OBJECTIVISTE ÉCOLE

BEHAVIORISME

  • Écrit par 
  • Jean-François LE NY
  •  • 4 674 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conception « stimulus-réponse », forme typique du behaviorisme »  : […] S-R. Elle sera réinventée et développée plus tard par les éthologistes de l'école « objectiviste », qui, dans un contexte théorique quelque peu différent, l'appliqueront avec succès à l'étude des comportements instinctifs chez l'animal et, avec plus de risque théorique, à l'enfant ou à l'homme. Toutefois, ni Watson ni les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/behaviorisme/#i_82631

ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Odile PETIT
  •  • 2 518 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la théorie de l'évolution à l'émergence de l'éthologie »  : […] ..), et il faudra attendre le xxe siècle pour la voir ériger en discipline sous le nom d'éthologie (on parle alors d'éthologie objectiviste) grâce à Konrad Lorenz (1903-1989) et Nikolaas Tinbergen (1907-1988). Le premier, souvent décrit comme le plus théoricien des deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethologie/#i_82631

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Peut-on distinguer l'inné de l'acquis ? »  : […] conditionnement et apprentissage. Il était tentant de chercher à évaluer les parts relatives des deux types de composantes. Vers le milieu du xxe siècle, l'école dite objectiviste mettait l'accent, d'après par exemple l'étude du comportement de nourrissage des oisillons par leurs parents, sur des séquences comportementales invariantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_82631