MUNCH EDVARD (1863-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre gravé

De nombreuses compositions, telles Les Fillettes sur le pont, ont eu des répliques en gravure ; les techniques de l'art graphique amplifiant les thèmes de La Frise. Les recherches occupent une place importante dans l'activité de Munch, et, après le troisième séjour à Paris (1896-1897), l'artiste se rapproche du symbolisme ; ses illustrations des Fleurs du mal en témoignent. Les premières gravures sont exécutées en 1894, les premières lithographies en 1895 (certaines lithos sont tirées chez Clot à Paris) et les premières gravures sur bois en 1896. Parfois, lithographie et xylographie sont combinées ; à partir de 1910, la xylographie reste la seule technique employée par Munch en gravure. Dans ses gravures sur bois, Munch poursuit l'œuvre de pionniers de Gauguin et de Vallotton ; son œuvre gravé compte de nombreuses compositions qui n'existent pas dans son œuvre pictural.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art contemporain, université de Bretagne-Occidentale, Brest-Quimper, président-fondateur du Comité des historiens de l'art nordique
  • : docteur en philosophie, Historisches Museum der Stadt, Vienne

Classification


Autres références

«  MUNCH EDVARD (1863-1944)  » est également traité dans :

EDVARD MUNCH, L'ŒIL MODERNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 973 mots

Le début de carrière du peintre norvégien Edvard Munch (1863-1944) date des années 1880. Séjournant à Paris et à Berlin, il a acquis une réputation européenne avant 1914. Une nouvelle exposition au Centre Georges-Pompidou à Paris (21 septembre 2011 - 23 janvier 2012), avec pour commissaires Angela Lampe et Clément Chéroux, tend à montrer que son image d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-munch-l-oel-moderne-exposition/#i_15322

Voir aussi

Pour citer l’article

Frank CLAUSTRAT, Hans BISANZ, « MUNCH EDVARD - (1863-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-munch/