CUNÉIFORME ÉCRITURE

MÉSOPOTAMIE - L'écriture cunéiforme

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 3 072 mots
  •  • 5 médias

L'écriture cunéiforme (appelée ainsi d'après son signe de base, en forme de « coin », en latin cuneus) a constitué le système graphique principal, et longtemps unique, du Proche-Orient asiatique, entre la fin du IVe millénaire et le début de notre ère. Elle fut l'outil essentiel des cultures de ce vaste espace géog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-ecriture-cuneiforme/#i_6647

AKKAD

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 2 881 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La production artistique »  : […] L'art offre plus d'originalité que l'organisation économique, et nous devons regretter que notre documentation se réduise à des trouvailles de hasard (pour une bonne part, le butin d'un roi d'Élam récupéré à Suse par les archéologues français). Il y a, en effet, un progrès énorme de la période du Dynastique archaïque à l'époque d'Akkad. On l'explique souvent par le triomphe des pasteurs sémitiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/akkad/#i_6647

ALPHABET

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  • , Universalis
  •  • 3 456 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'invention de l'alphabet »  : […] On peut encore simplifier l'écriture en décomposant la syllabe en consonne et voyelle : on a alors un alphabet composé de lettres (entre 20 et 50). Mais c'est là une opération bien abstraite et, en fait, la simplification ultime de l'écriture ne devait être réalisée que par un peuple parlant une langue du groupe sémitique, où les consonnes forment à elles seules le cadre inaltérable des racines à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphabet/#i_6647

CAILLOU MICHAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 218 mots

Acquis en 1800 par le cabinet des Antiquités sur instruction du ministre de l'Intérieur, et aujourd'hui conservé au cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale de France, le caillou Michaux porte le nom de son inventeur, le botaniste André Michaux (1746-1802) qui l'avait ramené dans ses bagages en 1786 au retour d'une expédition accomplie en Mésopotamie et en Perse. Il date du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caillou-michaux/#i_6647

ÉCRITURE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BALPE, 
  • Anne-Marie CHRISTIN
  •  • 10 415 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le geste et le regard »  : […] Parvenue en Occident doublement marquée par le Verbe, celui de la démocratie athénienne d'une part et celui d'un Dieu d'autorité de l'autre, l'écriture se trouvait donc dans une situation paradoxale : elle était devenue un système de signes d'une perfection admirable, qui analysait la langue avec la minutie d'un instrument de chirurgie, mais qui avait été inventé seulement pour l'oreille, c'est-à- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture/#i_6647

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 598 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les premiers alphabets »  : […] Les deux premiers alphabets sont inventés au cours de la seconde moitié du II e  millénaire avant J.-C. L’alphabet cunéiforme d’Ugarit, d’usage courant au xiv e  siècle avant J.-C., comprend trente signes. Il est utilisé pour écrire des langues de même famille (araméen, hébreu, ougaritique et phénicien) ou de famille diffé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-notions-de-base/#i_6647

MÉSOPOTAMIE - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 5 128 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'archéologie en Mésopotamie »  : […] Les premiers travaux archéologiques sur le sol mésopotamien furent menés par P. E. Botta, consul de France à Mossoul, dont les recherches à Quyundjik et à Khorsabad en 1843-1844 permirent les premières découvertes archéologiques des sites assyriens. À cette époque, on ne connaissait guère de l'Ancien Orient que ce qu'en disait la Bible. L'Anglais H. Layard, dès 1845, travaillait à Nimrud et Assur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-archeologie/#i_6647

MÉSOPOTAMIE - Les mathématiques

  • Écrit par 
  • Christine PROUST
  •  • 3 604 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les époques achéménide et hellénistique »  : […] Alors que l’histoire intellectuelle du II e  millénaire est inséparable de celle des écoles de scribes, celle du I er  millénaire est inséparable de celle des bibliothèques. Les politiques royales de constitution des grandes bibliothèques ont sans doute commencé à la fin du II e  millénaire, puis ont continué à grande échel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-les-mathematiques/#i_6647

