ORTHODOXE ÉGLISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Moines du mont Athos (Grèce), vers 1930

Moines du mont Athos (Grèce), vers 1930
Crédits : Hulton Getty

photographie

Monastère de Starvo

Monastère de Starvo
Crédits : George Chan, Getty Images

photographie


La théologie et la spiritualité

Dans la grande tradition orthodoxe, on ne peut distinguer théologie et spiritualité : l'orthodoxie est aussi une « ortho-praxie » ; la parole biblique et théologique ne peut se séparer de la vie : elle se consomme eucharistiquement dans l'expérience liturgique, elle s'intériorise dans une vie spirituelle qui signifie « vie en Christ », dans le Saint-Esprit. « Toute parole peut être contredite par une autre, aimait à dire saint Grégoire Palamas, mais quelle parole pourrait contredire la vie ? » Les dogmes, formulés à regret, sont les grandes « images conductrices » de la « déification », les « tuniques intelligibles » du mystère.

Ce recours à l'expérience où la connaissance de Dieu s'identifie à son « inconnaissance » pourrait être précieux maintenant que l'« onto-théologie occidentale », comme dit Heidegger, semble aboutir à la « mort de Dieu », ou plutôt à son absence. Selon un théologien grec contemporain, Christos Yannaras, le témoignage de l'orthodoxie permettrait de retourner l'absence de Dieu en son inconnaissance.

Christologie

« L'homme, aurait dit saint Basile de Césarée, est un animal appelé à devenir Dieu. » Il est « à l'image de Dieu », prédestiné à une participation – la « ressemblance » – qui ne l'abolit pas mais l'accomplit. L'homme n'est vraiment tel que « déifié », devenu « intérieur » à la Trinité, vivifié par l'Esprit, « cohéritier » du Christ, « adopté » par le Père. L'exigence de s'unir au Dieu vivant fait son être même, selon une ontologie qui n'est pas celle du substantialisme, mais celle de la communion. La grâce incréée constitue son origine et sa fin : elle est ce « retrait » sacrificiel du Créateur dont la toute-puissance, culminant dans l'apparition d'une autre liberté, se transforme en une vulnérabilité infinie, car « Dieu peut tout sauf contraindre l'homme à l'aimer », selon l'adage patristique ; elle est aussi cette « lumière de la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 35 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut Saint-Serge de Paris
  • : directeur du Centre d'études Istina et de la revue Istina
  • : docteur ès lettres, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section)

Classification


Autres références

«  ORTHODOXE ÉGLISE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Les religions : de l'animisme aux monothéismes »  : […] Une même évolution, étalée sur une plus longue durée, concerne les religions. L'animisme ancestral, aux pratiques locales très atomisées, a cédé du terrain face aux grandes religions. Mais si l'expansion de l'islam et du christianisme l'a fait reculer, il n'en demeure pas moins pratiqué par quelque 30 p. 100 des Africains. Il reste très vivant, en particulier en milieu rural où il imprègne la vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_3895

ANNE COMNÈNE (1083-1148)

  • Écrit par 
  • Pascal CULERRIER
  •  • 564 mots

Fille aînée de l'empereur Alexis I er (qui régna de 1081 à 1118), Anne Comnène, née en 1083, épousa le césar Nicéphore Bryennios et brigua en vain la couronne impériale. L'échec de ses ambitions politiques lui valut une retraite forcée qu'elle mit à profit pour reprendre un projet laissé inabouti par la mort de son époux. À la demande de sa belle-mère, ce dernier avait co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-comnene/#i_3895

ARCHEVÊQUE

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 348 mots

Titre fréquemment donné dans les Églises chrétiennes à un évêque ayant sur les autres évêques d'une province une certaine juridiction, qu'il exerce en plus de son pouvoir diocésain, mais qui n'implique pas une supériorité d'ordre. L'archevêque est l'héritier des anciens évêques métropolitains, qui avaient autorité sur les différents diocèses d'une province. Pourtant, l'archiépiscopat n'a pas impli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeveque/#i_3895

ATHÉNAGORAS Ier (1886-1972) patriarche de Constantinople (1949-1972)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 593 mots
  •  • 1 média

Le patriarche Athénagoras a joué un rôle déterminant dans l'évolution contemporaine de l'Église orthodoxe et du Mouvement œcuménique. Né dans l'Épire encore ottomane, il étudia à la faculté patriarcale de Halki puis devint secrétaire de l'évêque de Monastir, en Macédoine, pendant les guerres balkaniques et la Première Guerre mondiale. Il fit ainsi l'expérience de la diversité des hommes et des tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenagoras-ier/#i_3895

