MÉTHODIQUE ÉCOLE, histoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les contestations et l'amorce du déclin de l'école méthodique

Derrière le triomphe de l'école méthodique se cachent les linéaments d'une crise dont les conséquences ne se dévoileront totalement qu'après 1918. Tout d'abord, l'affaire Dreyfus frappe de plein fouet la communauté des historiens de métier, unie par la méthode critique. En 1898, quand Émile Zola, en s'exposant avec « J'accuse », relance l'affaire, il cite pour sa défense quelques-uns des professeurs les plus érudits de l'École des chartes afin d'établir l'innocence de Dreyfus. Leur intervention divise la corporation des historiens ; leurs adversaires camouflent leur hostilité politique en dénonçant une trahison des principes de la méthode critique. Aussi, au sortir de l'affaire, Gabriel Monod est conscient que même la méthode de critique d'authenticité ne parvient pas à établir l'objectivité de l'historien.

Le deuxième coup de semonce provient des sciences sociales naissantes qui tentent, à leur tour, de se voir reconnaître une place institutionnelle. C'est le cas de la géographie dont les relations avec la discipline historique sont étroites et complexes. Bien que Lavisse admette son importance, en intégrant dans l'introduction à son Histoire de France (1903) la leçon de géographie rédigée par Paul Vidal de la Blache, les historiens s'opposent aux velléités d'indépendance des géographes qui, pour mieux affirmer leur distinction vis-à-vis de l'histoire, insistent sur le rôle du milieu, voire sur le déterminisme.

Toutefois, la remise en cause la plus sévère du modèle méthodique provient de la sociologie. Sous la plume de François Simiand, économiste disciple de Durkheim, l'histoire et sa méthode se voient récuser toute prétention scientifique pour trois raisons (Revue de synthèse historique, 1903) : elle adore « l'idole politique » de manière disproportionnée, elle révère [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités en histoire contemporaine, Institut d'études politiques, université de Lille-II

Classification


Autres références

«  MÉTHODIQUE ÉCOLE, histoire  » est également traité dans :

APOGÉE ET DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 647 mots

Apogée et décadence, les deux notions s'associent pour signifier l'accomplissement puis la déchéance d'une institution, d'une nation, d'un empire ou d'une civilisation. L'histoire savante a souvent discuté le bien-fondé de ces notions, appuyées sur des jugements de valeur. Les grandes périodisations cycliques de l'histoire, le mythe de l'âge d'or chez les Grecs ou la chute des dynasties dans la C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apogee-et-decadence/#i_41468

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 097 mots

L 'histoire comme justification de la politique, comme caution de la mémoire des groupes, l'histoire redécouverte par les autres sciences humaines et sociales sont autant de signes qui témoignent de l'actualité du travail des héritiers d'Hérodote. Les articles qui suivent entendent montrer l'état de la discipline aujourd'hui. À l'heure du règne de l'expertise et de l'interdisciplinarité, il import […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-vue-d-ensemble/#i_41468

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « L'école méthodique »  : […] L' « école méthodique » a été une sorte d'équivalent « historiste » en France : ici aussi, en partie inspirée du modèle allemand, l'histoire s'affirma dans la convergence des disciplines de l'érudition et de la critique des sources. Pays centralisé avant l'Allemagne, la France s'est dotée tôt d'un lieu de formation national des archivistes, l'École des Chartes (1821 et 1824), et d'institutions pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_41468

HISTOIRE (Histoire et historiens) - L'écriture de l'histoire

  • Écrit par 
  • Christian DELACROIX
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « Les historiographies positivistes »  : […] En rupture avec le lien qu'avait établi l'historiographie antique avec la rhétorique, les historiens qui, au xix e  siècle, ont engagé le processus de professionnalisation et de scientifisation de l'histoire ont traité la question de l'écriture de l'histoire comme une question extérieure au travail spécifique de l'historien, dans la perspective d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-l-ecriture-de-l-histoire/#i_41468

TEMPS PRÉSENT, notion de

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 374 mots

Dans le chapitre « Une histoire très ancienne et longtemps proscrite »  : […] En Occident, l'histoire du temps présent est très ancienne. Au v e  siècle avant J.-C., Hérodote rend compte de faits très proches de lui, et son enquête repose sur ce qu'il a vu de ses propres yeux. Thucydide écrit au présent puisque, dans le cours même de l'événement, il conçoit le premier la guerre du Péloponnèse comme un tout. Les chroniqueurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-present-notion-de/#i_41468

Voir aussi

Pour citer l’article

Olivier LÉVY-DUMOULIN, « MÉTHODIQUE ÉCOLE, histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-methodique-histoire/