ÉCONOMIE MONDIALE2002 : incertitudes sur la reprise

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une situation dégradée dans les pays émergents

Dans les pays d'Europe centrale et orientale (P.E.C.O.), l'effet positif de la reprise américaine a été nettement moins perceptible. La croissance a reposé pour l'essentiel sur la vigueur de leur demande intérieure, mais elle a été pénalisée par les pertes de compétitivité liées à l'appréciation de leur taux de change réel (corrigé de l'inflation). Au-delà, la volonté d'arrimage des P.E.C.O. à la zone euro et la poursuite d'une logique de convergence économique et financière devaient les conduire à un renforcement de leur croissance et renforcer la légitimité de leur candidature à l'élargissement.

La situation économique de l'Amérique latine a continué de se détériorer après un net coup d'arrêt de l'activité en 2001. En Argentine, l'annonce simultanée du défaut de paiement et de la dévaluation, au début de l'année, n'a pas permis d'enrayer la spirale de la récession. La crise bancaire, notamment, a eu des effets désastreux sur l'économie. Elle a bridé la consommation des ménages par la mise en place du corralito (la restriction de l'accès aux dépôts bancaires) et par la réduction drastique du crédit bancaire, qui a asphyxié les investissements des entreprises. Parallèlement, la prime de risque exigée par les marchés sur les obligations d'État libellées en dollars n'a cessé d'augmenter depuis la déclaration de défaut, atteignant des niveaux record à l'été (plus de 7 000 points de base).

Malgré la détente des taux d'intérêt au niveau mondial, la crise en Argentine s'est en partie propagée au continent, la baisse des rentrées fiscales et des exportations dans certains pays ayant exacerbé la défiance des investisseurs internationaux. Les primes de risque sur les obligations d'État se sont détériorées au Brésil, ainsi qu'au Venezuela où des grèves de protestation contre le pouvoir politique ont pesé sur l'économie. Dans un contexte de dévaluation forcée (Argentine, Venezuela, Uruguay) ou de dépr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉCONOMIE MONDIALE, depuis 1990  » est également traité dans :

ÉCONOMIE MONDIALE - 2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 918 mots
  •  • 5 médias

L'année 2019 se caractérise par un essoufflement de la croissance mondiale, accentué par une montée du protectionnisme et atténué par des conditions de financement exceptionnellement favorables. En passant de 3,6 à 3 p. 100, la croissance de l’économie mondiale enregistre son niveau le plus faible depuis la crise de 2008-2009. Le fléchissement est qu […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2018 : croissance, restrictions commerciales et argent plus cher

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 037 mots
  •  • 7 médias

En termes de croissance, l’année 2018 semble une simple réplique de l’année précédente : la croissance mondiale du produit intérieur brut (PIB) reste à 3,7 p. 100, celle des pays avancés se maintient à 2,4 p. 100 et celle des pays en voie de développement et émergents (ou « pays du Sud »), à 4,7 p. 100. Pourtant, un certain nombre de changements affectent l’économie mondiale, qui pourraient faire […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2017 : expansion, inégalités, fragilités

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 861 mots
  •  • 6 médias

La croissance mondiale s’est nettement accélérée en 2017, passant de 3,2 à 3,6 p. 100 par rapport à 2016, poussée par des taux d’intérêt faibles, un progrès des profits et des investissements, ainsi que par une hausse des prix des matières premières. Une grande partie des pays est concernée. Les pays avancés connaissent, certes, une croissance inférieure à la c […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2016 : dynamisme asiatique et replis nationaux

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 419 mots
  •  • 7 médias

L’année 2016 est marquée, sur le plan économique, par une tendance de plusieurs pays au repli sur eux-mêmes. La comparaison entre la croissance de la production mondiale et la croissance du commerce mondial est lourde de signification. En 2014, le commerce mondial progressait de 3,9 p. 100, donc plus rapidement que la production (3,4 p. 100), mais en 2015 e […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2015 : entre reprise et crise des matières premières

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 289 mots
  •  • 7 médias

En 2015, le prix du pétrole est resté très bas. Deux facteurs ont concouru à la pérennité de cet état de fait important pour l’économie de la planète : la surabondance de l’offre – alimentée par la guerre des prix que se livrent les pays de l’O.P.E.P. et les États-Unis, producteurs de pétrole et de gaz de schiste –, ainsi que l’essoufflement de la demande, provoqué par le ralentissement de l’écono […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2014 : nouvelle répartition de l'activité

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 448 mots
  •  • 4 médias

En 2014, la croissance de l'activité économique mondiale se situe à peu près au même niveau qu’en 2013, à 3,3 p. 100. Géographiquement, elle se répartit cependant de manière différente. Elle est plus forte dans les pays avancés, en raison de la reprise modérée de la croissance dans la zone euro et de la croissance toujours dynamique des États-Unis, et ce malgré […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2013 : une croissance mondiale apathique

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 274 mots
  •  • 5 médias

En 2013, l’activité mondiale subit encore les conséquences de la crise financière. Bridée par le désendettement en cours, elle semble condamnée à avancer à un rythme lent. Embarrassés par la crise de la dette souveraine, notamment aux États-Unis et dans la zone euro, les gouvernements ont réduit leurs dépenses, et le secteur privé a dans l’ensemble diminué ses […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2012 : le monde dans la crise