ATHOS MONT

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 046 mots
  •  • 3 médias

En Grèce du Nord, une péninsule longue de 60 kilomètres et large de 10 s'avance dans la mer Égée ; elle culmine à son extrémité avec le mont Athos (2 034 m). De là a rayonné, là se maintient encore la haute tradition contemplative de l'Église orthodoxe . D'après la légende mythologique, pierre lancée par le géant Athos à Poséidon, le mont Athos a retrouvé depuis un peu plus d'un millénaire son car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mont-athos/#i_3895

AVVAKUM PETROVITCH (1620/21-1682)

  • Écrit par 
  • Pierre PASCAL
  •  • 1 194 mots

Après les guerres de religion, l'Église catholique éprouva un besoin de réforme qui entraîna plus tard une division entre modérés et rigoristes. De même, après le désordre moral et religieux du « temps des troubles » (1584-1613), l'élite du clergé russe commença la réforme d'où sortit le schisme ( raskol ) des vieux-croyants ( staroviery ). Le plus arde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrovitch-avvakum/#i_3895

BARTHOLOMÉOS Ier (1940- )

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 1 018 mots

Deux cent soixante-dixième successeur de l'apôtre André, M gr  Bartholoméos I er est devenu patriarche œcuménique et archevêque de Constantinople le 2 novembre 1991. Cette fonction fait de lui le chef spirituel des 300 millions de chrétiens orthodoxes. Les Églises orthodoxes étant autocéphales, le patriarche œcuménique n'a pas autant de pouvoir qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartholomeos-ier/#i_3895

BOULGAKOV SERGE (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 2 216 mots

Dans le chapitre « Du marxisme à la théologie »  : […] Serge Boulgakov est né dans la famille d'un prêtre à Livny (province d'Orel). Il quitta le séminaire pour se consacrer à l'étude des questions sociales et économiques. Devenu socialiste, il s'efforça d'appliquer les principes de Marx à l'économie agricole. En 1898, il publia son premier livre, Capitalisme et agriculture , ouvrage d'une grande rigueur, qui déjà s'éloigne de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-boulgakov/#i_3895

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 974 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Renouveau littéraire »  : […] La prise de Preslav par les Grecs en 972, bientôt suivie de la chute du premier royaume bulgare, allait faire d'Okhrid le centre de gravité de la Bulgarie asservie à Byzance et amener une longue stagnation des lettres slaves. La formation d'un État bulgare indépendant, en 1185, devait créer des conditions plus favorables à un essor littéraire autour de Tărnovo dans la Bulgarie orientale, la nouvel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_3895

BYZANTIN RITE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 309 mots

Groupant les pratiques et règles liturgiques que suivent les Églises orthodoxes d'Orient, ainsi que les communautés catholiques de rite oriental en union avec Rome, le rite byzantin est issu d'un des centres les plus anciens et les plus célèbres du monde chrétien, la cité grecque d'Antioche (actuellement en territoire turc). Mais c'est à Byzance qu'il s'est développé et perfectionné. Lié primitive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rite-byzantin/#i_3895

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La réforme grégorienne de 1582 »  : […] L'année julienne de 365,25 jours est légèrement trop longue comparée à l'année de saisons de 365,2422 jours : elle l'emporte de 0,0078 jour/an et le calendrier julien va retarder de 3 jours en quatre siècles, ainsi que l'ont constaté les Pères de l'Église réunis au concile de Nicée en 325. Sosigène a prétendu fixer « définitivement » l'équinoxe de printemps au 25 mars mais, en 325, il l'a rétrogr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_3895

CHALCÉDOINE CONCILE DE (451)

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 790 mots

Dans le chapitre « Luttes post-conciliaires, Constantinople et Rome »  : […] Pour des raisons fort complexes, la définition de Chalcédoine ne fut finalement pas acceptée par les Églises copte, syrienne et arménienne, ni par les Églises qui en sont nées : Église d'Éthiopie, Église syrienne de l'Inde. L'une de ces raisons fut la prétention de l'État byzantin à imposer l'orthodoxie : l'Église et l'Empire y perdirent leur unité et affrontèrent, affaiblis, la conquête musulman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-chalcedoine/#i_3895

CHENOUDA III (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Matt STEFON
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Cent dix-septième pape d'Alexandrie et patriarche de la prédication de Saint-Marc et de toute l'Afrique, Chenouda III a dirigé l'Église copte (église chrétienne égyptienne) de 1971 à sa mort en 2012. Nazir Gayed Raphaël naît le 3 août 1923 à Assiout (Égypte). Il étudie l'histoire, la théologie, puis donne des cours sur la Bible au séminaire copte du Caire jusqu'en 1954. Il embrasse ensuite la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chenouda-iii/#i_3895

CHRISTODOULOS Ier (1939-2008)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 731 mots

Christos Paraskevaïdis est né le 21 octobre 1939 à Xanthi, dans la Thrace occidentale grecque, d'une famille de Grecs pontiques chassée par les Turcs après la Première Guerre mondiale. Il prononce ses vœux sacerdotaux en 1961, puis, en 1965, il est ordonné prêtre. Deux ans plus tard, il est docteur en théologie de la faculté de droit et de théologie d'Athènes. Durant la dictature des colonels (1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christodoulos-ier/#i_3895

