FAURE ÉLIE (1873-1937)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une histoire « organique » de l'art

Élie Faure est né à Sainte-Foy-la-Grande, en Gironde, en 1873. Il a été élève de Bergson au lycée Henri-IV. Il est médecin en 1899, mais cette profession ne sera pour lui qu'une garantie financière ; il se mêle à la vie politique et artistique et devient critique d'art en 1902. Dans le cadre des universités populaires, il professe un cours d'histoire de l'art qui sera la base de son œuvre écrite. Après la guerre de 1914, il se consacre à l'écriture et à une activité politique dont le point culminant est son appui aux républicains espagnols. Il meurt à Paris.

L'œuvre d'Élie Faure englobe les divers domaines des arts plastiques de tous les pays et de toutes les époques : peinture, sculpture, architecture et, à un moindre degré, la danse, la musique et le cinéma. Dans quel genre ranger cette activité de trente années ?

Si l'on s'en tient à la classification admise en France depuis le xixe siècle, on dira qu'Élie Faure a été surtout critique d'art. Il est vrai qu'il collabore à L'Aurore, où il exerce son talent de « journaliste spécialisé dans la vie artistique ». Là, il peut commenter, juger, apprécier les expositions antérieures à la guerre de 1914. Mais cette activité, soumise à l'urgence quotidienne, le caractériserait mal : son dessein est plus profond et plus ambitieux. De la critique d'art, il conserve l'attention à la nouveauté et la rapidité du jugement : il saisira tout de suite le rôle de l'art nègre ou la portée du cinéma. Sa véritable entreprise, c'est un regard sur toute l'histoire de l'art, de la préhistoire à ses manifestations contemporaines. Entreprise absolument nouvelle en France, où la critique n'avait jamais tenté de se mesurer à des domaines qui semblaient réservés aux historiens d'art allemands. Car cette tradition est absolument ignorée au moment où l'on vient de créer les premières chaires d'histoire de l'art, discipline que l'Université française accepte mal alors que la critique d'art jouit, depuis Baudelaire, d'un grand prestige auprès du public des amateurs.

P [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : maître de conférences de sociologie à l'université de Paris-VIII

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri PERETZ, « FAURE ÉLIE - (1873-1937) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-faure/