LEVIER EFFET DE, économie

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

Dans le chapitre « La déréglementation financière »  : […] La déréglementation financière trouve ses mécanismes déclencheurs dans l'essor des euromarchés à Londres dès les années 1960, la croissance de la finance institutionnelle et, à partir des années 1980, la recherche par les pouvoirs publics de moyens non inflationnistes de financement des administrations et des entreprises. Pour satisfaire les revendications des banquiers et promouvoir des « champio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-la-crise-des-subprimes-et-le-systeme-bancaire/#i_18901

ENTREPRISE - Financement

  • Écrit par 
  • Michel ALBOUY, 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 7 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La structure optimale : coût du capital et effet de levier »  : […] L'existence d'une structure optimale de financement donne lieu à un débat fondamental en théorie financière, car c'est la structure financière qui détermine le coût des capitaux, donc le choix des investissements. En effet, déterminer la rentabilité d'un investissement consiste à comparer les cash-flows (ou flux nets de trésorerie) dégagés par cet investissement au coût des capitaux. Ce coût est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-financement/#i_18901

ENTREPRISE - Les relations interentreprises

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 622 mots

Dans le chapitre « L'entreprise et ses propriétaires »  : […] Les actionnaires sont solidairement exposés, à proportion de leur participation dans le capital de la société, aux risques qu’affronte l’entreprise plongée dans un environnement incertain. La durée des cycles de production, l'obsolescence d'une technique, la disparition d'un marché, un conflit social, la défaillance d’un débiteur définissent autant d’états du monde défavorables et largement impré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-les-relations-interentreprises/#i_18901

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Les produits dérivés »  : […] Les instruments dérivés se regroupent autour de trois catégories de base : les contrats à terme ferme , les options et les swaps . Il s'agit d'outils servant à gérer, en les transférant d'un opérateur à un autre, des risques de marché ou des risques de signature. En simplifiant, on peut dire que les dérivés de la première générati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_18901

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés dérivés

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 2 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'utilisation des produits dérivés comme instrument de spéculation »  : […] Les marchés dérivés sont propices à la spéculation. La raison tient essentiellement à la possibilité de prendre une position importante, par le biais d'une mise de fonds initiale relativement modeste (fort effet de levier). Prenons l'exemple d'un investisseur qui dispose d'une somme de 50 000 euros et qui souhaite spéculer sur la hausse de l'indice CAC 40 (l'un des principaux indices de la Bourse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-derives/#i_18901

INVESTISSEMENT

  • Écrit par 
  • Richard DUHAUTOIS, 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 6 355 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le financement de l’investissement »  : […] Quand les taux d'intérêt réels (taux nominaux corrigés de l'inflation) sont très bas, les entreprises ont intérêt à s'endetter afin de bénéficier de ce qu'on appelle l'effet de levier. Même si le rendement moyen des capitaux investis ne change pas (pourvu qu’il reste supérieur au taux d’intérêt réel), la firme peut accroître la rentabilité moyenne de ses fonds propres en déformant son bilan par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement/#i_18901

MILLER MERTON HOWARD (1923-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 836 mots

Issu de l'université de Chicago (Illinois), la pépinière des Prix Nobel d'économie, dont l'idéologie réputée libérale a dominé la pensée économique contemporaine, l'Américain Merton Miller n'a jamais été une « star » dans sa discipline, à l'image d'un Paul Samuelson (Prix Nobel 1970) ou d'un Milton Friedman (Prix Nobel 1976). Très écouté, toutefois, de tous les spécialistes de l'investissement et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merton-howard-miller/#i_18901