CLÉMENT OLIVIER (1921-2009)

  • Écrit par 
  • Michel EVDOKIMOV
  •  • 912 mots

Olivier Clément naît le 18 novembre 1921 à Aniane, un village cévenol partagé, selon ses propres mots, entre trois « religions » : catholique, protestante et laïque. Dans L'Autre Soleil , son autobiographie parue en 1975, il parle de son père, instituteur, un homme droit, et de sa famille, où il y avait un grand absent : il n'y était jamais question de Dieu. L'enfant s'éveill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-clement/#i_3895

CONSEIL ŒCUMÉNIQUE DES ÉGLISES, en bref

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 228 mots

Le rapprochement des chrétiens répond, dès la seconde moitié du xix e  siècle, à un double mouvement : confessionnel, les Églises cherchant à propager leur témoignage, mais aussi interconfessionnel, unissant dans la réflexion et l'action les chrétiens malgré les divisions confessionnelles. L'œuvre missionnaire et l'action sociale posaient ainsi la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-oecumenique-des-eglises-en-bref/#i_3895

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diaspora grecque »  : […] Le terme « Grecs » était donné par les Occidentaux depuis la fin du Moyen Âge aux adeptes du « rite grec » de l'Église orthodoxe. Ce terme s'appliquait surtout à la population citadine grécophone de la région égéenne qui ne cessait de fonder des communautés en Anatolie, en Afrique du Nord et en Italie. Ces Grecs émigrèrent en plus grand nombre à partir du xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspora/#i_3895

DIMITRIOS Ier (1914-1991) patriarche de Constantinople (1972-1991)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 760 mots

Né le 8 septembre 1914 à Istanbul, Dimitrios Papadopoulos appartenait à une famille grecque phanariote. Après ses études au lycée français de Galata (Istanbul) et à la fameuse école de théologie de Halki, il est ordonné prêtre, le 29 mars 1942. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, entre 1945 et 1950, il est nommé à Téhéran où il réorganise la communauté orthodoxe tout en enseignant le grec anci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitrios-ier/#i_3895

DOSITHÉE (1641-1707) patriarche de Jérusalem (1669-1707)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 572 mots

Né à Arakhova (à l'est de Delphes), orphelin très jeune, Dosithée est confié à un monastère et ordonné diacre à onze ans. À Constantinople, il fréquente les cours du « néo-aristotélicien » Jean Caryophyllès et apprend, dit-on, le latin et l'italien, le turc et l'arabe. En 1657, son compatriote le patriarche de Jérusalem Païsios (1645-1666) se l'attache comme compagnon de voyage et l'entraîne jusqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dosithee/#i_3895

ÉGLISE, théologie

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 171 mots

À la question de savoir ce qu'est l'Église (du grec ekklèsia , convocation), les Églises donnent des réponses théoriques et pratiques dont la divergence a pour conséquence la rupture de l'unité entre les chrétiens, séparés en grandes confessions, dont les trois principales sont le catholicisme, l'orthodoxie et le protestantisme, ce dernier comportant de nombreuses dénominatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-theologie/#i_3895

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Religion

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 3 471 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un kaléidoscope religieux »  : […] Les protestants restent, d'assez loin, les plus nombreux au sein du kaléidoscope religieux nord-américain : ils représentent environ 52 p. 100 de la population totale des États-Unis au seuil des années 2010. Mais si le protestantisme reste majoritaire, la plus importante dénomination (en tant qu'organisation structurée) est aujourd'hui l'Église catholique . C'est la principale Église chrétienne a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-religion/#i_3895

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 280 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Églises chrétiennes »  : […] Les années qui ont suivi l'effondrement du Mur de Berlin ont été marquées par de fortes incompréhensions entre les Églises de l'Est et de l'Ouest, modelées par des contextes historiques différents, et en particulier par de fortes tensions entre le Vatican et les patriarcats orthodoxes. La renaissance du conflit, spécialement en Ukraine et en Roumanie, entre les Églises orthodoxes et les Églises g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-diversite-religieuse/#i_3895

EVDOKIMOV PAUL (1901-1970)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 490 mots

Un des grands théologiens contemporains de l'Église orthodoxe. Né à Saint-Pétersbourg dans une famille aristocratique, il entre à l'École des cadets, puis fait ses études de théologie à Kiev en 1918. La guerre civile l'amène à s'exiler. Il termine ses études de théologie à l'Institut Saint-Serge de Paris, mais reste laïc. Il rencontre les grands philosophes religieux russes, surtout Berdiaev et Bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-evdokimov/#i_3895

GABRIEL SÉVÈRE (1541-1616)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 335 mots

