ELDORADO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La quête de l'Eldorado

Aux origines de la légende de l'Eldorado, on a voulu placer un fait véridique. Selon un récit de Gonzalo Fernández de Oviedo, les conquérants espagnols de Quito avaient entendu raconter, en 1534, qu'une tribu des hautes terres de Cundinamarca (dans l'actuelle Colombie) célébrait chaque année une cérémonie au cours de laquelle un cacique au corps recouvert de poudre d'or se baignait dans les eaux d'un lac sacré et y jetait, en offrande aux dieux, des objets d'or et d'argent. De là, la légende d'une contrée aux richesses fabuleuses... En fait, l'histoire du cacique couvert d'or (El Dorado) ressemble bien à une explication a posteriori. L'imagination des conquérants, bien avant 1534, situait dans les profondeurs inconnues du continent les richissimes royaumes de Meta, de Manoa, des Omeguas, de Cuarica, qui étaient peut-être les images déformées de l'empire inca ou des civilisations chibcha.

Dès 1531, Diego de Ordás avait entrepris de remonter l'Orénoque, pour atteindre le Meta ; ses anciens lieutenants Herrera et Ortal, stimulés par la conquête du Pérou, firent de nouvelles tentatives qui échouèrent tragiquement devant l'obstacle des jungles insalubres et l'hostilité des Indiens.

Plus à l'ouest, d'autres expéditions partirent de Coro, capitale du Venezuela concédé à la banque allemande des Welser, vers les richesses supposées de l'Occident. Ambroise Alfinger pénétra jusqu'au río Magdalena et entrevit les tribus chibcha, mais se fit tuer au retour (1529-1533). Son compatriote Jorge de Spira (de son vrai nom Hohermuth) atteignit le río Meta puis le Guaviare et arriva au pied des Andes, mais dut regagner Coro en 1538 après avoir perdu la plupart de ses hommes (1535-1538).

Son rival Nicolas Federmann ne fut guère plus heureux : après deux ans d'efforts, il franchit les Andes et arriva sur le haut plateau de Bogota (1537-1539) ; mais les riches royaumes chibcha étaient déjà occupés par Gonzalo Jiménez de Quesada, qui, venu de Santa Marta par le río Magdale [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître assistant à l'École pratique des hautes études, directeur du Centre d'études prospectives et d'informations internationales

Classification


Autres références

«  ELDORADO  » est également traité dans :

GUYANE

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉZY
  •  • 2 341 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Étonnante longévité de cette possession française outre-mer »  : […] La Guyane constitue, sur le plan maritime, un verrou commercial et stratégique essentiel, au cœur de l'océan Atlantique, et la ville de Kourou peut se vanter d'être le « spatioport de l'Europe ». La France ne possède aujourd'hui que 4,5 p. 100 du bouclier guyanais, circonscrit par les fleuves Orénoque, río Negro et Amazone, alors qu'elle en revendiquait, jusqu'en 1900, près de 25 p. 100. Le décala […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guyane/#i_23671

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN
  • , Universalis
  •  • 23 161 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les proto-États des Andes du Nord »  : […] Dans les Andes du Nord, deux régions ont dépassé le niveau d'organisation des chefferies sub-andines auquel sont demeurés la plupart des groupes préhispaniques jusqu'à la conquête espagnole. Dans le haut plateau du Boyaca, les Muiscas développent un proto-État régi par deux chefs se partageant le pouvoir : le Zipa, dans la région de Bogota au sud, et le Zaque, dans celle de Tunja au nord. Les Mui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-sud/#i_23671

QUESADA GONZALO JIMÉNEZ DE (1509-1579)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 411 mots

Conquistador espagnol, né en 1509 à Cordoue ou Grenade, mort le 16 février 1579 à Mariquita en Nouvelle-Grenade (auj. Colombie). Après avoir suivi une formation de juriste à Grenade, Gonzalo Jiménez de Quesada fait voile vers le Nouveau Monde en 1535 pour occuper le poste de magistrat en chef de la colonie de Santa Marta, sur la côte caraïbe. Ne disposant d'aucune expérience militaire, Quesada co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonzalo-jimenez-de-quesada/#i_23671

Pour citer l’article

Jean-Pierre BERTHE, « ELDORADO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eldorado/