ÉCLIPSE SOLAIRE DU 29 MAI 1919

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une première confirmation de la théorie de la relativité générale

L’orbite que décrit la planète Mercure autour du Soleil est une ellipse, telle que prédite par la mécanique de Newton. Mais les astronomes, depuis un certain temps, avaient observé que le grand axe de cette ellipse, qui aurait dû rester immuablement orienté par rapport aux étoiles lointaines, changeait lentement de direction, manifestant une rotation de 43 secondes d’angle (43’’) par siècle. Aucune explication n’avait pu être donnée de ce phénomène. Devant l’académie de Prusse, Einstein montre que, « sans aucune hypothèse particulière », sa théorie permet de calculer exactement la valeur observée. C’est un succès. La théorie va porter le nom de relativité générale, puisqu’elle généralise la relativité restreinte, ou celui de théorie relativiste de la gravitation.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Éclipse solaire du 29 mai 1919

Éclipse solaire du 29 mai 1919
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Instruments ayant permis d’observer l’éclipse solaire du 29 mai 1919

Instruments ayant permis d’observer l’éclipse solaire du 29 mai 1919
Crédits : SSPL/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Paris-VII-Denis-Diderot, membre de l'Académie des sciences

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LÉNA, « ÉCLIPSE SOLAIRE DU 29 MAI 1919 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/eclipse-solaire-du-29-mai-1919/