CAROLINE ÉCRITURE

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'école palatine »  : […] À peine une décennie plus tard, en 754, année cruciale de la rencontre du pape Étienne II et de Pépin le Bref, le scribe Gundohinus termina un recueil d'évangiles d'une grande beauté : « Rien de tel ne s'était encore vu sur le continent au nord des Alpes : l'art carolingien commence avec Gundohinus, comme la dynastie carolingienne avec Pépin » (Porcher). Gundohinus s'inspira de l'art lombard : le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_12000

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 598 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La calligraphie occidentale »  : […] L’histoire de la calligraphie occidentale trouve son origine dans les écritures romaines antiques. Aux ii e au iii e  siècles s’inventent, au côté de la « capitale monumentale », la « nouvelle écriture commune » – écriture cursive inclinée vers la droite et fréquemment ligaturée – et « l’onciale », aux signes indépendants avec un tracé à angle presque droit, dont les gras sont réservés aux traits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-notions-de-base/#i_12000

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le romain »  : […] Au milieu du xvi e  siècle, le caractère romain a presque totalement supplanté les gothiques que l'on trouvait dans les premiers livres imprimés comme dans les manuscrits. Pas de manifestation plus évidente d'un changement plus général que l'implantation d'un nouveau tracé des signes de l'écriture. Il s'agit d'abord pour les milieux humanistes italiens, en adoptant la minuscule caroline empruntée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_12000

PALÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert MARICHAL
  •  • 4 855 mots

Dans le chapitre « L'héritage de la renaissance carolingienne »  : […] Avec la renaissance carolingienne du viii e  siècle se crée une nouvelle écriture livresque, la minuscule caroline  : le plus ancien manuscrit datable en minuscule caroline est la Bible écrite à Corbie sous l'abbatiat de l'abbé Maurdramne (772-780). La minuscule caroline a pour base la semi-onciale : le format en a été réduit, on lui a enlevé ainsi son caractère « monumental », on lui a donné plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleographie/#i_12000


Affichage 

Bible d'Alcuin

photographie

Première page du livre de la Genèse de la Bible éditée par Alcuin, abbé et conseiller de Charlemagne L'une des toutes premières œuvres utilisant la minuscule caroline, nouveau style diffusé par les abbayes dans tout l'Empire, qui dominera jusqu'à la fin du XIe siècle Env 800,... 

Crédits : Zentralbibliothek, Zurich

Afficher

Bible d'Alcuin
Crédits : Zentralbibliothek, Zurich

photographie