ÉLECTRE, Jean GiraudouxFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Giraudoux et le mythe d'Électre

Héritière d'une tradition qui remonte à Homère et, pour le théâtre, au moins, au ve siècle avant J.-C., la pièce de Giraudoux constitue l'une des variantes les plus récentes d'un mythe extrêmement fécond, surtout si on le rapporte à la légende des Atrides. Eschyle a consacré Les Choéphores, deuxième partie de sa trilogie L'Orestie, à la vengeance d'Oreste, sur ordre du dieu Apollon. Suivent deux Électre, l'une de Sophocle, l'autre d'Euripide, dont l'ordre demeure incertain. Il est tentant de supposer la version de Sophocle antérieure à celle d'Euripide, ce qui permettrait de conclure à un renforcement progressif du rôle d'Électre : assez passive et plutôt rétive au meurtre chez Eschyle, haineuse et participante active chez Sophocle, humiliée et véritable instigatrice chez Euripide.

À l'Âge classique, si le sujet inspire de nombreuses tragédies, la plupart se contentent d'imiter les trois grands tragiques grecs. Tout au plus peut-on relever une Électre de Crébillon (1708) et un Oreste de Voltaire (1750). Si le mythe continue d'essaimer tout au long du xixe siècle, notamment chez les romantiques anglais et allemands, c'est dans les premières décennies du xxe siècle que sa réactualisation va produire des œuvres véritablement marquantes. En 1909, est créé à Dresde l'opéra Elektra, de Richard Strauss, sur un texte de Hugo von Hofmannsthal très inspiré par la psychanalyse, comme le sera, en 1931, la trilogie de l'Américain Eugene O'Neill, Le deuil sied à Électre, située pendant la guerre de Sécession. En France, à partir des années 1930, la mode est à l'Antique. Cette vague d'Œdipes (Gide, Anouilh, Cocteau), d'Antigones (Anouilh, Cocteau), d'Électres et d'Orestes (Giraudoux, Sartre) peut s'expliquer par des raisons profondes. Alors que reste vif le souvenir de la boucherie de l [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « ÉLECTRE, Jean Giraudoux - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/electre-jean-giraudoux/