Né à Monembasie, dans le Péloponnèse, peu après l'entrée des Turcs, Gabriel Sévère fait ses études supérieures à l'université de Padoue. En 1572, la confrérie grecque de Venise lui confie la paroisse de San Giorgio. Peu après (1577), le patriarche de Constantinople, Jérémie II, le nomme métropolite de Philadelphie (actuellement Alasehir, en Turquie), mais il se fixe à Venise, où la Seigneurie lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-severe/#i_3895

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les mutations de la société »  : […] De caractère traditionnel, la société grecque est restée, pendant longtemps, fondée sur le modèle de la famille nombreuse. Ferme soutien du peuple hellène opprimé pendant l'occupation ottomane, l'Église orthodoxe y jouait un rôle majeur. Mais la seconde moitié du xx e  siècle a été marquée par de profondes mutations sociales : un déclin démographi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_3895

GRÉGOIRE PALAMAS (1296-1359)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 203 mots

Tard et mal connue par l'Occident, la pensée palamite y fit scandale : ridicula dogmata , disait au xvii e  siècle le grand érudit jésuite Denis Petau qui accusait Palamas de diviser Dieu et de loger l'âme dans le nombril. L' Église orthodoxe, pourtant, avait canonisé Palamas presque au lendemain de sa mort et reconnu dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-palamas/#i_3895

HÉSYCHASME

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 346 mots

Du mot grec hésychia , qui, dans l'hellénisme chrétien, désigne le « silence » et la « paix » de l'union à Dieu, l'hésychasme consiste en une méthode ascétique et mystique, « art des arts et science des sciences », qui est au cœur de la spiritualité de l'Église orthodoxe. Il s'agit de « désinvestir » la conscience du flot des logismoï (images et pensées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hesychasme/#i_3895

ICONOCLASME

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 1 619 mots

Dans le chapitre « Signification et bilan »  : […] L'iconoclasme n'épuise pas la signification du siècle qui l'a vécu, mais il traduit, quand il ne la détermine pas, une mutation de l'empire byzantin. Dans l'ordre du sentiment religieux, il a porté à ses limites une sensibilité dévote typique, heureusement symbolisée par l'invention, postérieure, de l'iconostase. Dans quelle mesure a-t-il été néfaste pour l'art ? Il a moins détruit que les guerres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iconoclasme/#i_3895

IN TRULLO CONCILE (692)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 320 mots

Réuni en 692 à Constantinople dans la salle de la Coupole — en grec trullos — au palais impérial. (Le VI e concile œcuménique s'étant réuni dans le même lieu onze ans auparavant, on appelle parfois le concile de 692 Deuxième concile in Trullo .) Les deux conciles œcuméniques précédents, le V e et le VI […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-in-trullo/#i_3895

IRÈNE (752-803) impératrice d'Orient (797-802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 503 mots

Souveraine byzantine et sainte de l'Église orthodoxe grecque, célèbre par son rôle dans la restauration du culte des images dans l'Empire d'Orient. Épouse de l'empereur byzantin Léon IV, Irène fut chargée, à la mort de son mari en septembre 780, de la tutelle de son fils Constantin VI, alors âgé de dix ans, et fut couronnée en même temps que lui. Au cours de la même année, elle déjoua un complot v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irene/#i_3895

ISAAC LE SYRIEN saint (VIIe s.)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 385 mots

Un des plus grands spirituels de l'Orient chrétien où son influence reste vivante, comme le prouve l'étude du père Justin Popovitch, « La Connaissance de Dieu chez saint Isaac », dans la revue orthodoxe Contacts (n os 69 et 70). De l'homme lui-même, on ne sait presque rien, sinon qu'il fut, au vii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-le-syrien-saint/#i_3895

JEAN-PAUL II, KAROL WOJTYLA (1920-2005) pape (1978-2005)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT, 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 6 400 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Œcuménisme et dialogue inter-religieux »  : […] Le front de l'œcuménisme enregistre également des oscillations. Dans des encycliques comme Orientale Lumen et Ut unum sint de 1995, le pape affirme le respect dû aux spécificités, aux traditions et aux structures particulières des « Églises sœurs » et reconnaît la nécessité de réviser l'absolutisme inhérent à l'exercice du primat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karol-jean-paul-ii/#i_3895

JOSEPH DE VOLOKOLAMSK saint (1439-1515)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 635 mots

Savant abbé et chef d'école, Joseph de Volokolamsk (en russe Iossif Volotski) a, plus que quiconque, contribué à figer dans le ritualisme la Russie du xvi e  siècle. Né dans une famille noble d'origine lituanienne, Ivan Sanine s'oriente très tôt vers la vie monastique (il prend alors le nom de Joseph) et, après un long et rude noviciat, fonde, prè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-de-volokolamsk/#i_3895

KHOMIAKOV ALEXEÏ STEPANOVITCH (1804-1860)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 341 mots

