, s'engage dans des artères de plus en plus étroites et finit par s'arrêter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaisseaux-sanguins-et-lymphatiques/#i_11730