ÉCOMUSÉES INDUSTRIELS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'image traditionnelle du musée

L'image traditionnelle du musée est doublement statique : celle de collections immobiles (qui d'ailleurs ne rassemblent pas nécessairement des « objets morts ») ; celle de collections enfermées dans des murs, à propos desquelles certains conservateurs éprouvent l'obsession de la reconstitution de séries complètes. Les musées techniques se sont très tôt préoccupés, au-delà de la simple restauration des machines, de leur remise en mouvement, fût-ce au moyen d'autres sources d'énergie et de moteurs de faible puissance ; ils se sont efforcés également de restituer le travail et le processus de production, au moyen de maquettes, de mannequins ou d'acteurs et de démonstrateurs.

Toutefois l'impuissance majeure du musée traditionnel réside dans l'incapacité à reconstituer l'environnement même du travail industriel, un objectif impossible à atteindre à partir du seul objet technique, et dans le fait de laisser à la seule description écrite ou iconographique l'évocation des lieux et des hommes au travail. S'agissant d'activités artisanales ou d'ateliers domestiques, la tentation a souvent été de reconstruire artificiellement le cadre de travail en le meublant avec des outils recueillis ailleurs, et d'y assurer la démonstration du travail d'autrefois par les soins d'un personnel spécialisé, compétent et parfois...costumé. Les ateliers des villages de Colonial Williamsburg (Virginie, États-Unis) ou d'Ironbridge (Shropshire, Angleterre), les maquettes animées comme celle qui est visible aujourd'hui au musée de l'Homme et de l'Industrie du Creusot, expriment bien cette recherche d'une représentation de substitution. À ce stade, l'avantage a sans doute été d'aligner le musée technique ou industriel sur les musées des beaux-arts ou d'histoire, de pouvoir faire des musées de la science et de la technique de Londres, de Bochum, de Munich et de Washington, ou du musée des Arts et Métiers de Paris, les émules des grandes galeries nationales de peinture, de sculpture ou de sciences naturelles.

À cet [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis BERGERON, « ÉCOMUSÉES INDUSTRIELS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecomusees-industriels/