Dans la Russie de la première moitié du xix e  siècle, les intellectuels s'interrogeaient sur la signification de leur patrie. Les uns rêvaient de l'occidentaliser radicalement, les autres de revenir aux sources idéalisées de la culture nationale. Khomiakov sut dépasser les nostalgies slavophiles pour dégager, à la faveur du dialogue inévitable av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexei-stepanovitch-khomiakov/#i_3895

LITURGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 962 mots

La liturgie est le protocole du culte. Elle ne se réduit pourtant ni à l'érudition du rubriciste, ni au savoir-faire du maître de cérémonie. Elle est redevenue une question d'actualité, en raison de la réforme liturgique entreprise depuis le 4 décembre 1963 par le catholicisme romain (messe en langue vernaculaire, communion reçue dans la main, participation plus active des fidèles aux célébrations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liturgie/#i_3895

LOSSKY VLADIMIR (1903-1958)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 066 mots

L'œuvre puissante et discrète de Vladimir Lossky commence seulement à porter ses fruits. Au-delà du polémiste, on découvre de plus en plus en lui le maître de la « néo-patristique », le théologien de l'apophase, de la personne et du Saint-Esprit, un des grands initiateurs de l'Occident à l'esprit de l'orthodoxie. Son témoignage cherche à surmonter les grandes dichotomies occidentales pour que se m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-lossky/#i_3895

LOUCARIS CYRILLE (1572-1638) patriarche de Constantinople (1620-1637)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 344 mots

Une des plus fortes personnalités de l'hellénisme sous la domination ottomane, Cyrille Loucaris, né en Crète, étudia à Venise et à Padoue, comme les clercs les plus doués de l'Église grecque à cette époque, et acquit une grande maîtrise de la rationalité occidentale. Le patriarcat de Constantinople l'envoya dans la métropole de Kiev, qui englobait le vaste État lituanien, où l'union avec la Pologn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrille-loucaris/#i_3895

MAKARIOS III, MIKHAÍL KHRISTÓDHOULOS MOUSKOS (1913-1977)

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 857 mots
  •  • 4 médias

Né à Án o Panagkia, près de Páfos, dans une famille paysanne, le jeune Mikhaíl Khristódhoulos Mouskos ne peut faire des études que grâce à l'assistance d'un monastère. Après des études secondaires à Nicosie, il est, en 1938, ordonné diacre de l'Église orthodoxe grecque. De 1938 à 1943, il étudie le droit et la théologie à Athènes et assure des prédications dans une église du Pirée. Ordonné prêtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-khristodhoulos-makarios-iii/#i_3895

MARC EUGENIKOS saint (1392-1444) métropolite d'Éphèse (1437-1444)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 431 mots

Vénéré dans l'Église orthodoxe comme un confesseur de la foi, saint Marc Eugenikos, métropolite d'Éphèse, formé à la célèbre Académie patriarcale, fut marqué par la tradition palamite et plus particulièrement par la pensée de Nicolas Cabasilas. Celui-ci assumait et rectifiait l'apport augustinien, tardivement connu en Orient, par la notion du salut par l'amour, donc dans la liberté ; cette perspec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-eugenikos/#i_3895

MAXIME LE GREC (1480-1556)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 408 mots

Devenu moine sous le nom de Maxime, ouvert au mouvement de la Renaissance et adversaire du courant « joséphien » de la troisième Rome, Michel Trivolis, né à Arta (Épire), se rendit d'abord en Occident pour s'y former à l'humanisme que les savants byzantins de la génération précédente y avaient développé. Il séjourna à Paris, à Florence, à Venise et à Padoue. Il se convertit sous l'influence de Sav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-le-grec/#i_3895

MÉLÈCE ou MELETIOS PIGAS (1549-1601) patriarche d'Alexandrie (1590-1601)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 376 mots

Né à Héraclion (Crète), cousin de Cyrille Lucaris. Après une première formation reçue à l'école du monastère Sainte-Catherine, Mélèce poursuit des études supérieures à l'université de Padoue ; il y compte parmi ses condisciples Gabriel Sévère. Il est ordonné prêtre par le patriarche Sylvestre d'Alexandrie (entre 1570 et 1590), dont il devient le secrétaire, puis en 1590, le successeur. En fait, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melece-meletios-pigas/#i_3895

MELKITES

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 519 mots

On appelait melkites les chrétiens de Syrie et d'Égypte qui avaient accepté les définitions du concile de Chalcédoine (451) sur les deux natures, humaine et divine, du Christ. C'était là un sobriquet qui, tiré du syriaque malka (« le roi »), les désignait comme des « royalistes » ou des « valets de l'empereur » ; leur attitude théologique était, en effet, celle de l'empereur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melkites/#i_3895

MÉTROPOLITE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 808 mots

Le titre de métropolite, qui ne correspond pas exactement à celui de métropolitain dans l'Église latine, bien qu'il soit actuellement employé en un sens assez large dans l'orthodoxie, appartient, à l'origine, à l'ecclésiologie russe. Son histoire a été d'abord marquée par l'importance qu'ont eue, en Russie, les sièges métropolitains de Kiev, puis de Moscou. Dès la reconnaissance par saint Vladimir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metropolite/#i_3895

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 270 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les missions des Églises d'Orient »  : […] Le monde occidental pense généralement que l'Église orthodoxe est, sinon opposée, du moins indifférente à l'idée de mission. Toutefois, l'histoire de l'orthodoxie révèle que, tout en insistant sur la vie liturgique, celle-ci ne renonce pas pour autant à l'activité évangélique et même que sa contribution missionnaire fut fort importante. Des conditions historiques toutes spéciales, les variations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_3895

MONOPHYSITES ÉGLISES

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 385 mots

On désigne sous ce terme les Églises issues plus ou moins directement du refus des formulations du concile de Chalcédoine (451), qui définissaient l'unité de personne et la dualité des natures dans le Christ. Pour cette raison, on les nomme aussi non chalcédoniennes. Elles groupent aujourd'hui les Églises arménienne, copte, éthiopienne, syrienne-occidentale et malankare (de l'Inde du Sud). Ces Égl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-monophysites/#i_3895

NIKON (1605-1681)

  • Écrit par 
  • Richard E. PIPES
  • , Universalis
  •  • 918 mots

Patriarche célèbre de l'Église russe, Nikon est né le 7 mai 1605 à Valmanovo, près de Nijni-Novgorod. Issu d'une famille de moujiks finnois, Nikon, de son vrai nom Nikita Minine, se forme dans un monastère avant de se marier. Devenu prêtre, il s'installe à Moscou, jusqu'à ce que le décès de ses enfants lui fasse rechercher la solitude. De 1634 à 1646, il vit ainsi en ermite, puis devient higoumèn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikon/#i_3895

NIL DE LA SORA saint (1433-1508)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 765 mots

Moine orthodoxe que l'hagiographie russe appelle le Grand Starets. Nil de la Sora fut le témoin de la pauvreté et de la liberté évangéliques, d'un christianisme de transfiguration, au moment où la Russie, au seuil des Temps modernes, s'immobilisait dans une sorte de totalitarisme sacral. Les biographies de saint Nil Sorski ayant été brûlées lors d'une incursion des Tartares, en 1583, on ne possède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nil-de-la-sora/#i_3895

NOMOCANON

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 314 mots

Ce terme désigne des collections canoniques orientales groupant des textes ecclésiastiques d'origine séculière ( nomoi ) et religieuse ( canones ). Ces collections mixtes tiennent à ce que, dans l'Église byzantine, une partie importante de la réglementation ecclésiastique émanait du pouvoir séculier. Le terme lui-même de nomocanon n'apparaît qu'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nomocanon/#i_3895

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 492 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Au point de vue œcuménique »  : […] Paul VI a dit à plusieurs reprises avoir conscience d'être l'obstacle majeur sur le chemin de l'unité : alors que sa charge est un ministère de communion. Les chrétiens non catholiques romains soulèvent, à l'encontre de la papauté, des difficultés historiques et doctrinales. Pour les orthodoxes , un apôtre ne peut avoir été évêque d'un siège. Rome doit s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/#i_3895

PAVLE Ier (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 529 mots

Quarante-quatrième patriarche de l'Église orthodoxe serbe fondée en 1219, M gr  Pavle est mort le 15 novembre 2009 à l'hôpital militaire de Belgrade à l'âge de quatre-vingt-quinze ans. Gojko Stojčevic est né le 11 septembre 1914 dans le district de Donji Mihojac, commune de Kučanci en Slavonie croate, alors territoire de l'Empire austro-hongrois. Il fait des études de méd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pavle-ier/#i_3895

PÉTROS VII, PÉTROS PAPAPÉTROU (1949-2004)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 746 mots

Patriarche grec orthodoxe d'Alexandrie et de toute l'Afrique de 1997 à 2004, Pétros VII faisait partie de cette branche très ouverte de l'église orthodoxe, tout comme le patriarche œcuménique de Constantinople et l'archevêque orthodoxe d'Albanie, en opposition à certains dirigeants ultra-nationalistes des églises autocéphales des Balkans et de l'ex-Union soviétique. Pétros Papapétrou est né le 3  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petros-petros-vii/#i_3895

PHILARÈTE, FEDOR NIKITITCH ROMANOV (1554 env.-1633) patriarche de Moscou (1619-1633)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 418 mots

