DONALD DUCK EFFET

SOUS-MARINE PLONGÉE

  • Écrit par 
  • Henri DELAUZE, 
  • Claude RIFFAUD
  •  • 6 403 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'« effet Donald Duck » »  : […] La voix dans l'air comprimé est modifiée : elle devient nasillarde, mais reste compréhensible. Ce n'est plus le cas lorsqu'on parle dans un mélange gazeux à base d'hélium : à partir d'une centaine de mètres, la déformation est telle qu'il n'est plus possible de se comprendre. C'est ce qu'on appelle l'« effet Donald Duck ». La voix caractéristique du célèbre canard de Walt Disney était en effet ob […] […] Lire la suite