DROIT ÉCOLE SOCIOLOGIQUE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Percée du sociologisme

Pourtant, la sociologie naissante servit d'aiguillon aux « trublions » qui remettaient en cause la méthode exégétique à la même époque. Considérant le droit romain comme une « haute leçon de sociologie juridique », Raymond Saleilles (1855-1912) préconisa l'assouplissement des textes législatifs par une interprétation judiciaire innovante, tenant compte à la fois du social et de l'individuel dans l'être humain. Dans Méthode d'interprétation et sources du droit privé positif (1899), François Gény (1861-1959) souhaita intégrer l'étude sociologique des faits dans sa « libre recherche scientifique ». Les publicistes Léon Duguit (1859-1928) et Maurice Hauriou (1856-1929) affirmèrent leur conviction que la règle de droit était un produit de la vie sociale, en faisant appel pour le premier à l'idée de solidarité et pour le second à celle d'institution. Ces théories, renvoyant à l'idée d'un droit naturel, ne furent pas suivies d'enquêtes de terrains, mais elles sensibilisèrent les juristes au nécessaire examen des facteurs sociaux de production du droit.

Dans les pays de langue allemande, la pensée de Jhering (1818-1892) – critiquant la « jurisprudence des concepts » et donnant une place centrale au but dans toute règle juridique – suscita un intérêt comparable pour le « droit réel » appliqué dans la société. Le mouvement du « droit libre » (freies Recht) se focalisa sur la jurisprudence et la création du droit en dehors de la loi ou de l'État. Son initiateur, Eugen Ehrlich (1862-1922) proposa dans sa Grundlegung der Soziologie des Rechts (1913) une approche historique et sociologique – encore très impressionniste, malgré le recours à des études de terrain sur les populations de la Bukovine – des « normes d'organisation » émanant des groupes sociaux en dehors de l'État. Convaincu que tout le [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur d'État et agrégé d'histoire du droit, professeur à l'École normale supérieure

Classification

Autres références

«  DROIT ÉCOLE SOCIOLOGIQUE DU  » est également traité dans :

EHRLICH EUGEN (1862-1922)

  • Écrit par 
  • Charles EISENMANN
  •  • 523 mots

Né à Gernowitz, dans la province austro-hongroise de Bucovine — l'actuelle ville ukrainienne de Tchernovtsi —, Ehrlich étudie le droit à Vienne et y enseigne le droit romain de 1899 à 1914 ; il professe ensuite, quelque temps, la même discipline à Gernowitz. Jeune, il s'était converti du judaïsme au catholicisme, mais attachera toujours beaucoup d'attention aux problèmes juifs. En 1918, la Bucovin […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis HALPÉRIN, « DROIT ÉCOLE SOCIOLOGIQUE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-sociologique-du-droit/