ÉGOSYNTONIE

NÉVROSE

  • Écrit par 
  • René DIATKINE
  •  • 4 773 mots

Dans le chapitre « Extension et limites du concept de névrose »  : […] Les formations réactionnelles ne se transforment pas obligatoirement en symptômes névrotiques, mais peuvent constituer des traits de caractère, c'est-à-dire des modes de réaction habituels au sujet, qu'il s'agisse de processus mentaux ou de formes d'action. Ces traits de caractère ont la même fonction antidépressive que les symptômes névrotiques. Ils sont généralement bien acceptés par le sujet, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose/#i_22624