YAMATO-E ÉCOLE DE

BUNCHŌ TANI (1764-1840)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 858 mots

Dans le chapitre « L'influence chinoise »  : […] Très jeune, il manifesta des dispositions pour la peinture, que son père, samouraï et fin lettré, lui fit apprendre chez Katō Bunrei (1706-1782). Ce dernier le forma aux traditions de l'école Kanō. Mais cet adolescent talentueux ne pouvait suivre l'enseignement d'une école vivant d'une tradition bien établie sans chercher à la renouveler. Esprit curieux, le jeune Bunchō voulut parachever sa format […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tani-buncho/#i_8593

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « La floraison de la civilisation japonaise »  : […] Un bilan de l'œuvre politique et économique des régents Fujiwara comprendrait sans doute bon nombre d'échecs et un constat de délabrement moral : que l'on en juge par le développement de la notion des « temps dégénérés » ( mappō ) du moine Genshin (942-1017), par exemple, qui prônait, pour un monde livré à l'anarchie et à la misère physique et morale, la voie unique du salut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_8593

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Le yamato-e, peinture nationale »  : […] La japonisation du paysage s'est effectuée au cours du x e  siècle dans les paravents impériaux, œuvres de l' e-dokoro (atelier de peinture fondé au palais avant 868). Le style à la chinoise ou kara-e , dont le Senzui byōbu ( paravent aux Paysages ) du Tō-ji […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_8593

MOTONOBU KANŌ (1476-1559)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 1 374 mots

Dans le chapitre « Un art de synthèse »  : […] Motonobu fut le premier grand peintre des temps modernes au Japon. Il opéra une synthèse entre le kanga (peinture à l'encre à la mode chinoise), dont il utilisait les traits variés, et les vives couleurs du yamato-e , créant ainsi un art décoratif, très extérieur, mais d'une vigueur inconnue jusqu'alors. L'autorité de son pinceau a longtemps influencé se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motonobu/#i_8593

TESSAI TOMIOKA (1836-1924)

  • Écrit par 
  • Marie MATHELIN
  •  • 1 121 mots

Lorsqu'en 1858 le Japon s'ouvre à l'étranger, après trois siècles d'isolement total, l'enthousiasme des amateurs et des artistes pour les arts occidentaux provoque une sorte de désintérêt pour la tradition japonaise. Ce brusque passage du Japon au rang de « pays moderne » se reflète dans un art dont l'évolution va revêtir, dès lors, des aspects variés et complexes. Dans le domaine de la peinture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomioka-tessai/#i_8593

TOSA ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Marie MATHELIN
  •  • 656 mots

École de peinture japonaise dont l'origine remonte au xiv e  siècle. C'est la seule école à maintenir officiellement la tradition de la peinture japonaise ( Yamato-e ) élaborée aux époques Heian ( ix e - xii e s.) et Kamakur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-tosa/#i_8593