ÉLÉMENTS NATIFS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Données physico-chimiques générales

Les éléments qui existent fréquemment à l'état natif sont ceux qui montrent peu d'affinité pour les autres, le soufre et l'oxygène notamment. Dans le cas des éléments natifs, les liaisons entre atomes du même élément sont généralement plus fortes que celles qu'ils pourraient établir avec les atomes d'autres éléments. Ce sont toujours les combinaisons mettant en jeu les liaisons les plus fortes qui sont les plus stables ; c'est pourquoi ces éléments restent le plus souvent à l'état natif, au lieu de cristalliser sous forme de sulfures, d'oxydes, etc. Afin de comprendre l'inertie chimique des éléments natifs, leur peu d'affinité pour les autres éléments, il faut tenir compte avant tout de leur structure atomique. On peut remarquer en première approximation que les gaz rares, dont l'inertie chimique est pratiquement totale, ont une couche électronique externe saturée. Cependant le degré de saturation de la couche externe n'est pas le seul facteur à considérer. Il faut faire intervenir les quatre nombres quantiques définissant chaque électron, et également des facteurs tels que le potentiel ionique, les rayons atomique et ionique. Par ailleurs, la cristallisation dans la croûte terrestre d'un élément, soit à l'état natif, soit combiné à tel ou tel autre élément, est en étroite relation avec les conditions physico-chimiques du milieu de formation (température, pression, composition chimique, pH, etc.).

Quelques-unes des propriétés physiques des principaux minéraux natifs sont indiquées dans le tableau. Tous, sauf le graphite et le soufre, cristallisent dans le système cubique. La dureté des minéraux natifs est très variable, puisque le diamant est le plus dur des minéraux connus, alors que le graphite et l'or sont parmi les plus tendres. Les métaux natifs sont remarquables par leur densité très élevée. Cette propriété est mise à profit lors de leur exploitation, car elle permet de les séparer facilement des autres minéraux.

Minéraux natifs

Minéraux natifs

Tableau

Propriétés physiques des minéraux natifs. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Minéraux natifs

Minéraux natifs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Platine

Platine
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Graphite

Graphite
Crédits : James St. John/ flickr ; CC-BY

photographie





Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chargé de recherche au C.N.R.S., au Laboratoire de géologie appliquée de l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  ÉLÉMENTS NATIFS  » est également traité dans :

ARGENT, métal

  • Écrit par 
  • Robert COLLONGUES
  •  • 5 186 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « État naturel »  : […] L'argent est disséminé sur toute la surface de la Terre. C'est cependant un métal très rare qui ne vient qu'au 63 e rang dans l'ordre d'abondance des éléments de l'écorce terrestre. Il existe aussi dans l'eau de mer à une concentration correspondant sensiblement à la solubilité du chlorure (10 -5 g/l), et on l'a signalé dans les pierres météoriques. Les principales espèces minéralogiques considé […] Lire la suite

BRONZE & FER, âges

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN
  •  • 3 284 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'utilisation précoce des métaux natifs »  : […] Certaines roches de couleur ont depuis très longtemps attiré l'attention des hommes : l'ocre, par exemple, qui est un oxyde de fer, ou quelques pierres bleues ou vertes, qui sont des carbonates de cuivre, azurite ou malachite. Mais il faut signaler aussi certains métaux natifs comme le cuivre, l'or, le platine et le fer météoritique. Ce sont les premiers métaux qui semblent avoir été travaillés. D […] Lire la suite

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 199 mots
  •  • 4 médias

Parce qu'il existe, comme l'or et l'argent, à l'état natif, le cuivre est l'un des métaux les plus anciennement connus, sans doute le premier à avoir été travaillé. Des objets de cuivre datant du IX e  millénaire avant J.-C. ont été mis au jour en Irak. Sa métallurgie semble dater du V e  millénaire, et on peut parler d'un Âge du cuivre antérieur à l'Âge du bronze. Le cuivre est aujourd'hui, par […] Lire la suite

MÉTALLURGIE

  • Écrit par 
  • Adrienne R. WEILL
  •  • 6 882 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les métaux natifs »  : […] La première rencontre de l'homme et du métal se situerait – il y a quelque dix ou onze mille ans – au bord d'un torrent alluvionnaire, dans le massif d'Elbourz ou celui du Taurus. À la recherche de galets chatoyants, l'homme vit briller une pépite d'or qui n'était pas une pierre comme les autres, ni par son aspect, ni au toucher. Une autre pierre, moins brillante, plus rouge, pliait aussi sous les […] Lire la suite

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Éléments natifs »  : […] Une soixantaine d'éléments et d'alliages existent à l'état natif ; certains comme l'or, l'argent, le soufre, le carbone (graphite et diamant) ont une grande importance économique. Les métaux natifs ont un fort éclat métallique, des densités élevées ; ils sont malléables et ne présentent pas de clivages. Ils sont souvent cristallisés en rameaux, en dendrites, en filaments. […] Lire la suite

OR

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 2 344 mots
  •  • 2 médias

À l'état fondamental, l'or, de symbole chimique Au et de numéro atomique 79, est caractérisé par la saturation de la sous-couche 5 d et la présence d'un électron célibataire en 6 s . En fait, l'effet écran très limité de la sous-couche 5 d entraîne pour le noyau une charge effective élevée : de tous les éléments dont la sous-couche périphérique  s ne comporte qu'un seul électron, l'or est celu […] Lire la suite

PLATINE ET PLATINOÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GUERLET, 
  • Roger LACROIX, 
  • Jean-Louis VIGNES
  • , Universalis
  •  • 3 049 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Minéralogie et propriétés »  : […] Le platine est considéré comme un élément natif quoiqu'il ne soit jamais pur à 100 p. 100. Sa forme brute contient normalement des quantités d'autres éléments. Les cristaux de platine pur sont très rares, et en général, le platine se trouve sous forme de pépites. La source la plus répandue de platine provient de dépôts « placers » (zones d’alluvions). La variété habituelle de platine natif est le […] Lire la suite

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sources et production du soufre »  : […] Aujourd'hui, le soufre est extrait des gisements où il est à l'état natif, des sulfures minéraux, des gaz naturels contenant de l'hydrogène sulfuré et des pétroles bruts. La préparation du soufre à partir des calcarones (fours à ciel ouvert) a pratiquement disparu. Les sulfates de calcium et de fer ne servent plus guère à la fabrication de l'anhydride sulfureux, qui peut être lui-même une source d […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guy ROGER, « ÉLÉMENTS NATIFS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-natifs/