ECHIURIENS

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les simplifications de l'organisation anatomique déduites de la phylogénie »  : […] Une des plus importantes leçons à tirer des avancées récentes sur la phylogénie des Bilateria est la grande fréquence des transformations évolutives aboutissant à simplifier l'organisation. Outre l'exemple de Xenoturbella , évoqué plus haut, un autre cas remarquable est celui du tube digestif à un seul orifice des plathelminthes. Classiquement considéré comme un caractère primitif, l'absence d'an […] Lire la suite

VERS, invertébrés

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 2 806 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Échiuriens »  : […] L'embranchement des Échiuriens est souvent considéré comme un rameau terminal de l'ensemble des « Vers » cœlomates métamérisés. Leur ontogenèse ne fut précisée qu'au xx e  siècle par F. Baltzer. Un Échiure se compose d'une trompe ou lobe céphalique non invaginable et d'un tronc aux dimensions variables (Bonellie : trompe, 100 cm ; tronc, 8 cm). Le système nerveux comprend un collier périœsophagi […] Lire la suite


Affichage 

Échiurien

dessin : Échiurien

dessin

Un Échiurien : Echiurus pallasi (face ventrale) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échiurien

Échiurien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin