TUNNEL EFFET

BINNIG GERD KARL (1947- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 228 mots

Né le 20 juillet 1947 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne),Gerd Karl Binnig y fit ses études à l'université Goethe et obtint son doctorat en 1978. Immédiatement engagé par le laboratoire de recherche I.B.M. de Roschliken, près de Zurich, il travailla avec Heinrich Rohrer à la mise au point d'un nouveau type de microscope électronique. La microscopie à effet tunnel, inventée en 1981 par Binnig et Ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerd-karl-binnig/#i_96828

CIRCUITS INTÉGRÉS

  • Écrit par 
  • Frédéric PÉTROT, 
  • Franck WAJSBÜRT
  •  • 8 965 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les limites physiques de l'intégration »  : […] Elles sont essentiellement liées à la réduction des dimensions des composants élémentaires. –  La longueur d'onde de la lumière (ultraviolet) servant à insoler les masques en photolithographie doit diminuer lorsqu'on réduit la taille du plus petit élément pouvant être dessiné. Depuis 2002, une longueur d'onde de 193 nm est employée pour les technologies 0,09 μm et 0,05 μm. Utiliser une longueur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circuits-integres/#i_96828

ESAKI LEO (1925- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 228 mots

Né le 12 mars 1925 à Ōsaka (Japon), Leo Esaki fait ses études supérieures à l'université de Tōkyō mais rejoint les laboratoires industriels avant d'obtenir son doctorat en 1959. Ingénieur chez Sony, il y développe le premier système électronique quantique : en 1958, il observe, dans des jonctions p-n de germanium très dopé, la pénétration d'un électron dans une zone interdite du solide, zone proté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-esaki/#i_96828

GIAEVER IVAR (1929- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 353 mots
  •  • 1 média

Né le 5 avril 1929 à Bergen (Norvège), Ivar Giaever est le fils d'un pharmacien. Son parcours est original : après ses études secondaires, il travaille un an dans une usine de munitions, puis suit les cours de l'Institut norvégien de technologie de 1948 à 1952. Après son service militaire, il travaille un an au bureau des brevets du gouvernement norvégien. En 1954, il émigre au Canada, où il passe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivar-giaever/#i_96828

IMAGERIE TÉRAHERTZ

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 424 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’émission térahertz, un développement récent »  : […] On définit la gamme térahertz (ou THz) des ondes électromagnétiques par les fréquences situées entre 100 gigahertz (10 11  Hz) et 10 térahertz (10 THz = 10 13  Hz, rappelons que la lumière visible a une fréquence de l’ordre de 500 THz), c’est-à-dire les longueurs d’onde comprises entre 30 micromètres et 3 millimètres. Ce domaine électromagnétique est intermédiaire entre l’infrarouge – très employ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-terahertz/#i_96828

JOSEPHSON BRIAN DAVID (1940- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 372 mots

Né le 4 janvier 1940 à Cardiff (Grande-Bretagne), Brian David Josephson fait ses études supérieures à l'université de Cambridge, où il soutient sa thèse en 1964. Après un court séjour à l'université de l'Illinois, il retourne à Cambridge en 1967 et y devient professeur en 1974. Ses travaux théoriques sur les effets quantiques dans les solides lui valent de partager le prix Nobel de physique 1973 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-david-josephson/#i_96828

JOSEPHSON MAGNÉTIQUE EFFET

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 345 mots

L' effet Josephson prédit en 1962 par le théoricien britannique Brian Josephson est un ingrédient essentiel de la technologie électronique : il quantifie le passage d'un électron à travers une couche mince isolante séparant deux supraconducteurs. Une version magnétique de ce phénomène a été démontrée théoriquement en 2006 par les physiciens Hans Mooji et Yuli V. Nazarov de l'université de Delft a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-josephson-magnetique/#i_96828

MICROÉLECTRONIQUE

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 13 674 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre «  Les limites physiques aux circuits intégrés »  : […] À partir des trois éléments de base des circuits intégrés (transistor, résistance et condensateur), toutes les fonctions requises par « l'intelligence » informatique peuvent être réalisées (fig. 7) . Plus les éléments fabriqués seront de petite taille, plus on pourra en intégrer sur une seule puce. L'augmentation de la miniaturisation se traduit donc, depuis le milieu des années 1970, par une pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microelectronique/#i_96828

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 715 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Principe, réalisation et fonctionnement du microscope »  : […] L' effet tunnel est une conséquence de la dualité onde-corpuscule. Il se manifeste lorsqu'une particule doit traverser une région de l'espace, appelée barrière de potentiel, où son énergie totale est inférieure à son énergie potentielle. La traversée par effet tunnel de cette région, interdite au sens de la mécanique classique, est possible si la fonction d'onde associée à la particule s'étend su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_96828

ROHRER HEINRICH (1933-2013)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 238 mots

Né le 6 juin 1933 à Buchs (Suisse), Heinrich Rohrer fit ses études à l'Institut fédéral de technologie de Zurich et y obtint son doctorat en 1960. Après deux années de recherche à l'université Rutgers (New Jersey), il fut engagé par le laboratoire de recherche I.B.M. de Roschliken, près de Zurich. À partir de 1978, il développa avec Gerd Binnig un nouveau type de microscope électronique. La micros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-rohrer/#i_96828

SURFACE PHÉNOMÈNES DE

  • Écrit par 
  • Jean-François JOANNY, 
  • Jean SUZANNE
  •  • 6 285 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés électroniques »  : […] Tout comme la structure géométrique, la structure électronique de surface d'un solide est différente de celle du volume. En fait, les deux structures sont intimement liées, car l'énergie de surface dépend de l'agencement électronique. La distribution électronique en surface introduit un moment dipolaire qui modifie le travail de sortie des électrons. Pour la surface uniforme d'un conducteur, le tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenes-de-surface/#i_96828