Fils aîné de Nikita Romanovitch Romanov, neveu par alliance d'Ivan le Terrible et cousin de Fedor I er , dernier tsar de la maison de Riourik. En haine des Romanov, Boris Godounov l'enlève à sa femme et à son jeune fils Michel pour le faire moine. Fedor Romanov prend alors le nom de Philarète (1598). Il subit le contrecoup du temps des Troubles. Le premier faux Dmitri (160 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fedor-nikititch-philarete/#i_3895

PHILOCALIE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 408 mots

Le terme de philocalie désigne littéralement, dans le vocabulaire de l'hellénisme chrétien, l'« amour de la beauté », celle de Dieu et celle de la créature transfigurée. Au sens large, il s'applique à toute anthologie de textes ascétiques et spirituels où s'inscrit l'expérience mystique de l'Église orthodoxe. Certaines « philocalies » restent d'usage personnel ou circulent dans des groupes restrei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philocalie/#i_3895

PIMÈNE SERGE IZVEKOV (1910-1990) patriarche de Moscou (1971-1990)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 813 mots

Né dans une famille de condition modeste de la région de Moscou, à Bogorodsk, le 23 juillet 1910, Serge Izvekov avait pris l'habit monastique très jeune, en 1927, et c'est alors qu'il avait reçu le nom de Pimène. Il fut ordonné prêtre en 1932 alors que les persécutions contre l’Église battaient leur plein. Ses biographies officielles présentent une lacune dans sa vie entre 1935 et 1945. Des versio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-pimene/#i_3895

POBEDONOSTSEV KONSTANTIN PETROVITCH (1827-1907)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 480 mots

Homme d'État russe, né à Moscou d'un père pope et juriste de formation, Pobedonostsev commence par enseigner le droit civil russe à l'université de Moscou (1860-1865) et, en qualité de précepteur, au futur tsar Alexandre III. Sénateur de Saint-Pétersbourg en 1868, il entre au Conseil impérial en 1872 et succède à Dimitri Tolstoï comme procureur général du Saint-Synode en 1880. À ce poste comme tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konstantin-petrovitch-pobedonostsev/#i_3895

RASKOL

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 466 mots

Mot russe qui signifie « schisme ». On désigne ainsi la cassure qui a divisé la chrétienté russe au xvii e siècle, mais d'une manière qui en fait comme l'opposé de la Réforme en Occident : le Raskol est une antiréforme caractérisée par un attachement presque magique aux traditions. Au cours du xvi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raskol/#i_3895

ROMANOS LE MÉLODE (VIe s.)

  • Écrit par 
  • Pascal CULERRIER
  •  • 555 mots

L'Église orthodoxe grecque a admis au rang de ses saints celui qu'elle considère comme son plus grand hymnographe, tant en raison de la valeur poétique que du contenu religieux de son œuvre. Ce poète du vi e  siècle était originaire de la ville syrienne d'Émèse (l'actuelle Homs) et vraisemblablement d'ascendance juive. Il séjourna à Beyrouth, où i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romanos-le-melode/#i_3895

ROME TROISIÈME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 510 mots

De même que Byzance, la deuxième Rome, avait supplanté la première lors des invasions barbares, certains écrivains russes du xvi e siècle, qui considéraient que l'une et l'autre avaient successivement failli à leur mission de diriger la chrétienté, revendiquèrent pour Moscou, avec le titre de Troisième Rome, le droit de relayer Constantinople dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-rome/#i_3895

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La conversion au christianisme oriental »  : […] Le fait essentiel de cette histoire primitive est la conversion des Slaves orientaux au christianisme sous sa forme orientale par l'intermédiaire de Byzance (Tsargrad [Cargrad]) et des pays bulgares qui dépendaient d'elle. Le baptême du grand-prince Vladimir en 988, imposant à tout son peuple une nouvelle foi, clôt une période de pénétration des influences chrétiennes où se sont affrontées, face […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_3895

SÉRAPHEIM VISSARION TIKAS (1913-1998), patriarche (1974-1998)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 681 mots

Chef de l'Église orthodoxe autocéphale grecque pendant près d'un quart de siècle, M gr  Sérapheim a accompagné la montée de l'intégrisme dans son pays, prenant des positions toujours très nationalistes. Né sous le nom de Vissarion Tikas le 26 octobre 1913, dans le petit village agricole d'Artesianon en Thessalie, il étudie la théologie à Athènes. Diacre en 1938 sous la dic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vissarion-serapheim/#i_3895

SÉRAPHIN DE SAROV saint (1759-1833)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 244 mots

Saint russe de la première moitié du xix e siècle, véritable icône de la spiritualité orthodoxe. Né à Koursk dans une famille de marchands, Prokhore Mochine entre à dix-neuf ans au monastère de Sarov. Il y reçoit le nom de Séraphin (« de feu »). En 1794, il se retire en ermite dans la forêt, s'enferme dans le silence, renouvelle un temps l'exploi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seraphin-de-sarov/#i_3895

