ÉGYPTEL'Égypte républicaine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Égypte : drapeau

Égypte : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Le roi Farouk

Le roi Farouk
Crédits : Hulton Getty

photographie

Réforme agraire en Égypte, 1952

Réforme agraire en Égypte, 1952
Crédits : Hulton Getty

photographie

Néguib et Nasser

Néguib et Nasser
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Nom officielRépublique arabe d'Égypte (EG)
Chef de l'ÉtatAbdel Fattah al-Sissi (depuis le 8 juin 2014)
Chef du gouvernementMoustafa Madbouli (depuis le 7 juin 2018)
CapitaleLe Caire
Langue officiellearabe

Après la guerre de Six Jours

Le 9 juin 1967, Nasser, devant ce désastre, prononce une allocution devant la télévision, dans laquelle il annonce sa démission et son remplacement par un autre Officier libre, ancien ministre de l'Intérieur puis Premier ministre, Zakaria Mohieddine, considéré comme étant en bons termes avec les Américains. Des manifestations populaires au Caire, les 9 et 10 juin, en sa faveur amènent le chef de l'État à revenir sur sa décision. La tâche la plus urgente est de réorganiser les forces armées, très éprouvées par la bataille. Le 10 juin 1967, l'Assemblée nationale ayant confirmé les pleins pouvoirs accordés en mai, le haut commandement est remanié. Le maréchal Amer et son bras droit, le ministre de la Guerre Chams ad-Din Badrane, démissionnaires le 9 juin en même temps que le chef de l'État, sont remplacés, ainsi qu'un certain nombre d'officiers dans les trois armes qui sont mis à la retraite. Au total, 654 officiers sont écartés de l'armée et 300 des services de renseignements. Ces mesures prises avec détermination suscitent une tentative de réaction des intéressés qui se regroupent autour de la personne que l'on pense intouchable du maréchal Amer, compagnon du raïs depuis la sortie de l'école militaire et lié à lui par des liens familiaux. Une tentative de prise de pouvoir est mise sur pied. Mais le chef de l'État réagit promptement et brise la conjuration. Le maréchal Amer, invité à répondre aux questions du magistrat instructeur, met fin à ses jours par le poison le 14 septembre 1967. Dès lors, les cadres de l'armée, épurés, ne font plus parler d'eux sur le plan politique.

Plusieurs décisions prises à l'extérieur vont avoir une influence indirecte sur l'évolution de la vie politique. Le sommet des responsables arabes, réuni à Khartoum à partir du 28 août 1967, décide, en même temps que la reprise des fournitures de pétrole aux clients occidentaux, le versement à la R.A.U. et à la Jordanie d'une aide financièr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 54 pages




Écrit par :

  • : docteur en science politique (Institut d'études politiques de Paris), chercheur associé au Centre d'études et de documentation économiques et juridiques, Le Caire
  • : professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  ÉGYPTE  » est également traité dans :

ÉGYPTE - Géographie

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 5 784 mots
  •  • 6 médias

Misr um al-dunya ou « l'Égypte mère du monde » se plaisent à dire les Égyptiens, soulignant l'antériorité universelle de leur civilisation, ou « l'Égypte don du Nil » selon l'expression d'Hérodote ; autant de formules qui figent les paysages des bords du Nil dans l'immuabilité. Pourtant, les mises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-geographie/

ÉGYPTE - L'Égypte arabe

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 8 895 mots
  •  • 2 médias

Deux grands événements délimitent l'histoire de l'Égypte au Moyen Âge : la conquête arabe, qui donna lieu en Orient à un gigantesque brassage de peuples sur deux continents, et la découverte de la route du cap de Bonne-Espérance, fait sans précédent dans les annales commerciales du monde, qui allait provoquer la ruine momentanée de l'Égypte. Le grand port d'Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-arabe/

ÉGYPTE - L'Égypte coloniale

  • Écrit par 
  • Nada TOMICHE
  •  • 6 521 mots
  •  • 14 médias

Les « siècles obscurs » qui commençaient, pour l'Égypte, en 1517, avec la conquête ottomane, s'achèvent brusquement, à la fin du xviiie siècle, par l'invasion de Bonaparte. Sous la domination des pachas turcs puis sous celle des beys mamelouks, le pays s'était progressivement appauvri et affaibli. L'admirable syst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-coloniale/

Voir aussi

Pour citer l’article

Sandrine GAMBLIN, Robert SANTUCCI, « ÉGYPTE - L'Égypte républicaine  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/