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 276 mots
  •  • 4 médias

L'économie mondiale a dû affronter des vents contraires de plus en plus violents en 2012. L'année a été marquée par la poursuite de la crise des dettes souveraines, particulièrement dans la zone euro, et par une forte progression du chômage dans de nombreux pays développés. Victime de ce contexte, la croissance mondiale s'e […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2011 : une année de tourmente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 084 mots
  •  • 4 médias

Après une embellie relative en 2010, l'économie mondiale a pénétré en 2011 dans une zone de fortes turbulences financières. L'année a été marquée par le déferlement de la crise de la dette dans la zone euro, caractérisée par la fin de la confiance des investisseurs dans les titres obligataires des États. Dans ce contexte, la croissance mondiale s'est établie à […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2010 : entre rigueur et relance économiques

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 100 mots
  •  • 5 médias

L'année 2010 a pris quelque distance avec la tornade financière des années 2008 et 2009. L'économie mondiale est sortie de récession pour entamer une reprise, dans un contexte de croissance des échanges mondiaux après une contraction historique l'année précédente. La Chine s'est trouvée au cœur de cette reprise, en venant alimenter les importations de la p […] Lire la suite

ECONOMIE MONDIALE - 2009 : le monde en récession

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 933 mots
  •  • 4 médias

L'année 2009 aura démarré dans la tourmente financière engendrée par la faillite de l'établissement bancaire Lehman Brothers et la crise des « subprimes ». L'économie mondiale a traversé une première moitié d'année sinistre dans un contexte de contraction historique des échanges mondiaux. À partir de l'été, le commerce mondial a repris des couleurs, ce qui […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2008 : de la crise financière à la crise économique

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 178 mots

L'économie mondiale a connu une année terrible, et bien des parallèles ont été dressés avec la crise de 1929. La crise des subprimes, qui avait éclaté à l'été de 2007, a pris une ampleur sans précédent durant l'automne de 2008 après la faillite de banque américaine Lehman Brothers. Un véritable ouragan a ravagé la sphère financière […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2007 : zone de turbulences

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 034 mots

Des turbulences du côté du secteur financier et la poursuite de la flambée des prix du pétrole ont marqué l'année 2007. D'une part, en lien avec le repli du marché immobilier aux États-Unis, la crise du crédit hypothécaire à risque appelé subprime a provoqué une onde de choc dans le secteur financier international, et pesé sur la croissanc […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2006 : symphonie de croissances

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 855 mots

En 2006, la croissance économique mondiale a poursuivi sur sa lancée de l'année précédente, en maintenant un rythme très élevé, environ 5 p. 100 selon les projections du Fonds monétaire international (F.M.I.). Si les économies les plus avancées ont crû à 3,1 p. 100, le monde émergent a connu une dynamique plus soutenue avec un taux annu […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2005 : un rebond confirmé malgé tout

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Forte en 2004 (5,1 p. 100), la croissance économique mondiale a conservé un rythme soutenu en 2005, estimé en septembre à 4,3 p. 100 par le Fonds monétaire international (F.M.I.). Les économies les plus avancées ont crû à 2,5 p. 100 et le monde émergent à un rythme de 6,4 p. 100. Comme en 2004, les deux locomotives ont été les États-Uni […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2004 : une reprise turbulente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 859 mots

La reprise était annoncée pour 2004. À la fin de l'année précédente, les économistes s'étaient généralement accordés sur une prévision de croissance allant au-delà du rythme potentiel pour les principales zones industrialisées. L'économie mondiale a certes démarré l'année sur les chapeaux de roue mais, à l'automne, certains facteurs négatifs sont apparus, comme la flambée inattendue du prix du pét […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2003 : une économie mondiale dans la tourmente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 956 mots
  •  • 1 média

Jusqu'au milieu du printemps de 2003, l'économie mondiale a vécu à l'ombre des tensions géopolitiques, les incertitudes liées au conflit irakien continuant de favoriser les comportements attentistes des agents et de tendre les prix sur les marchés pétroliers. La rapidité de la guerre a permis, sur le moment, une détente des cours du pétrole et un regain de confiance, quoique modeste, chez les entr […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2001 : état de choc

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 2 774 mots
  •  • 1 média

Le ralentissement de la croissance économique mondiale, amorcé au second semestre 2000, s'est accentué en 2001, laissant place à une stagnation de l'activité dans le monde développé dès le printemps, puis à une véritable récession en fin d'année.L'onde récessive, partie des États-Unis, s'est rapidement propagée à l'Europe et aux économies émergentes d'Asie […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2000 : vers un rééquilibrage de la croissance mondiale ?

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 037 mots

L'économie mondiale a enregistré en 2000 l'une de ses meilleures performances depuis le premier choc pétrolier. L'accélération de l'activité aux États-Unis, en Asie et en Europe a porté le taux de croissance du P.I.B. mondial à près de 5 p. 100, soit un rythme observé seulement quatre fois au cours du dernier quart de siècle, en 1976, 1978, 1984 et 1988. Le redressement des importations des économ […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas SAGNES, « ÉCONOMIE MONDIALE - 2002 : incertitudes sur la reprise », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2002-incertitudes-sur-la-reprise/