OUGARIT ou UGARIT

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT, 
  • Marguerite YON
  •  • 5 937 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La langue »  : […] La langue d'Ougarit était cananéenne : langue sémitique à morphologie flexionnelle, à support sémantique trilitère, à verbe aux formes modales plutôt que temporelles, elle servait de langue religieuse. Le babylonien était la langue diplomatique et juridique. Le hourrite, langue d'origine asiatique, était couramment utilisé. On y a aussi trouvé des inscriptions hiéroglyphiques égyptiennes, des tab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ougarit-ugarit/#i_6647

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La prépondérance mésopotamienne et les échanges interiraniens au IIIe millénaire »  : […] Suse apparaissait désormais comme une petite cité de type sumérien, avec sur son acropole au moins un temple dans lequel les dévots perpétuaient leur prière par des effigies sculptées de même style que celles de la future Babylonie jusqu'à Mari. Cependant, l'originalité susienne se manifestait parfois dans une forme de « cubisme » savoureux, à côté de ce qui peut être considéré comme une maladress […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/#i_6647

RAWLINSON sir HENRY CRESWICKE (1810-1895)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 710 mots
  •  • 2 médias

Orientaliste anglais né à Chadlington, dans le comté d'Oxford. Creswicke est le nom de famille de la mère de Henry Rawlinson. À seize ans, il sert dans l'armée de la Compagnie des Indes. Il a la bonne fortune de faire le voyage de Bombay à bord du même bâtiment que sir John Malcom, diplomate et orientaliste de renom, dont l'influence ne cessera de le stimuler. Avec une étonnante rapidité, le jeun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rawlinson-sir-henry-creswicke/#i_6647

SARGON II ou SHARROU-KEN, roi d'Assyrie (721-705 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jorgen LAESSOE
  • , Universalis
  •  • 924 mots

Sargon est la transcription hébraïque de l'assyrien Sharrou-ken, nom de règne signifiant « roi légitime » (Isaïe  xx , 1). Ce nom fut probablement choisi en mémoire de deux anciens rois d'Assyrie, en particulier Sargon d'Akkad dit l'Ancien. L'ascendance de Sargon II est partiellement entourée de mystère mais il est probablement l'un des plus jeunes fils de Téglath-Phalas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sargon-ii-sharrou-ken/#i_6647

SCHAEFFER CLAUDE (1898-1982)

  • Écrit par 
  • Jacques-Claude COURTOIS
  •  • 1 012 mots

Né le 6 mars 1898 à Strasbourg (Bas-Rhin), fils d'industriel, Claude Schaeffer fit ses études dans sa ville natale à l'université, puis à Oxford. Très tôt attiré par l'archéologie, il s'attache d'abord à l'étude de la protohistoire régionale et publie plusieurs contributions à l'archéologie alsacienne. Mais l'essentiel de son activité est consacré à l'étude exhaustive de la riche collection Nesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-schaeffer/#i_6647

SÉMITES

  • Écrit par 
  • André CAQUOT
  •  • 4 800 mots

Dans le chapitre « La Mésopotamie »  : […] Les seules traces certaines des plus anciens Sémites sont des documents rédigés en un idiome sémitique ou des noms propres explicables par cette langue. C'est la Mésopotamie, où l' écriture cunéiforme inventée par les Sumériens apparaît dès le milieu du IV e  millénaire, qui fournit les premiers témoignages. À partir de 2600, des tablettes cunéiformes présentent des anthro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semites/#i_6647

SHURUPPAK

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 226 mots

La ville de Shuruppak (aujourd'hui Fara) est la capitale d'une des cités-États qui se partagent la Mésopotamie du sud pendant les deux premiers tiers du ~ III e  millénaire (l'époque dite des Dynasties archaïques). C'est un de ses souverains légendaires, Ziusudra, qui est le héros du mythe mésopotamien du Déluge. Des fouilles allemandes (1902-1903) puis américaines (1931) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shuruppak/#i_6647


