ÉCONOMIE MONDIALE2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les BRICS non asiatiques : difficultés économiques, tournants politiques

Russie : les difficultés de l’émergence

En dépit d’une croissance en recul (1,1 p. 100 contre 2,3 p. 100 en 2018), les performances de l’économie russe sont relativement bonnes : faible chômage, ralentissement de l’inflation, apparition d’un excédent budgétaire. Elles ne doivent pas cependant masquer les difficultés structurelles : une économie dépendante des hydrocarbures (presque 1/5 du PIB, 1/2 des recettes publiques, 2/3 des exportations), une population en baisse (moins 200 000 habitants en 2019) et vieillissante, des capacités de production insuffisantes en volume et trop peu diversifiées, un climat des affaires assombri par la corruption. Le gouvernement de Vladimir Poutine a réalisé différentes réformes : baisse des dépenses publiques, fermetures de petites banques, réforme de la retraite en 2018, prévoyant un report progressif de départ à 65 ans (contre 60 auparavant) pour les hommes et à 60 ans (contre 55) pour les femmes ; hausse de la TVA, dont le taux normal est passé de 18 à 20 p. 100 le 1er janvier 2019. Par ailleurs a été adoptée à partir de 2018 une nouvelle règle d’or budgétaire qui vise à épargner les recettes pétrolières au-dessus de 40 dollars par baril, renforçant ainsi les réserves de change et permettant une certaine décorrélation des cours du rouble et du pétrole. Toutefois, la mise en œuvre des « projets nationaux » annoncés par Vladimir Poutine au début de son quatrième mandat en 2018 dans douze domaines, dont la santé et les infrastructures, a pris du retard. Ces investissements devaient s’élever à près de 400 milliards de dollars d’ici 2024, dont 115 milliards d’origine privée, russe ou étrangère. Par ailleurs, pour enrayer le déclin démographique, le gouvernement met en œuvre une politique nataliste et une politique d’immigration en provenance de pays de l’ex-Union soviétique, rendue difficile par la faible attractivité des rémunérations.

Brésil : réformes libérales et dérégulation environnementale

La croissance en 2019 est ici aussi plus faible que les années précédentes (0,9 p. 100 contre 1,1 p. 100 en 2018), dans un climat d’incertitude sur les réformes structurelles. Toutefois, en octobre, le président Bolsonaro réussit à faire passer une réforme des retraites, très attendue, destinée à restaurer la crédibilité financière du pays. En dépit de sa dimension clientéliste, (elle ménage militaires et policiers), et de son insuffisance à long terme, cette réforme préserve la retraite par répartition et permet d’économiser 176 milliards sur dix ans, apportant des gages aux investisseurs étrangers ; l’économie informelle, toujours importante, n’en bénéficie évidemment pas. D’autres réformes sont attendues, sur le système fiscal et les privatisations, mettant à l’épreuve le dogme libéral du président. En novembre, il présente un projet de réforme du service public destiné à réduire le déficit, qui s’élève à plus de 6 p. 100 du PIB, et pesant lourdement sur les salaires des fonctionnaires et la stabilité de leur emploi. L’année 2019 restera une année noire pour les peuples indigènes et la forêt brésilienne, en proie à de violents incendies et à une déforestation encouragée par le gouvernement.

L’Afrique du Sud enlisée dans des problèmes économiques et politiques

La première puissance économique de l’Afrique est confrontée à de lourds problèmes économiques : une croissance faible (1 p. 100), un taux de chômage critique (28 p. 100), un solde extérieur courant structurellement négatif à plus de 3 p. 100 du PIB, des entreprises publiques fragiles, des déficits publics accusés. Si Cyril Ramaphosa, qui a succédé à Jacob Zuma, chassé du pouvoir en 2018 et poursuivi pour corruption, a été conforté par les élections de mai 2019, ses marges de manœuvre sont limitées par trois facteurs : la corruption élevée, les conflits raciaux qui se cristallisent sur la question de la redistribution des terres et une xénophobie croissante qui affecte les relations avec les autres pays voisins.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Économie mondiale (2019) : comparaison du revenu par habitant

Économie mondiale (2019) : comparaison du revenu par habitant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Ren Zhengfei

Ren Zhengfei
Crédits : Hector Retamal/ AFP

photographie

Économie mondiale (2019) : évolution des prix à la consommation et balance des paiements

Économie mondiale (2019) : évolution des prix à la consommation et balance des paiements
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Économie mondiale (2019) : croissance du PIB (%)

Économie mondiale (2019) : croissance du PIB (%)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ÉCONOMIE MONDIALE, depuis 1990  » est également traité dans :

