ÉCRITURE AUTOMATIQUE

AUTOMATISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • José PIERRE
  •  • 975 mots

« Dans le monde organique, dans la mesure où se fait plus obscure ou plus faible la réflexion consciente, plus rayonnante et triomphante s'avance la grâce. » Cette affirmation de Kleist ( Sur le théâtre de marionnettes , 1810) pourrait être tenue pour la charte originelle de l'automatisme. Certes, la notion de « fureur poétique » telle qu'elle apparaît déjà chez Platon ( Ion ) et qu'elle refait su […] Lire la suite

BRETON ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Marguerite BONNET
  •  • 4 880 mots

Dans le chapitre « La naissance du surréalisme »  : […] Des prédilections communes, la foi dans les pouvoirs de la poésie ont rapproché de lui, dans les années 1917-1918, Louis Aragon et Philippe Soupault. En mars 1919, ils fondent une revue, Littérature , qui publie les Poésies de Ducasse, les Lettres de guerre de Jacques Vaché, mort (accident ou suicide ?) en janvier 1919, et les premiers textes obtenus par Breton et Soupault au moyen de l'écritur […] Lire la suite

BRETON ANDRÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 683 mots

19 février 1896 Naissance de Breton à Tinchebray, dans l'Orne. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1916 Infirmier militaire à Nantes, Breton y fait la connaissance de Jacques Vaché. En mai, il rencontre Guillaume Apollinaire. 1917 Fait la connaissance de Philippe Soupault, puis de Louis Aragon. 1919 Fonde la revue Littérature avec Aragon et Soupault. Publie Mont de piété , son premier recuei […] Lire la suite

DESNOS ROBERT (1900-1945)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 183 mots

Dans le chapitre « Une vie de franc-tireur »  : […] Robert Desnos est né le 4 juillet 1900 à Paris, près de la Bastille. Très tôt, ses parents viennent s'installer dans la maison qui fait le coin de la rue Saint-Martin et de la rue des Lombards (au sixième étage), en face de l'église Saint-Merri. C'est un quartier auquel il restera attaché toute sa vie, et dont il parlera souvent dans ses poèmes. Son père est rôtisseur de volailles et mandataire au […] Lire la suite

FANTÔMAS

  • Écrit par 
  • Michel LEBRUN
  •  • 280 mots

Créé en 1911 par Pierre Souvestre et Marcel Allain, lancé à grand renfort de publicité par l'éditeur Fayard, Fantômas , gigantesque cycle romanesque de trente-deux volumes, connaît un fabuleux succès jusqu'à la guerre de 1914. Fantômas, bandit sans visage, accumule les crimes monstrueux et lance des défis à la police, représentée par l'inspecteur Juve. Flanqué du journaliste Jérôme Fandor et de sa […] Lire la suite

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « Les manuscrits d'une œuvre publiée »  : […] On peut citer, dans la collection Manuscrits (Zulma et C.N.R.S. éd., dirigée par Y. Leclerc), les Plans et scénarios de « Madame Bovary » (par Y. Leclerc), les notes préparatoires de Georges Perec ( Cahier des charges de « La Vie mode d'emploi » , par H. Hartje, B. Magné et J. Neefs, 1993), ou encore une version des Infortunes de la vertu de Sade sous forme de conte (par J.-C. Abramovici et M. D […] Lire la suite

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modernité et altérité »  : […] D'une façon générale, la « révolution » qui a bouleversé le langage poétique en Occident, depuis le milieu du xix e  siècle, paraît souvent comme une contestation systématique de la prédominance du principe d'équivalence. À tous les niveaux de l'organisation du poème, elle a multiplié les ruptures, libérant la différence du cadre rassurant de l'alternance, pour faire surgir une véritable altérité. […] Lire la suite

SOUPAULT PHILIPPE (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 920 mots

Poète, romancier fantaisiste, mémorialiste à trente ans, cofondateur de la revue Littérature , essayiste et traducteur, Philippe Soupault fut le plus violent des dadaïstes et le plus moderne des écrivains d'avant-garde. Son père, médecin, est peut-être le membre le plus ouvert d'une famille étriquée qui ne pense qu'à l'argent, mais il meurt du diabète alors que Philippe n'a que sept ans. Dans His […] Lire la suite