SERGE DE RADONÈGE saint (1314 env.-1392)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 719 mots

Le saint le plus vénéré de l'Église russe, modèle même d'une spiritualité créatrice, Serge de Radonège a joué un rôle décisif pour la libération de la Russie du joug tatar et pour la renaissance de la culture russe à la fin du Moyen Âge. Vers 1350, se déclenche dans le pays le mouvement des poustynniki (« ceux du désert ») qui reprend dans le cadre de la forêt nordique les a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-de-radonege/#i_3895

SOLOVIEV VLADIMIR (1853-1900)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 284 mots

Dans le chapitre « Du slavophilisme à l'eschatologie »  : […] De 1874 à 1880, Soloviev publie La Crise de la philosophie occidentale , les Principes de la connaissance intégrale , la Critique des principes abstraits . Il est alors idéaliste et slavophile. Dans l'Orient non chrétien, Dieu absorbe l'homme ; dans l'Occident rationaliste, l'homme prétend se déifier par ses propres forces ; seul l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-soloviev/#i_3895

STARETS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 544 mots

Dans l'Église russe, le mot starets (au pluriel startsy ) désigne un moine qui, rempli des lumières du Saint-Esprit, est un guide dans la voie de la perfection. Le starets peut être prêtre, mais il ne l'est pas toujours ; il peut recevoir la charge de gouverner un monastère, mais ce n'est ni fréquent ni habituellement souhaité ; son rôle est de vivre un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/starets/#i_3895

TARASSOW GEORGES (1893-1981)

  • Écrit par 
  • Georges WAGNER
  •  • 1 048 mots

M gr  Georges (Tarassow) s'est trouvé pendant plus de vingt ans à la tête de l'archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale, l'ancien exarchat du patriarcat œcuménique de Constantinople. Fondé en 1921 par le métropolite Euloge, auquel le patriarche Tikhon de Moscou avait confié la charge des Églises russes en Europe occidentale, ce diocèse a, depuis 1922 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-tarassow/#i_3895

VELITCHKOVSKI PAÏSSI (1722-1794)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 340 mots

Starets par qui le mouvement philocalique, à la fin du xviii e  siècle, est passé du monde grec dans le monde russe. Païssi Velitchkovski, né à Poltava (Ukraine), abandonne à quatorze ans les écoles de Kiev, où une scolastique décadente, d'origine latine, dénature la tradition orthodoxe, pour recommencer l'aventure originelle du monachisme, la quê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paissi-velitchkovski/#i_3895

VENIAMINOV IVAN EVSEÏEVITCH évêque sous le nom d'INNOCENT (1797-1879)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 189 mots

Le plus grand missionnaire, semble-t-il, de l'Église orthodoxe russe. Prêtre marié, Veniaminov devient l'apôtre de l'Alaska. En 1839, après la mort de sa femme, il est sacré, sous le nom d'Innocent, évêque du Kamchatka, des Kouriles et des Aléoutiennes. Il risque constamment sa vie dans de dangereux voyages d'île en île ou dans la toundra, convertissant, baptisant, instruisant avec une admirable c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veniaminov-ivan-evseievitch-eveque-sous-le-nom-d-innocent/#i_3895

LA VIE DE L'ARCHIPRÊTRE AVVAKUM, Petrovitch Avvakum - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 1 043 mots

La Vie de l'archiprêtre Avvakum écrite par lui-même et sa dernière épître au tsar Alexis (1672) sont un extraordinaire document qui fait face d'un côté au Moyen Âge russe, dont ce texte est peut-être le dernier reflet, d'autre part au xx e  siècle russe, dont il annonce les formes d'écriture les plus audacieuses. Avvakum (e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-de-l-archipretre-avvakum/#i_3895

VIEUX-CROYANTS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 752 mots

On appelle « vieux-croyants » (en russe : starovery ou staroobrjadcy ) les membres des communautés issues du Raskol, le schisme qui divisa l'Église russe au xvii e  siècle. Après le concile de 1666-1667, le monastère des Solovki, construit dans une île de la mer Blanche, se révolte et soutient un siège […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-croyants/#i_3895

VLADIMIR Ier SVIATOSLAVITCH saint (956 env.-1015)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 332 mots

Obligé de se réfugier en Scandinavie en 972, à la mort de son père, Sviatoslav, Vladimir réussit à s'imposer comme prince de Kiev, grâce à l'appui d'une troupe varègue (978-980). Là, il étend son autorité sur l'ensemble des tribus slaves de l'Europe orientale, élargissant la frontière de l'État kiévien vers l'est et le sud-ouest. La sécurité de cet État est assurée par d'incessantes actions milita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-ier-sviatoslavitch/#i_3895

Voir aussi

Pour citer l’article

Olivier CLÉMENT, Bernard DUPUY, Jean GOUILLARD, « ORTHODOXE ÉGLISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-orthodoxe/