ÉGOÏSME

ANOMIE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 3 989 mots

Dans le chapitre « Le suicide anomique »  : […] Dans Le Suicide , le concept d'anomie réapparaît. Mais il fait ici l'objet d'une sorte d'analyse chimique. L'anomie de la division du travail y est séparée en deux composantes que Durkheim appelle égoïsme et anomie. Un être égoïste est celui qui tire ses règles de conduite et de vie non d'une autorité morale extérieure, mais de lui-même. En ce sens, les protestants sont plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anomie/#i_12672

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « « Le Suicide » »  : […] Dans Le Suicide , Durkheim illustre certaines des propositions essentielles qu'on voit apparaître tout au long de son œuvre. On y trouve tout d'abord une gageure : démontrer la spécificité du social à propos d'un phénomène relevant apparemment surtout de la psychologie individuelle. Mais Durkheim a beau jeu de démontrer d'une part que les thèses qui font dériver le suicide d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-durkheim/#i_12672

INSTITUTIONS

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 6 065 mots

Dans le chapitre « Ce qui est institutionnalisable et ce qui ne l'est pas »  : […] Laissant de côté les conséquences qui pourraient être tirées de la proposition précédente, quant au degré de cohérence des sociétés globales et quant à la manière dont une cohérence minimale est assurée, disons seulement que tout n'est pas institutionnalisable dans la vie sociale et que ce qui l'est le moins, c'est le système de stratification. Dès lors, il est possible de comprendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institutions/#i_12672

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 557 mots
  •  • 1 média

Intérêt pour la vie ou désintérêt de la vie, intérêt amoureux ou caractère intéressé, intérêt pour la musique, pour la politique ou pour le genre humain – dans le foisonnement des acceptions de l'intérêt, une première orientation nous vient de par son emploi au sens de « dommage » dans la langue des xiii e et xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sciences-humaines/#i_12672

INTÉRÊT (sociologie)

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 1 333 mots

Les usages les plus anciens du mot « intérêt » en français, attestés dès le xiii e  siècle, sont d’ordre financier (profit du prêt d'argent) ou juridico-économique (dommages et intérêts). Ce n’est qu’au xvi e  siècle, que réapparaît le sens large issu du latin : « Ce qui importe, ce qui convient e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sociologie/#i_12672

MŒURS

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 7 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Individualisme et égoïsme : le problème de l'anomie »  : […] La fragilité des mœurs, qui les expose à la corruption, tient à la nature des sentiments qui règlent nos conduites morales. On peut en distinguer trois principaux, dont l'importance a été soulignée au cours de l'exposé précédent. La conception classique de la moralité fait la part plus large au civisme. Les Romains ou les Spartiates sont moraux parce qu'ils font passer avant leur intérêt particuli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moeurs/#i_12672

POLITIQUE - La philosophie politique

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 10 294 mots

Dans le chapitre « Platon »  : […] Il s'agit donc de découvrir un mode de vie en commun qui maintienne la paix à l'intérieur au moyen d'une éducation telle que chacun place l'intérêt général au-dessus de son intérêt particulier. Or ce résultat ne peut pas être atteint dans tous les cas ; les hommes, naturellement égoïstes et égocentriques, cherchent le plaisir des sens et les satisfactions de l'amour de soi, la richesse et l'honne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-philosophie-politique/#i_12672

STIRNER MAX (1806-1856)

  • Écrit par 
  • Henri ARVON
  •  • 2 147 mots

Dans le chapitre « Critique de l'idéalisme »  : […] L'histoire de l'humanité se divise pour Stirner en trois périodes successives : le réalisme, l'idéalisme et l'égoïsme. Le centre de gravité de cette triade dialectique se situe autour de la négation, représentée par le deuxième moment. Stirner s'efforce de faire basculer vers l'égoïsme l'idéalisme, qui, avec l' Essence du christianisme (1841) de Feuerbach, vient d'atteindre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-stirner/#i_12672

UTILITÉ PRINCIPE D'

  • Écrit par 
  • Francisco VERGARA
  •  • 2 292 mots

Dans le chapitre « Une théorie éthique et non une théorie psychologique »  : […] Souvent mal comprise, la doctrine utilitariste est parfois caricaturée (les utilitaristes mépriseraient les plaisirs de l'esprit, par exemple) ou confondue avec des théories qui relèvent de la psychologie, et non de l'éthique. Le principe d'utilité est ainsi fréquemment confondu avec la théorie de l'égoïsme universel de l'homme, cette théorie psychologique qui prétend expliquer toutes les actions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-d-utilite/#i_12672