Affichage 

Cône commémorant la construction de l'enceinte de Sippar

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire paléo-babylonien, règne de Hammourabi, env 1792-1750 avant J-C, Cône portant des inscriptions bilingues, commémorant la construction par le roi Hammourabi de l'enceinte de Sippar, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, époque des royaumes amorrites, XXe-début du XVIIe siècle, Tablette en argile portant la dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa par le roi Shamshi-Adad Ier d'Assyrie, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Écriture cunéiforme : naissance et évolution du signe «vase»

dessin

Naissance et évolution du signe «vase» 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Écriture sumérienne archaïque

photographie

Tablette provenant de Jamdat Nasr (3200-3000 av J-C), en Irak, portant les signes d'une écriture sumérienne archaïque, ancêtre de l'écriture cunéiforme Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Georg Friedrich Grotefend

photographie

Philologue allemand, Georg Friedrich Grotefend (1775-1853) fut le premier à déchiffrer partiellement, en 1802, une inscription cunéiforme en vieux perse Lithographie, vers 1830 

Crédits : AKG

Afficher

Henry Creswicke Rawlinson

photographie

L'orientaliste Henry Creswicke Rawlinson (1810-1895) s'est rendu célèbre pour avoir relevé intégralement, puis déchiffré l'inscription cunéiforme trilingue du rocher de Béhistun, donnant ainsi les clés d'accès à l'immense fonds scripturaire constitué par la civilisation mésopotamienne... 

Crédits : R. Fenton/ Corbis

Afficher

Inscription sémitique sur un clou de fondation provenant de Larsa

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, Mésopotamie, début du IIe millénaire avant J-C, Inscription sémitique sur la tête d'un clou de fondation provenant de Larsa, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Les peuples vaincus apportent leur tribut au roi assyrien Salmanasar III

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, Xe siècle-612 avant J-C, Détail de l'"Obélisque noir" de Salmanasar III, roi du Nouvel Empire assyrien : les peuples vaincus apportent leur tribut, albâtre noir The British Museum, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, règne d'Assarhaddon, 681-669 avant J-C, Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon, après la destruction de la ville par son père Sennachérib, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Relevé d’inscriptions cunéiformes trilingues

photographie

Des inscriptions trilingues gravées par les rois perses achéménides à Persépolis et à Behistun (Iran) ont permis, à partir du XVIIIe siècle, les premiers déchiffrements de l'écriture cunéiforme des anciens Mésopotamiens Le même texte s'y trouve gravé dans les trois langues de l'Empire... 

Crédits : D'après Carsten Niebuhr, "Description de l'Arabie", 1772

Afficher

Tablette cunéiforme, royaume d'Ougarit

photographie

Tablette trouvée sur le site d'Ougarit, écrite en cunéiforme syllabique Ce système était utilisé pour transcrire l'akkadien, la langue diplomatique du Moyen-Orient au IIe millénaire avant J-C 

Crédits : De Agostini

Afficher

Cône commémorant la construction de l'enceinte de Sippar
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Écriture cunéiforme : naissance et évolution du signe «vase»
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Écriture sumérienne archaïque
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Georg Friedrich Grotefend
Crédits : AKG

photographie

Henry Creswicke Rawlinson
Crédits : R. Fenton/ Corbis

photographie

Inscription sémitique sur un clou de fondation provenant de Larsa
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Les peuples vaincus apportent leur tribut au roi assyrien Salmanasar III
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Relevé d’inscriptions cunéiformes trilingues
Crédits : D'après Carsten Niebuhr, "Description de l'Arabie", 1772

photographie

Tablette cunéiforme, royaume d'Ougarit
Crédits : De Agostini

photographie