ÉLASTINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Structure moléculaire

L'analyse d'acides aminés de l'élastine fibreuse insoluble fait apparaître une prépondérance de résidus apolaires (glycine, proline, alanine, valine, phénylalanine, isoleucine, leucine). Les acides aminés polaires tels que l'aspartate, le glutamate, la lysine et l'arginine ne représentent que 5 p. 100 de sa composition. Cette prédominance d'acides aminés apolaires dans sa composition est caractéristique de l'élastine et représente l'un des critères utilisés pour son identification biochimique. L'élastine contient en outre deux hétérocycles azotés – la desmosine et l'isodesmosine – assurant les liaisons intercaténaires spécifiques de l'élastine dans le tissu conjonctif.

L'élastine, tout comme les autres constituants de la matrice intercellulaire, est synthétisée par des formes différenciées du fibroblaste (chondrocytes du cartilage, cellules musculaires lisses de la paroi artérielle, fibrocyte du derme, etc.) sous la forme d'un précurseur soluble désigné tropoélastine. La tropoélastine est constituée d'une seule chaîne polypeptidique comprenant environ huit cents résidus d'acides aminés dont la séquence a été partiellement élucidée. La tropoélastine possède une composition d'acides aminés identique à celle de l'élastine fibreuse insoluble hormis une plus forte proportion de résidus lysine. Sous l'action d'un enzyme, la lysyl-oxydase, dont les cofacteurs sont le cuivre et le pyridoxal phosphate, certains des résidus lysine de la tropoélastine vont subir une désamination oxydative, et une série de condensations successives (non catalysées enzymatiquement) conduiront à la formation de la desmosine ou de l'isodesmosine. Desmosine ou isodesmosine relient deux chaînes polypeptidiques de tropoélastine (4 ou 5 moitiés de desmosine par chaîne polypeptidique).

Les études séquentielles effectuées sur la tropoélastine ont révélé l'existence d'enchaînements répétitifs d'acides aminés apolaires. Le pentapeptide valine-proline-glycinevaline-glycine se répète onze fois dans une portion de la molécule. L'hex [...]


Médias de l’article

Tropoélastine

Tropoélastine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Élastogenèse

Élastogenèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chargé de recherche au C.N.R.S.
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., docteur en médecine, docteur ès sciences, directeur de laboratoire de biochimie du tissu conjonctif à la faculté de médecine, université de Paris-Val-de-Marne.

Classification


Autres références

«  ÉLASTINE  » est également traité dans :

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés des vaisseaux »  : […] Les parois vasculaires comportent généralement trois couches de tissus. De l'intérieur vers l'extérieur, on y trouve : un endothélium constitué d'une seule couche de cellules aplaties ; une media comportant des fibres élastiques (élastine) et du tissu musculaire lisse ; une adventice externe conjonctive contenant des fibres de collagène. L'élastine des vertébrés (ou les substances elastin-lik […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_16632

CONJONCTIF TISSU

  • Écrit par 
  • Albert POLICARD
  •  • 3 015 mots

Dans le chapitre « Les formations élastiques »  : […] Leur connaissance est due à la description par J. Hunter en 1786 des faisceaux et ligaments élastiques des grands mammifères. Cloquet (1810) distingue le tissu élastique du tissu fibreux, ce que n'avait pas fait Bichat. Dans ce tissu, Henle (1841) reconnaît des fibres spéciales, distinctes des fibres conjonctives, auxquelles s'appliquent des colorations spécifiques (orcéine de Tanzer, 1891, et fuc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissu-conjonctif/#i_16632

MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Jacqueline LABAT-ROBERT, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 2 392 mots
  •  • 6 médias

La matrice intercellulaire est une substance qui se trouve chez les animaux pluricellulaires dans les espaces intercellulaires, et les tissus riches en matrice ont été désignés comme «  tissus conjonctifs ». Cette matrice est composée de quatre familles de macromolécules, les collagènes et l' élastine formant une trame de protéines fibreuses, dont les interstices sont remplis par les protéoglycann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matrice-intercellulaire-matrice-extracellulaire/#i_16632

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le derme »  : […] Le derme est responsable de la résistance et de la souplesse de la peau. Le cuir est fabriqué à partir du derme des animaux. Le derme est un tissu fibreux composé principalement de collagène et de fibres élastiques synthétisées et sécrétées par des cellules spécialisées, les fibroblastes. Il existe de nombreux types de collagènes. Le type I prédomine dans le derme moyen, le type III dans la peau f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/#i_16632

Voir aussi

ALANINE    DESMOSINE    ISODESMOSINE    LYSINE    LYSYLE OXYDASE    TROPOÉLASTINE

Pour citer l’article

William HORNEBECK, Ladislas ROBERT, « ÉLASTINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastine/