HOSTOVSKY EGON (1908-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancier tchèque né en Bohême du Nord-Est, d'une famille juive, Egon Hostovský n'achève pas ses études de lettres, mais travaille dans l'édition, puis entre en 1937 aux services des Affaires étrangères. Surpris par la guerre à Bruxelles, il s'exile aux États-Unis et travaille pour le gouvernement tchécoslovaque exilé à Londres. Rentré au pays, affecté aux services diplomatiques en Norvège, il préfère, une fois de plus, l'exil au nouveau pouvoir installé en 1948 à Prague. Il se fixe aux États-Unis. Son origine, les tribulations de sa vie confrontée aux bouleversements du monde font de son œuvre de narrateur sobre et fort l'un des sommets de la littérature tchèque de ce siècle ; si elle s'inscrit dans le sillage d'un Stevenson, d'un Dostoïevski, et rappelle Kafka, elle laisse surtout pressentir la sensibilité « existentielle » occidentale.

Son premier volume de récits, La Porte fermée (Zavřené dveře, 1926), et ses romans, Le Sentier le long de la route (Stezka podél cesty, 1928), Le Ghetto en eux (Ghetto v nich, 1928), L'Offrande des Grecs (Danajsky dar, 1930), L'Ombre perdue (Ztraceny stín, 1932, film) et Le Cas du professeur Körner (Případ profesora Körnera, 1932) traitent de situations et de motifs humains où s'affirme rapidement la vision psychologique personnelle d'Hostovský, qui n'a rien des descriptions classiques mais s'apparente surtout à la psychanalyse et à la « psychologie des profondeurs » qu'elle anticipe. Dans le psychisme et le subconscient de tout homme, d'obscures pulsions le poussent à agir de manière étrange, incompréhensible, ou à ne pas agir ; les hommes souffrent de sentiments angoissants de déracinement, de solitude, d'« étrangeté » au monde, d'où la difficulté, voire l'impossibilité de communiquer avec les « autres », et les complexes de frustration, d'infériorité, voire de dédoublement. Sur ce fond complexe, un nouveau motif : le conflit adultes-enfants (ou l'antinomie rêve-réalité) apparaît comme le thème central des romans La Bande noire (Černá tlupa, 1933), L'Incendiaire (Žhář, 1935, trad. franç.) et même de l'histoire de la faillite d'u [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : chargé de cours (littérature tchèque, littérature comparée) à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Pour citer l’article

Vladimir PESKA, « HOSTOVSKY EGON - (1908-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/egon-hostovsky/