PHILIPPE ÉDOUARD (1970- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Carrière politique et incursions dans le privé

En 2001, alors qu’Édouard Philippe cherche à s’investir en politique, le maire du Havre, Antoine Rufenacht, lui-même ancien élève de l’ENA, et qui cherche un successeur, lui propose de figurer sur la liste qu’il mène pour sa réélection. Le jeune maître des requêtes au Conseil d’État est élu et se voit immédiatement confier le poste d’adjoint aux affaires juridiques. L’année suivante, il échoue à se faire élire député dans la 8e circonscription de la Seine-Maritime, mais est sollicité par Alain Juppé pour participer à la fondation de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) qui vise à rassembler les partis de droite et du centre dans une seule formation. Il en devient le directeur général des services jusqu'à la démission d'Alain Juppé en 2004.

Plutôt que de revenir au Conseil d’État, Édouard Philippe choisit de se mettre en disponibilité et rejoint la filiale française d’un grand cabinet d’avocats anglo-saxon. Il en démissionne pour entrer en mai 2007 au cabinet d’Alain Juppé, tout juste nommé au ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables. L’expérience se révélera éphémère puisque le ministre doit quitter le gouvernement un mois après sa nomination en raison de sa défaite aux élections législatives à Bordeaux. Édouard Philippe est alors recruté par Areva, multinationale spécialisée dans l’énergie nucléaire, en tant que directeur des affaires publiques – c’est-à-dire du lobbying et des relations avec les élus.

Parallèlement à ce passage dans le secteur privé, Édouard Philippe poursuit sa carrière politique : il siège au conseil régional de Haute-Normandie entre 2004 et 2008, année au cours de laquelle il est élu conseiller général de la Seine-Maritime et réélu au conseil municipal du Havre, où il est chargé du développement économique et portuaire, de l'emploi, de la formation, de l'enseignement supérieur et des relations internationales. Enfin, en octobre 2010, Antoine Rufenacht démissionne de son poste de maire, et le conseil municipal choisit Édouard Philippe pour lui succéder. Après qu’il a été élu député de la 7e circonscription du département en 2012, la liste qu’il conduit aux élections municipales de 2014 l’emporte dès le premier tour.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PHILIPPE ÉDOUARD (1970- )  » est également traité dans :

CASTEX JEAN (1965- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 1 061 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la crise sanitaire à Matignon »  : […] Ironie de l’histoire : c’est Édouard Philippe qui a sorti de l’ombre celui qui allait être son successeur, et qui lui a mis le pied à l’étrier. Le 2 avril 2020, alors que le confinement lié à la pandémie de Covid-19 entre dans sa troisième semaine, le Premier ministre Édouard Philippe confie à Jean Castex la charge de préparer le déconfinement. « C’est un haut fonctionnaire qui connaît parfaitem […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2018

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 496 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Train de réformes et premières difficultés du gouvernement »  : […] Dans le prolongement de son action de 2017, le gouvernement d’Édouard Philippe se consacre dès le début de l’année aux réformes annoncées dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron. Au-delà des crises sociales et politiques qui l’ont secouée, l’année 2018 est en effet marquée par un important travail de réformes, dont certaines sont encore en cours de discussion en fin d’année. C’est le cas […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2017

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 347 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement d’Édouard Philippe »  : […] À l’occasion de la composition du gouvernement, Emmanuel Macron continue son travail de brouillage des frontières traditionnelles entre les partis . Le Premier ministre Édouard Philippe, maire du Havre, est un ancien soutien d’Alain Juppé. Les ministères sont confiés à des personnalités de gauche et de droite, à des soutiens de la première heure, à d’anciens opposants, ainsi qu’à des personnalité […] Lire la suite

RÉFORME DES RETRAITES

  • Écrit par 
  • Pierre CONCIALDI
  •  • 10 596 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La réforme « suspendue » de 2020 »  : […] Début mars 2020, l’Assemblée nationale a voté une loi ordinaire instituant un « système universel de retraite », puis une loi organique relative à ce même système. Avec la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le processus législatif a été suspendu. Une certaine confusion a entouré les débats autour du projet gouvernemental, certainement trop flou, et aussi en raison du fait que l’exécut […] Lire la suite

Pour citer l’article

Blaise MAGNIN, « PHILIPPE ÉDOUARD (1970- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-philippe/