UKIYO-E ÉCOLE

HIROSHIGE ANDŌ (1797-1858)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 334 mots
  •  • 3 médias

Maître incontesté de l' estampe de paysage, Andō Hiroshige remporta un égal succès au Japon et en Occident. Jamais sans doute maître de l'école Ukiyo-e , née de la peinture de genre, ne comprit et ne traduisit mieux l'âme même de la nature. Ne s'appuyant sur aucune conception philosophique ou mystique, son art est le résultat de l'observation humbl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshige/#i_17483

HOKUSAI KATSUSHIKA (1760-1849)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  • , Universalis
  •  • 1 419 mots
  •  • 2 médias

Jamais artiste japonais ne fut à la fois plus admiré en Occident et plus contesté au Japon. Katsushika Hokusai, l'un des plus grands artistes qu'Edo (Tōkyō) ait engendrés, a laissé une œuvre monumentale, souvent inégale, mais d'une diversité sans pareille. Peintre et dessinateur admirable, grand théoricien, mais très individualiste, perpétuel insat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hokusai/#i_17483

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 461 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Une philosophie du changement »  : […] Au milieu du siècle, Baudelaire avait découvert l'héroïsme de la vie moderne et introduit dans la méditation du beau l'idée de modernité. L'esprit, en concevant cette idée et en s'y tenant, choisit la position la plus propre à percevoir le temps en son essence, c'està-dire en son écoulement. Position difficile et restreinte, véritablement critique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_17483

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 363 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « La sécularisation de la xylographie »  : […] Un état de paix maintenu par un régime de fer, une prospérité croissante, un essor extraordinaire des villes, un espace limité aux frontières, telle est la physionomie qu'offre le Japon dans les premières décennies du xvii e  siècle. Ces conditions favorisèrent l'émergence d'une tranche de population assimilable aux bourgeoisies occidentales, regro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_17483

KIYONAGA TORII (1752-1815)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 206 mots
  •  • 1 média

Le dessinateur d'estampes, le peintre, l'illustrateur que fut Torii Kiyonaga, compte parmi les artistes les plus accomplis du mouvement Ukiyo-e. Et son œuvre gravé passe généralement pour avoir déterminé l'apogée de la xylographie japonaise. Si la plupart de ses peintures et dessins ont trait au monde théâtral, sa célébrité tient surtout à sa conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiyonaga/#i_17483

MORONOBU HISHIKAWA (mort en 1694)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 272 mots

Hishikawa Moronobu eut une influence décisive sur l' Ukiyo-e : après avoir puisé ses sources dans la peinture de genre, ce mouvement prend avec lui visage d'école. Il en fut d'ailleurs plus le formateur que le fondateur. Son style, parfaitement adapté aux sujets qu'il traite, est à la fois une synthèse des tendances hybrides du jeune mouvement et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moronobu/#i_17483

NISHIKAWA SUKENOBU (1671-1751)

  • Écrit par 
  • Lucie PROST
  •  • 338 mots

Peintre, illustrateur et graveur, Nishikawa Sukenobu, l'un des maîtres de la peinture Ukiyo - e , domine l'art de l'illustration à Kyōto dans la première moitié du xviii e  siècle. Élève de Kanō Einō, maître très connu de l'école Kanō de Kyōto, puis de Tosa Mitsusuke, il se tourne en 1698 vers la peinture de genre. Avec Moronobu et Hokusai, Sukenob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nishikawa/#i_17483

SHARAKU TŌSHŪSAI (actif 1794-1795)

  • Écrit par 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT
  •  • 1 195 mots

On ne sait à peu près rien de la vie de Tōshūsai Sharaku, qui est pourtant une des figures les plus marquantes de l' Ukiyo-e. Il apparaît comme un isolé, n'appartenant à aucun groupe, à aucune école. Le peu de renseignements que donnent les sources contemporaines sont souvent contradictoires. Il semble toutefois que, sous le nom de Saito Jūrōbei, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sharaku-toshusai-actif-1794-1795/#i_17483