E.N.S.O. (El Niño-Southern Oscillation)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le phénomène El Niño

À la fin du xixe siècle, les géographes se sont intéressés à l'existence d'un courant chaud côtier localisé entre les ports de Paita et de Pascayamo le long de la côte péruvienne, dans le sud-est du Pacifique. Mais ce phénomène avait déjà été observé pour la première fois au milieu du xvie siècle par les explorateurs espagnols. L'apparition de ce courant à la période de Noël est à l'origine du nom qui lui a été attribué : El Niño, l'Enfant Jésus.

El Niño

Vidéo : El Niño

Vidéo

"Habituellement, dans le Pacifique, le niveau de la mer est plus haut à l'ouest qu'à l'est en raison des alizés (vent d'est) qui poussent les eaux vers l'ouest de l'océan. Les eaux transportées vers l'ouest sont remplacées à l'est le long des côtes de l'Amérique du Sud par des eaux froides... 

Crédits : VMGROUP

Afficher

Plus récemment, l'appellation El Niño est donnée uniquement aux anomalies positives importantes de la température de la surface de l'océan Pacifique central et oriental. Ces anomalies se produisent d'ailleurs sur des échelles de temps allant du biennal au décennal. En effet, tous les deux à douze ans environ, une grande partie de l'océan Pacifique tropical « attrape la fièvre ». Il s’ensuit des perturbations de l'atmosphère globale avec modification du temps, d'abord dans les pays riverains du Pacifique. Les conséquences socio-économiques et écologiques sont catastrophiques. Par exemple, aux États-Unis, les orages deviennent plus nombreux le long de la côte californienne, et des pluies intenses inondent le Centre-Sud avec des glissements de terrain. En revanche, les hivers qui suivent ces anomalies sont en général plus doux dans le Nord-Est. La sécheresse domine le long de la bordure ouest du Pacifique, y compris en Indonésie où les eaux de surface se refroidissent. Des feux de forêts font rage à Bornéo (Kalimantan) et en Australie orientale, où des tempêtes de poussière sont observées, notamment dans la région de Melbourne. Le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud, les eaux, qui sont normalement les plus productives du monde, deviennent plus chaudes et s'appauvrissent donc en éléments nutritifs, ralentissant ainsi la production primaire du phytoplancton. Au large du Pérou, les petits pélagiques [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

El Niño

El Niño
Crédits : VMGROUP

vidéo

Propagation d'El Niño (E.N.S.O.)

Propagation d'El Niño (E.N.S.O.)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : expert climat, environnement et applications multidisciplinaires, L.D.E.O., université Columbia, New York

Classification

Autres références

«  E.N.S.O. (El Niño-Southern Oscillation)  » est également traité dans :

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 814 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les circulations transverses, El Niño et l’oscillation australe »  : […] Si la circulation atmosphérique moyenne traduit l’effet des principaux acteurs du climat de la planète et a pour principal objet un transport d’énergie de l’équateur vers les pôles, les interactions entre l’atmosphère et les océans peuvent aussi engendrer des circulations transverses ayant des répercussions importantes sur le climat de certaines régions. Ce type de circulation a été mis en évidenc […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La circulation générale de l'atmosphère »  : […] Les traits essentiels de la circulation de l'atmosphère suivent trois schémas  : la circulation dite de Hadley aux faibles latitudes (jusqu'aux 35 0 nord et sud), la circulation des moyennes latitudes, la circulation des régions polaires. Toujours fort dans la zone intertropicale, l'apport solaire varie fortement entre été et hiver aux moyennes latitudes, encore plus dans les régions polaires. Fa […] Lire la suite

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 243 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un vaste territoire »  : […] Le Pérou, autrefois immense vice-royaume dépendant de l'Espagne, est aujourd'hui un pays de taille moyenne : le Brésil est six fois plus grand et l'Argentine deux fois plus. Néanmoins, avec ses 1 285 216 kilomètres carrés, il est plus étendu que ses voisins andins (Bolivie, Équateur) et bien plus vaste que n'importe quel pays d'Europe occidentale. Au nord, il atteint presque l'équateur, et sa poin […] Lire la suite

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 421 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Blanchissement et variations climatiques »  : […] Les coraux sont sensibles aux variations de température de l'eau provoquées aussi bien par le changement climatique que par le phénomène El Niño. Ce dernier se caractérise par une élévation de la température de l'eau, notamment à l'est du Pacifique sud, et s'accompagne de variations de la pression atmosphérique entre l'est et l'ouest du Pacifique sud, d'où le nom d'E.N.S.O. (El Niño-Southern Osci […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves M. TOURRE, « E.N.S.O. (El Niño-Southern Oscillation) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/el-nino-southern-oscillation/