ÉCONOMIE MONDIALE - 2020 : l'effondrement économique, sombre corollaire de la crise sanitaire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 5 366 mots
  •  • 3 médias

L’année 2020 est marquée par un terrible choc : la pandémie de Covid-19, qui répand la maladie et la mort et qui, au niveau économique, engendre crises profondes et incertitude. Elle est rythmée par les fluctuations de l’épidémie et les à-coups des décisions politiques. La plupart des pays ont ainsi connu un stop-and- […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2018 : croissance, restrictions commerciales et argent plus cher

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 040 mots
  •  • 7 médias

En termes de croissance, l’année 2018 semble une simple réplique de l’année précédente : la croissance mondiale du produit intérieur brut (PIB) reste à 3,7 p. 100, celle des pays avancés se maintient à 2,4 p. 100 et celle des pays en voie de développement et émergents (ou « pays du Sud »), à 4,7 p. 100. Pourtant, un certain nombre de changements affectent l’économie mondiale, qui pourraient faire […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2017 : expansion, inégalités, fragilités

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 863 mots
  •  • 6 médias

La croissance mondiale s’est nettement accélérée en 2017, passant de 3,2 à 3,6 p. 100 par rapport à 2016, poussée par des taux d’intérêt faibles, un progrès des profits et des investissements, ainsi que par une hausse des prix des matières premières. Une grande partie des pays est concernée. Les pays avancés connaissent, certes, une croissance inférieure à la c […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2016 : dynamisme asiatique et replis nationaux

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 422 mots
  •  • 7 médias

L’année 2016 est marquée, sur le plan économique, par une tendance de plusieurs pays au repli sur eux-mêmes. La comparaison entre la croissance de la production mondiale et la croissance du commerce mondial est lourde de signification. En 2014, le commerce mondial progressait de 3,9 p. 100, donc plus rapidement que la production (3,4 p. 100), mais en 2015 e […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2015 : entre reprise et crise des matières premières

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 292 mots
  •  • 7 médias

En 2015, le prix du pétrole est resté très bas. Deux facteurs ont concouru à la pérennité de cet état de fait important pour l’économie de la planète : la surabondance de l’offre – alimentée par la guerre des prix que se livrent les pays de l’O.P.E.P. et les États-Unis, producteurs de pétrole et de gaz de schiste –, ainsi que l’essoufflement de la demande, provoqué par le ralentissement de l’écono […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2014 : nouvelle répartition de l'activité

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 449 mots
  •  • 4 médias

En 2014, la croissance de l'activité économique mondiale se situe à peu près au même niveau qu’en 2013, à 3,3 p. 100. Géographiquement, elle se répartit cependant de manière différente. Elle est plus forte dans les pays avancés, en raison de la reprise modérée de la croissance dans la zone euro et de la croissance toujours dynamique des États-Unis, et ce malgré […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2013 : une croissance mondiale apathique

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 275 mots
  •  • 5 médias

En 2013, l’activité mondiale subit encore les conséquences de la crise financière. Bridée par le désendettement en cours, elle semble condamnée à avancer à un rythme lent. Embarrassés par la crise de la dette souveraine, notamment aux États-Unis et dans la zone euro, les gouvernements ont réduit leurs dépenses, et le secteur privé a dans l’ensemble diminué ses […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2012 : le monde dans la crise

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 278 mots
  •  • 4 médias

L'économie mondiale a dû affronter des vents contraires de plus en plus violents en 2012. L'année a été marquée par la poursuite de la crise des dettes souveraines, particulièrement dans la zone euro, et par une forte progression du chômage dans de nombreux pays développés. Victime de ce contexte, la croissance mondiale s'e […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2011 : une année de tourmente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 085 mots
  •  • 4 médias

Après une embellie relative en 2010, l'économie mondiale a pénétré en 2011 dans une zone de fortes turbulences financières. L'année a été marquée par le déferlement de la crise de la dette dans la zone euro, caractérisée par la fin de la confiance des investisseurs dans les titres obligataires des États. Dans ce contexte, la croissance mondiale s'est établie à […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2010 : entre rigueur et relance économiques

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 102 mots
  •  • 5 médias

L'année 2010 a pris quelque distance avec la tornade financière des années 2008 et 2009. L'économie mondiale est sortie de récession pour entamer une reprise, dans un contexte de croissance des échanges mondiaux après une contraction historique l'année précédente. La Chine s'est trouvée au cœur de cette reprise, en venant alimenter les importations de la p […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre FAUGÈRE, « ÉCONOMIE MONDIALE - 2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2019-entraves-a-la-croissance-recul-de-la-mondialisation/